FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

Kampala : le gouvernement vient avec la volonté de résoudre la crise, affirme Raymond Tshibanda

décembre 10, 2012, | Denière mise à jour le 10 décembre, 2012 à 2:14 | sous Actualité, La Une, Nationale, Politique. Mots clés: , , ,

(De g.à.d) Abbé Appolinaire Malu Malu, chef des experts et Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères de la RDC et chef de la délégation du gouvernement aux pourparlers avec le M23. (Décembre 2012)(De g.à.d) Abbé Appolinaire Malu Malu, chef des experts et Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères de la RDC et chef de la délégation du gouvernement aux pourparlers avec le M23. (Décembre 2012)
(De g.à.d) Abbé Appolinaire Malu Malu, chef des experts et Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères de la RDC et chef de la délégation du gouvernement aux pourparlers avec le M23. (Décembre 2012)
Le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda a déclaré, dimanche 9 décembre à l’ouverture du dialogue avec la rébellion du M23 à Kampala, que l’organisation de ces pourparlers est la preuve que la paix, la sécurité, la cohésion nationale et le bien-être des populations congolaises n’ont pas de prix pour toutes les institutions du pays. Le chef de la diplomatie congolaise conduit la délégation du gouvernement congolais dans la capitale ougandaise.

« Nous venons à ce dialogue avec la ferme volonté de contribuer à une solution à la crise qui, à nouveau, déchire malheureusement la province du Nord-Kivu depuis bientôt huit mois », a poursuivi le ministre, regrettant que le dialogue avec le M23 se déroule « sur fond des pleurs, des cris de détresse des femmes violées, des enfants qui dorment à la belle étoile sans comprendre pourquoi ».

Le début des pourparlers entre le gouvernement congolais et le M23 a été marqué par une vive tension entre les deux parties en discussion.

Prenant la parole après le ministre congolais, François Rucogoza, secrétaire exécutif du mouvement rebelle a condamné le gouvernement congolais dans sa gestion de la crise de l’Est.

« La situation sécuritaire dans l’Est de notre pays s’explique en partie par le refus du gouvernement central de reconnaître qu’il y a des problèmes internes qu’il faut diagnostiquer et traiter en profondeur. Elle est aussi l’expression d’une conséquence visible d’une mauvaise gouvernance caractérisée par le manque d’un leadership visionnaire », a affirmé François Rucogoza.

François Rucogoza a également accusé l’armée congolaise d’avoir massacré quarante-six anciens militaires de l’ex-Congrès national pour la défense du peuple (CNDP) à Dungu en Province Orientale.

Reprenant la parole après le discours du chef rebelle, Raymond Tshibanda a demandé à la médiation de lui accorder le droit de répliquer, indiquant qu’il trouvait « inacceptable que des gens qui ont pour seule légitimité la Kalachnikov viennent ainsi dépeindre les élus du peuple congolais ».

Le ministre congolais a conditionné la suite du dialogue par la réponse de sa délégation aux propos du délégué au M23.

« Avant  que nous ne poursuivions les travaux, la délégation de la RDC tient à faire une déclaration sur le fonds devant les mêmes organes de presse afin de dépeindre la vérité en ce qui concerne le M23 et ce que le M23 a commis comme crimes dans la province du Nord-Kivu depuis que ce mouvement a commencé. Si cette occasion n’est pas donnée, je ne crois pas qu’il y aura de suite à ces discussions », a-t-il déclaré.

Au cours du sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs tenu le 24 novembre à Kampala, le chefs de l’Etat ont demandé- et obtenu- le retrait des rebelles du M23 de Goma, capitale provinciale du Nord-Kivu qu’ils occupaient depuis le 20 novembre. En contrepartie, les chefs d’Etat avaient demandé au président Kabila d’écouter, d’examiner et de répondre aux revendications légitimes du M23.

Ces rebelles, issus de l’ancienne rébellion du CNDP, occupent plusieurs localités. Ils réclament l’application de l’accord signé en mars 2009 entre le gouvernement et le CNDP.

Mais ils ont récemment élargi leurs revendications à des questions politiques et juridiques ayant trait à la défense et à la sécurité, à l’économie, aux finances, au social et au développement. Le gouvernement ne veut discuter que de l’application de l’accord du 23 mars 2009.

Lire la suite sur radiookapi.net:

  • Mwamini

    Joseph kabila nous a impose de negociation avec faiblesse avec strategie d’affaiblir l’armee pour que raymond tshibanda accepte la balkanisation. Le president n’a jamais monte la lutte militaire. Il est complice des histoires. Il souffre d’infranctions de haute trahison.

  • mimi

    il n’y a aucune raison qui justifie le comportement de ces gens, pour prendre les armes et tuer des citoyens congolais, violer d’autres et voler les richesses de la rdc. ils ont mal fait et seront tôt ou tard condamnés.

  • Omba1

    Il n y aura pas des solutions qui sortirons de ce sommet pour mettre fin à la guerre. Le gouvernement doit profiter de ce temps de cessez le feu, pour renforcer, reorganiser son armée et ensuite attaquer les mutins, pour qu’il soit en position de force, et enfin d’imposer sa loi, aux rebelles.

  • FulbertObema

    Je ne parviens pas à comprendre la délégation du M23. Elle se présente pour sa cause légitime mais en lieu et place d’exiber ses révendications, eh ben le secrétaire exécutif se met à recenser les crimes commis par les FARDC, le non respect des accords par le gouvernement, les questions liées à la défense et sécurité, l’économie, aux finances, au social et au développement. Je me pose la question de savoir ce que le M23 cherche finalement parce que là je crois qu’ils ne savent pas fonder leurs révendications. Ils ne font perdre le temps inutilement et dans l’entre-temps leurs partenaires se préparent pour déstabiliser denouveau notre pays et nous ne savons pas où ils vont frapper cette fois-ci. Notre Père qui est au ciel, pries pour nous car la RDC va de mal en pire. Pitié.

  • Lidjo

    Notre voeu est que si négociation, il ya , celle ci puisse régler le problème définitivement sans mettre en péril la souverainneté, l’intégrité , l’unité et la cohéssion de notre pays.

    • BOB

      Bien dit car on n a pas besoin de beaucoup de mots pour exprimer le souhait légitime du peuple congolais

Sondages

Le site de transit des expulsés de Brazzaville sera fermé la semaine prochaine. Le gouvernement a remis des vivres et 20 dollars aux familles pour leur réintégration. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
En partie clair
19°C
Prévisions 24 juillet, 2014
jour
Partiellement ensoleillé
29°C
nuit
Clair
19°C
 

Avec le soutien de :