FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

RDC: le M23 reporte de 24h le début du retrait de ses troupes de Goma

novembre 29, 2012, | Denière mise à jour le 30 novembre, 2012 à 9:33 | sous Actualité, La Une, Nord Kivu, Politique, Sécurité, Société. Mots clés: , , , ,

Les rebelles du M23Les rebelles du M23
Les rebelles du M23
Le retrait des rebelles du M23 de Goma va finalement débuter vendredi 30 novembre. Le porte-parole de ce mouvement,  colonel Vianney Kazarama, qui avait annoncé ce retrait pour ce jeudi 29 novembre, a déclaré au cours d’un meeting que ce report est lié à des “raisons organisationnelles”. Ce retrait répond à une exigence des chefs des Grands lacs qui avaient recommandé à ces mutins de quitter la capitale provinciale du Nord-Kivu lundi 26 novembre à minuit. Mais la rébellion avait estimé que ce délai était trop court.

Vianney Kazarama a indiqué ce jeudi que ce retrait sera progressif. A l’en croire, les troupes en provenance de la localité de Ngungu vont être rassemblés à Sake, à 27 Km à l’Ouest de Goma.

Il a promis que les troupes du M23 vont se trouver dès demain à Mugunga, à une dizaine de kilomètres au Nord de Goma, avant d’arriver le dimanche 2 décembre à Munigi d’où ils prendront la direction de Kibumba, leur futur quartier général.

Pour le porte-parole militaire du M23, les troupes ne passeront pas par la ville de Goma pour se replier.

Des sources sur place à Goma rapportent que les rebelles sont encore visibles dans la ville.

Certains roulent à bord des 4×4, d’autres sur des motos. D’autres rebelles sont regroupés autour des bâtiments publics notamment la Banque centrale et le bureau des renseignements militaires.

Au rond-point Cercle sportif, une dizaine de camions chargés de minutions sont stationnés. Les manutentionnaires qui les ont chargés confient avoir été engagés pour ce travail en prévision du retrait de la rébellion de Goma.

Le M23 a annoncé mercredi avoir déjà envoyé à Kibumba son matériel et son équipement médical.

Les avis des habitants de Goma au sujet du retrait du M23 sont partagés. Certains se disent contents tandis que d’autres restent sceptiques.

Ceux qui se réjouissent de ce retrait, estiment que les choses pourraient revenir à la normale dans la ville, espérant que le gouvernement va reprendre la gestion des affaires.

De leur côté, les sceptiques pensent que ce retrait ne va rien changer à la situation actuelle.

«Qu’ils restent ou qu’ils partent, nous sommes en chômage et ca ne va rien changer», commente un habitant qui s’interroge:

«Qui dit que ces combattants du M23 ne vont pas tout simplement enlever les tenues militaires pour revenir en ville en tenue civile ? ».

D’autres habitants interrogés craignent que le gouvernement ne soit pas en mesure de gérer, «de manière intelligente », ce retrait en donnant l’occasion aux rebelles de revenir en force.

«Ce qui retarderait l’espoir d’un retour de la paix par une voie de négociation», regrette un habitant rencontré au coin d’une rue.

Pressions internationales sur le M23

Mercredi 28 novembre, le secrétaire d’état américain, Hillary Clinton Hillary, a vivement conseillé aux rebelles du M23 de mettre fin à son offensive et de se retirer de Goma.

«Il n’y a qu’un seul chemin pour les rebelles du M23 qui doivent remplir leur engagement et revenir à leur position de juillet dernier», a fait savoir le secrétaire d’Etat américain.

Hillary Clinton a également demandé aux chefs d’Etat et de gouvernement de la région d’arrêter tout soutien militaire au M23 qui, selon elle, constitue une violation de l’embargo des Nations unies sur les armes contre les groupes armés en RDC.

Le mercredi dans la matinée, le secrétaire d’Etat-adjoint américain aux Affaires africaines, Johnnie Carson, avait mis en garde les rebelles de ne pas continuer à défier les chefs d’Etat de la région des Grands lacs.

Après une offensive lancée le jeudi 15 novembre dernier, les rebelles du M23 occupent plusieurs localités du Nord-Kivu ainsi que la ville de Goma. Réunis à Kampala le 24 novembre, les chefs d’Etat des Grands lacs leur ont exigé de se retirer de Goma jusqu’à 20 Km.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • http://www.yahoo.fr hilaire

    Ils ne partiront pas d’eux-mêmes sans contrainte, ils changerons seulerment de strategies et leurs accoutrements… C’est dommage!

  • meka

    Les M23 joue avec le gouvernement le jeu de cache cache, car, leur combattants(militaires), enfilent la tenue de la police, pour faire croire aux gens que, ce une police organisée.
    En outre, leur fameux policiers ne connaissent que le KINYARWANDA comme langue de communication.
    Quand monsieur RUNIGA dit que, les cas des voles sont attribués aux prisonniers évadés, que ce qu’il pense du gouvernorat provincial, de la résidance du gouverneur, de la morgue à l’hopital militaire de KATINDO….il y a beaucoup des exactions que ces voyous commentent dans la ville, attend qu’un homme de Dieu, il doit avoir l’habitude de dire la vérité. Pourquoi avait il était excommunié dans son église??? Si lui en tant que bishop, n’a pas pu bien gérer son église, pense t-il qu’il va bien gérer la RDC?????

  • gedeon

    Des distractions et toujours de distractions. Il ne faut pas les croire et nous disons pas de Negociations avec les forces negatives de M23. Aucun n’a le droit de negocier meme sur un metre des terres congolaises.

  • ghislainmb

    Je me demande comment je me sentirai si j’étais un rebelle M23. Tirés par de ficelles, ces gens devraient comprendre que ils combattent la guerre qui n’est pas la leur et les intérêts leur sont pour d’autres personnes. Le général Patrick Masunzu a bien compris ça et il a préféré se détacher de ces tireurs de ficelles.

  • inews

    Bien sur que le delai est court pour piller ce qui reste a piller a Goma et…peut-etre partir!

  • franck

    Ça sent très mauvais dans l’air…
    Rien de rassurant quand on abandonne le sort de tout un peuple à la merci des humeurs et caprices des autres sois disant pays amis !

  • message23

    Les responsables Congolais qui sont partis chercher les voitures des dignitaires en fuite, voulaient un moyen de déplacement dans la ville conquise mais les personnes singulières se sont servies aussi chez les privés.
    Un jeudi des malheurs dans la ville de Goma. Le butin de guerre avaient de rendre ce triomphe d’humilier le pouvoir de Kinshasa en un putain de guerre car les pillards ne trouvent pas d’intérêt dans un « après rébellion » au contours flous ; quand la communauté internationale somme le rebelle a foutre le camp. Le communique de Kampala est malheureusement ouvert que chacun peut y apporter ses explications, son interprétation.

  • message23

    Les ordinateurs sont partis, le mini-coffre-fort du ministre des finances transporté avec l’aide des personnes connues et collabos. Ce qui reste au gouvernorat c’est tout simplement deux gros bus(en panne) et le minibus de la presse et deux camionnettes Nissan.
    Ce jeudi matin les boutiques de Birere ont vite fermé après avoir tenté d’ouvrir, par peur d’être dévalisées.
    Les biens, voitures et camions pilles prennent des directions différentes. Pour tromper la vigilance, les auteurs font regrouper les jeep de l’Etat à la huitième région militaire. D’autres vont au Nord de Goma entre Kibati et Rumangabo avant de traverser la frontière avec le Rwanda.
    Certains responsables du M23 ne peuvent justifier cet autre drame de la population de Goma car les operations se passent entre avertis et assurément non congolais.

Sondages

Plus de 80 personnes sont mortes ces dernières semaines à Beni au cours d'attaques attribuées aux rebelles ADF. Selon vous, pour freiner ces attaques, il faudrait surtout que :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
26°C
Prévisions 21 octobre, 2014
jour
Orages
31°C
nuit
Orages
23°C
 

Avec le soutien de :