FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

RDC : la Monusco demande aux groupes armés de mettre fin au recrutement forcé des enfants

août 8, 2012, | Denière mise à jour le 8 août, 2012 à 7:24 | sous Actualité, Nationale, Sécurité. Mots clés: , , , ,

Madnodje Mounoubai, Porte parole de la Monusco  intervention à la Conference de Presse hebdomadaire du Mercredi 22/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGAMadnodje Mounoubai, Porte parole de la Monusco intervention à la Conference de Presse hebdomadaire du Mercredi 22/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA
Madnodje Mounoubai, Porte parole de la Monusco intervention à la Conference de Presse hebdomadaire du Mercredi 22/02/2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA
Le porte-parole de la Monusco, Madnodje Mounoubai, a invité, mercredi 8 août au cours de la conférence de presse hebdomadaire des agences des Nations unies, le Mouvement du 23 mars (M23) et les autres groupes armés actifs dans l’Est de la RDC à mettre fin au recrutement forcé des enfants et des jeunes adultes. Les notables de certains villages du Nord-Kivu ont récemment indiqué que plusieurs jeunes fuyaient les rapts des rebelles dans leurs localités.

Citant Roger Meece, le chef de la Monusco, Madnodje Mounoubai a déclaré qu’utiliser « des jeunes enfants et des jeunes adultes dans un conflit armé ne peut que créer des générations formées à la violence et déchirer le tissu social congolais ». Il a appelé tous les groupes armés « à cesser immédiatement cette pratique ».

D’après un communiqué de presse de la mission onusienne en RDC publié le mardi 7 août, depuis le début de l’année 2012, plus de cent cinquante enfants auraient été recrutés par des groupes armés actifs dans l’Est du pays (M23, Maï-Maï, FDLR et LRA).

Le même document indique que plus de cent cas de recrutement forcé de civils (dont vingt-six enfants) par le M23 ont été enregistrés depuis le mois d’avril 2012.

Le porte-parole de la Monusco a également demandé au M23, rébellion créée en mai dernier par des mutins de l’armée congolaise, de désarmer, affirmant que le « conseil de sécurité de Nations unies prendra une décision si ce groupe continuait ses activités ».

Le jeudi 2 août dernier, le Conseil de sécurité de l’Onu avait adopté une déclaration condamnant les agissements du M23 et demandant à cette rébellion de cesser leur avancée vers la ville de Goma, dans le Nord-Kivu.

Les quinze membres de cet organe des Nations unies avaient demandé « instamment au M23 et à tous les groupes armés de cesser toute forme de violence, y compris les violences sexuelles ainsi que le recrutement et l’emploi d’enfants-soldats ».

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • kembo

    Vous allez demander jusque quand?Est ce que seulement vos demandes et condamnations ont de l’impact…Ils s’en foutent et continus a enroler,violer et tuer des innocents…Je crois que comme elle l’a fait pour denoncer la balkanisation ,la population doit marcher pour reclamer le depart de la monusco(mascarade internationale),la complicité de la communauté internationale et le conseil de securité.Trop c’est trop..Vous vous foutez de qui?

  • lejusticier

    Officiellement, toutes les puissances occidentales ont condamnés du bout des lèvres l’appui du Rwanda à la mutinerie de l’armée Congolaise. Or au lieu de prendre des mesures contre le Rwanda, l’on se limite à demander des négociations entre le Rwanda et la RDC. La réaction de Kigali ainsi que la façon dont une certaine presse en Occident relate cette affaire, doit faire appel à la vigilance. En lançant des doutes, des critiques et des contre-accusations, le régime de Kagame et ses alliés tenteront de créer un écran de fumée pour cacher les preuves ainsi que leur signification réelle. Ensuite Kigali essayera de reprendre l’initiative.

Sondages

La suspension des activités de l’assemblée provinciale de l’Equateur fait polémique. Le député de la majorité Henri Thomas Lokondo dénonce la violation de la constitution alors que le gouvernement évoque la préservation de l’ordre public. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Pluie
26°C
Prévisions 26 avril, 2014
jour
Nuageux avec averses
33°C
nuit
Orages
24°C
 

Avec le soutien de :