FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

Mutinerie du M23: la RDC accuse le Rwanda au Conseil de sécurité de l’Onu

juin 21, 2012, | Denière mise à jour le 21 juin, 2012 à 8:40 | sous Actualité, La Une, Nord Kivu, Sécurité. Mots clés: , , , , ,

Les présidents rwandais, Paul Kagame, et congolais, Joseph Kabila
Les présidents rwandais, Paul Kagame, et congolais, Joseph Kabila
Le gouvernement congolais a saisi le Conseil de sécurité des Nations unies pour dénoncer clairement l’implication de Kigali dans l’instabilité du Nord-Kivu. Dans une correspondance datée du 14 juin, le ministre des Affaires étrangères de la RDC, Raymond Tshibanda, a demandé au Conseil de «rappeler le Rwanda à ses obligations internationales et exiger le retrait immédiat et sans conditions des mesures de ses forces armées qui se dissimuleraient dans les rangs de la rébellion».

Kinshasa a appelé le Conseil de sécurité de l’Onu notamment à «réaffirmer l’intangibilité de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance de la [RDC],  condamner le soutien extérieur dont le M23 bénéficie et tenir ceux qui le lui apportent solidairement responsables de tous les actes répréhensibles commis par ce mouvement».

Cette lettre avait été cependant transmise par le chargé des affaires de la RDC auprès de l’Onu, le 19 juin, le jour même où la RDC et le Rwanda mettaient au clair cette situation à Kinshasa.

Malgré cela, cette lettre est tout à fait valable, a soutenu le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende. «Nous sommes un gouvernement responsable. Nous n’envoyons pas des correspondances au Conseil de sécurité sans en évaluer la validité et l’urgence”, a-t-il indiqué.

Pendant deux jours, les délégations congolaise et rwandaise, conduites par leurs ministres Affaires étrangères respectifs, ont eu des discussions qualifiées de “franches et enrichissantes” dans la capitale congolaise. Au terme de cette rencontre, le 19 juin, les deux parties s’étaient engagées à pacifier l’Est de la RDC. Elles avaient même convenu de se retrouver à Goma, le 28 juin, pour évaluer leur engagement sur le terrain.

A la question de savoir pourquoi alors la RDC a saisi le Conseil de sécurité, alors qu’une solution concertée avec son voisin de l’Est semblait être balisée à Kinshasa, Lambert Mende a répondu:

«Le même jour a eu le point de presse mensuel de Monsieur le Président de la République du Rwanda, au cours duquel des choses ont été dites qui n’étaient pas toujours en adéquation avec les conclusions de la visite de sa ministre des Affaires étrangères à  Kinshasa. Ce qui a continué à faire planer une certaine perplexité, qui justifie que le Conseil de sécurité soit mis à contribution par le gouvernement congolais qui cherche à rétablir la paix dans cette région de notre pays.»

Lors de son point de presse, mardi, Paul Kagame cité par RFI, avait en effet affirmé: «Le Rwanda n’est pas la cause des problèmes du Congo (…) Les problèmes congolais doivent être gérés par les Congolais ». Il a plusieurs fois réfuté tout soutien aux mutins du M23, que lui reproche la RDC.

A l’issue de la visite d’une équipe gouvernementale au Nord-Kivu, théâtre des combats entre FARDC et M23, Lambert Mende avait confirmé, samedi 9 juin à Goma, la présence des «éléments rwandais estimés entre 200 à 300 hommes» au sein du M23. Ces derniers avaient été recrutés, formés puis déployés du Rwanda  vers Runyoni dans le territoire congolais pour combattre dans les rangs des mutins, selon la même source.

Parmi les recrues, il y a des mineurs d’âge, a précisé Raymond Tshibanda, dans sa correspondance au Conseil de sécurité, citant les conclusions d’enquêtes gouvernementales et de mécanismes conjoints institués par les deux pays pour vérifier la situation sécuritaire à leur frontière.

«Alors que dans leur fuite, les mutins avaient abandonné tout leur armement, soit 38 tonnes, récupérés par les FARDC, il a été noté un décuplement de leur puissance de feu dès leur arrivée dans le triangle Runyoni-Tshiangu-Mbuzi accoté à la ligne frontalière entre la République démocratique du Congo et le Rwanda», a-t-il poursuivi.

Négociations

De leur coté,  les ambassadeurs africains accrédités à Kinshasa encouragent la voie de négociations pour régler la crise qui prévaut dans l’Est de la RDC. Ils l’ont fait savoir à la presse par la voix de l’ambassadeur de l’Afrique du Sud en RDC, mercredi.

A l’issue d’une réunion de leur groupe à Kinshasa, l’ambassadeur Mashimbye a déclaré:

«Nous soutenons et encourageons les résolutions prises par les deux pays en référence au communiqué final conjoint entre les deux parties [à Kinshasa], qui constitue une voie propice de résolution de la crise

Il a, par ailleurs, recommandé aux Etats concernés une surveillance à la loupe de l’évolution de la crise sur le terrain.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • mobutu

    De ce conseil de sécurité des Nations unies , assujetti à la charte de l´impérialisme, RIEN de positif concret ne sortira pour le rétablissement de la paix à l´Est de notre pays si ce n´est que déclaration d´intentions.

    Déjà un groupe des experts de l’ONU  sur le Congo a présenté son dernier rapport au Conseil de sécurité ce lundi 18.06.2012, mais une annexe crue accusant le Rwanda a été rejettée par le gouvernement de Barack Obama,disposant de droit du DROIT de VETO.

    Ceci n’est pas la première fois que le Rwanda bénéficie du soutien de ses parrains occidentaux au sein des Nations Unies.

    “Si ce n´est pas le Ruanda à la tete dont je suis,c´est donc…” :dixit Paul Kagame.

    Instrument de la cause de la charte de l´impérialisme,MOBUTU SESE SEKO,durant 32 ans de dictature au Zaire a été l´homme de main des Américains et Occidentaux en Afrique subsaharienne.

    On connait la fin triste du despot zairois ,laché par ses maitres , au principe cynique:
    „Le nègre a fait son travail,le nègre peut disposer“

    Aujourd´hui, pour ce qui convient déjà d ´appeller l´axe Kampala,Kigali et Washington , instruments et „chiens de garde“ pour la cause de l´imperialisme des Occidentaux,Museveni de l´Ouganda et Kagame du Ruanda connaitront à leur tour, le temps venu, comme un fruit mur ,le sort triste qui a été réservé à SESE SEKO (traduction en francais: toujours éternel) MOBUTU.

    Avec le recul, à la lumière de cette charte en toile de fond ,nous comprenons mieux les tenants et les aboutissants, dans un discours de MOBUTU disant ,je cite :“Ce n´est pas facile d´etre le Zaire;après moi ,ca sera le déluge“,fin de citation.

  • EM2012

    C’est plus facile à demander au Gouvernement à utiliser les armes lorsqu’on se trouve à 1000, 2000 km de là où se déroule la geurre…

  • nsianfumu

    Qui veut la paix prépare le guerre.
    On n’a pas à cajoler ces rwandais qui nous font pourrir notre existence. Ce pseudo-sachant de MENDE doit comprendre que nous devons organsiner notre armée pour que nous retrouvions la paix dans ce coin du pays au lieu de discourir.
    En aucun jour le Rwanda acceptera sa présence dans le rang du M23, alors utilisons nos armes.
    Et puis d’ailleurs, où sont passées les armes qu’on a vu entrer au pays avant la fête du cinquantenaire en 2010 ?
    Utilisons les pour occire ce groupe du M23 et puis c’est tout.

  • jmichel

    A présent que l’Etat congolais comporte bcp de membres ex-RCD, CNDP et cie, qui connaissent les méthodes RWANDAISES (peut-être différentes de celles dont les AFDELIENS avaient connaissance), nous osons croire que les infiltrations RWANDAISES ne tarderont pas à être démasquées et dénoncées en temps réel avec prise de dispositions conséquentes par la RDC et la communauté internationale, celle qui est sincère et soucieuse de la paix.

  • toronto

    Le mansonge c’est une arme lourde ke le rwanda utilise.à l’époque du rcd le rwanda nuait tout soutient mais àla fin de conte il avait monté ces cornes.Runyoni c’est un lieu strategique pour leM23 pr recevoir le soutien du rwanda pcq c’est une frontière.Tirez gard avant hier c’etait oh!Mzee kabila c’est un dictateur,hier cndp problème d’interahamwe pr exploitation illicite de minerais,aujourd’hui ce le probème des accords signés le 23 mars tous pr tuer les innocents,vs tuez la chaire et non l’âme.

  • Goma

    Mr Mende, vos lettres et vos déclarations resteront sans effets, si vous ne voulez pas prendre les choses au sérieux.
    Un jour le peuple congolais vous demandera de comptes en rendre.
    Vous etes entre de nous destraire alors que nous souffrons ici à l’Est

  • unpeuplemou

    Bien. Très bien. Je soutien cette action du gouvernement. Courage Messieurs. Monsieur Kagame est un homme comme vous. Mais le rwanda n’est qu’un petit pays à côté du Congo. Il faut que l’on comprenne qu’il y a aussi des gens intelligents, malins et déterminés au Congo, qu’on est pas tous des bougres comme on a toujours voulu nous le faire croire. Nous sommes capables de mettre un terme à cette situtation. Qu’on ne vienne pas nous distraire avec des négociations. Il y a un temps pour tout. Le temps des négociations, c’était hier, et elles ont échoué. Maintenant il faut élever le ton et s’affirmer.

  • kalbi2

    Eh voila!
    Le gouverment Congolais veut a tout prix a en finir avec le Rwandais. Ils se sont moques de pour tres longtemps.
    Il faut que Mr. Kagame comprenne que chaque chose a une fin.

  • unenationunseulpeuple

    Je salue etsoutiens cette accusation au Conseil de la securite, si un jour le Congo attaquait ouvertement le Rwanda, ca ne sera qu’une legitime defense. Pour la suite des evenements, la diplomatie congolaise doit maintenant faire preuve du professionnalisme, un lobbying efficace doit etre mise en marche a l’ONU pour convaincre le Conseil de la secuirte de condamner nommement et officiellement le Rwanda. En meme temps une action militaire de grande envergure doit etre lance pour aneantir la pseudo mutinerie du M23, car en realite la RDC a tjrs ete en guerre avec le Rwanda a travers des fausses rebellions depuis 1998.

  • syproyoung

    Le Rwanda fournit des armes a la rebellion,le conseil de securite decrete l’ambargo d’arme contre la RDC au lieu d’impose cet ambargo contre la rebelion, les USA bloque un rapport sur la rebellion accuse de crime de guerre quel jeu joue les USA.

  • bismar

    Ces ambassadeurs sont aussi complices, ils ont toujours soutenus Kagame. On va négocier avec qui? Donc c’est l’agression et non plus une rébellion? Le Rwanda est venu s’expliquer, ok. Mais nous poursuivons les rebelles parce qu’ils sont congolais, selon Kagame. Mais là, on va négocier quoi? avec qui? d’ailleurs, c’est parce que c’est de la commédie. Sinon, combien des rwandais sont-ils pour nous battre tous?

  • yuba

    IL y a près de 4 ans ,le Président de l’assemblée national pour avoir critiqué la présence des troupes Rwandaise en RDC, sans débat parlementaire et donc au mépris de la souverainétè de notre pays, fut limogé par ces paires, engraissés par les billets verts et étonnés par un de leur qui avait décidé de rompre l’existence et la pérenisation de ce cartel maffieux.

    Au nom d’un prétendu Accord de paix dont l’agenda caché, signait la mort de l’armée Congolaise par l’intégration en son sein d’une partie de l’armée Rwandaise, le Congo était vendu sur l’autel des interêts financiers mondialistes , avec comme projet final longtemps annoncé et retardé, LA BALKANISATION du Congo.
    Ni Kinshasa ni Kigali ne peut prétendre découvrir cette supercherie qui démontre au grd jour que ce Pays(RDC) fantôme et qui existe que de nom et devenu une lessiveuse pour les capitaux criminels, le reste n’est que des scenarios écrits d’avance pour les congolais plongés dans les aventures de TINTIN.

  • xirox

    Les deux complices, le maître et son vassal, le bourreau et son valet…

  • cedrickm

    Pure distraction,une véritable distraction car on semble détourner notre attention à M23 qu’à rechercher Bosco Ntangana. Personne ne parle de ce rebelle;et je prédis cet événement:un vent est entrain de souffler et je scelle ce jour;je scelle encore ce jour….

  • ngala

    Comment est-ce le Congo peut-il pacifier son territoire avec l’apport du Rwanda qui est son agresseur? Du jamais vu au monde.

Sondages

Le Premier ministre Matata Ponyo a déposé hier à l'Assemblée nationale le projet du budget de la RDC qui s'élève à 9 milliards de dollas, soit environ 1 milliards de plus qu'à l'exercice précédent. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Pluie
26°C
Prévisions 1 octobre, 2014
jour
Orages
32°C
nuit
En partie clair
22°C
 

Avec le soutien de :