FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

RDC : Louis Koyagialo recommande la suppression des barrières routières illégales

avril 11, 2012, | Denière mise à jour le 11 avril, 2012 à 11:19 | sous Actualité, Nationale, Politique, Sécurité, Société. Mots clés: , , , , ,

Premier Ministre intérimaire, Louis Koya gialo. Radio Okapi/ Ph. Jean DeckyPremier Ministre intérimaire, Louis Koya gialo. Radio Okapi/ Ph. Jean Decky
Premier Ministre intérimaire, Louis Koya gialo. Radio Okapi/ Ph. Jean Decky
Dans une lettre adressée  mardi 10 avril à tous les gouverneurs des provinces, le Premier ministre intérimaire, Louis Alphonse Koyagialo, leur a ordonné de supprimer toutes les barrières illégales érigées sur les routes, les fleuves et les rivières.

« Je vous confirme qu’une décision qui existe depuis longtemps du gouvernement de la République ne veut pas qu’on érige des barrières sur le territoire national. Cela est vrai pour les routes, les fleuves et les rivières. Personne n’a le droit de tracasser la population sur la paix retrouvée », a déclaré Louis Alphonse Koyagialo.

Dans son communiqué, le Premier ministre intérimaire qualifie l’érection de ces barrières de “tracasseries administratives et policières sans précédent”.

Pour lui, la présence de ces barrières routières illégales a pour seul objectif de rançonner la population. Louis Alphonse Koyagialo estime que cette situation cause « la grogne sociale et la méfiance de l’Etat ».

Le Premier ministre intérimaire a aussi instruit tous les gouverneurs des provinces à limiter le nombre de services devant opérer aux postes frontaliers.

Tracasseries dans les provinces

Au Katanga, les usagers de l’axe routier Nyunzu dans le district de Tanganyinka se plaignent d’être victimes de tracasseries d’un groupe d’hommes en uniformes. Ils ont dénoncé jeudi 5 avril l’érection de plusieurs barrières sur la chaussée par les militaires qui ravissent aux passants argent, téléphones, vélos et autres marchandises.

Les conducteurs des taxis-motos de Mbandaka (Equateur) ont accusé, mardi 27 mars au cours de leur réunion, les agents de la Police de circulation routière (PCR) de tracasseries.

Selon des conducteurs des taxi-motos, ces policiers se cachent dans l’obscurité et surgissent subitement à l’approche de leurs engins. Ils ne sont relâchés qu’après payement des amendes « exorbitantes. »

La société civile de Lubao, territoire situé à 350 kilomètres à l’est de Mbuji-Mayi avait dénoncé en janvier 2011 des tracasseries administratives dont sont victimes les commerçants de cette entité. La plupart de boutiques étaient fermées à la suite de l’opération de recouvrement forcé déclenchée par les autorités administratives.

L’Union des paysans pour le développement de Kisangani (UPDKIS) s’était engagée dès le mois de février dans la lutte contre les tracasseries policières, militaires et administratives dans les différents marchés de la Province Orientale.

Ces paysans avaient dénoncé le payement obligatoire de l’argent à des services prétendus de l’administration publique lors de la vente du riz, de l’huile de palme et des autres produits de champs.

Au Nord-Kivu, les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) opèrent de racket de protection. Ils prélèvent une taxe de 1000 Francs congolais (environ un dollar américain) des frais « de sécurisation » aux habitants de sept groupements dans la partie nord du territoire de Rutshuru et au sud-ouest de Lubero au Nrd-Kivu depuis le début du mois d’avril 2012.

Ces rebelles rwandais opèrent sur l’axe Birundule-Lusoa-Mirangi en chefferie de Bwito, annoncent des sources locales de la société civile.

Les commerçants ambulants opérants sur l’axe Kinshasa-Bandundu sont aussi victimes des tracasseries administrative et policière. Ils doivent payer à chaque barrière environ cent cinquante mille Francs congolais (163 USD), avait dénoncé le vice-président de l’association des transporteurs sur l’axe Kinshasa-Kikwit, Victor Abudi, mi-2011.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

  • kembo1956

    La RDC et son peuple ne doivent pas continuer a vivre comme a l’antiquite; donc tous ces intouchables qui creent des barrieres par ci par la pour deranger la population doivent etre remis a la justice sans subterviges, pour une paix sincere et aussi essayer de discipliner notre pays et surtout les autorites qui ont pris la population comme une proie facile pour s’enrichir….

  • kembo1956

    Ce que le gouvernement de la RDC doit faire c’est de trouver la main forte qui est derriere ces barrieres SVP… Les soldats et policiers desobeissants et tetus doivent etre tout simplement defaires devant la justice, cela fera que les autres ne puissent pas continuer dans le meme sens…
    Mais d’abord, il faut trouver la main forte

  • alsobupa

    interime????
    pas de decision on s’ennuie, on n’a pas à faire.
    bon on ouvre les tirroires et on trouve des documments signés et oubliés par le précèdent. Chance! ho! on trouve quand même du travail.

    Monsieur de grace ne t’agite pas. fait plutot le bon gardien

  • abcd67

    Combien tu donne à un militaire à la fin du moi pour éviter les barrières illégales

  • hang

    C’est assez rare dans ce pays qu’une autorité de ce niveau prenne aussi clairement la position de la population

  • zemira

    Cette mesure concerne-t-elle aussi la PCR (Police de Circulation Routière) qui empêche les automobilistes de circuler à KINSHASA et à LUBUMBASHI ? Il n’y a pas pire police que celle-là, gangrenée jusqu’à la moelle épinière, impolie et corrompue. Elle rackete la population tous les jours et ce, à la vue de tout le monde, sans honte. Incognito ou cagoulé, que Koyagialo se poste à un carrefour à Kinshasa ou à Lubumbashi, il se rendra vite compte des tracasseries auxquelles se livrent les éléments incontrôlés de la PCR… En RDC, la loi n’a jamais été appliquée. Pauvre pays. Depuis que le chef de l’Etat avait limité le nombre de services opérant à l’Aéroport de N’Djili, quel constat ne fait-on pas que leur nombre s’est accru et des tracasseries avec… Trsite !

  • bismar

    Tout cela est un englobant : les agents sont sous-traités et deviennent des chèvres qui broutent sur l’extension de la corde, et c’est le pauvre paysan qui en paye le poids. Encore comme ces agents savent qu’il y a impunité, alors ils s’y opèrent sans inquiètude. Aussi, parfois ils rendent compte avec un pot de vin à l’autorité de tutelle ( corruption, quoi!). Conclusion : faiblesse de l’Etat.

  • coli79

    C’est bien de prendre une telle recommandation, mais le problème réside quant à son application. Qui ne sait pas qu’en Rdc même les lois votées et promulguées ont toujours du mal à se faire appliquer et à fortiori une recommandation quelconque bien qu’émanant d’une autorité de la république. Je doute fort que cette recommandation sera suivie étant donné que Koyagialo n’a pas précisé des sanctions à prendre contre tout contrevenant à cette décision.

  • roland26

    Encore une lettre morte de nos gouvernants…”sans effet” comme les églises disent souvent…

Sondages

Dans un entretien accordé à Radio Okapi, le commissaire général de la police nationale congolaise a affirmé que l'opération Likofi contre les bandits est salutaire pour la population kinoise. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Surtout nuageux
26°C
Prévisions 22 décembre, 2014
jour
Orages
32°C
nuit
Nuageux
23°C
 

Avec le soutien de :