FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

Butembo : la radio Soleil fermée après la diffusion d’un enregistrement du porte-parole du M23

août 5, 2012, | Denière mise à jour le 6 août, 2012 à 7:20 | sous Actualité, La Une, Nord Kivu, Société. Mots clés: , , ,

Un monument au centre de la ville de Butembo (photo tabisite.com)Un monument au centre de la ville de Butembo (photo tabisite.com)
Un monument au centre de la ville de Butembo (photo tabisite.com)
Le maire de la ville de Butembo a décidé, samedi 4 août, la fermeture de la radio Soleil qui aurait diffusé dans un journal un enregistrement du porte-parole de la rébellion du Mouvement du 23 mars (M23) qui sévit au Nord-Kivu depuis le mois de mai dernier. Le responsable rebelle aurait appelé les habitants de Butembo à se désolidariser des Forces armées de la RDC (FARDC). Mais pour le fondateur de cette radio, Muhindo Wema, le porte-parole du M23 a été interrogé au cours d’une édition du journal au sujet du lien supposé entre le mouvement rebelle et un groupe Maï-Maï qui a attaqué, vendredi dernier, les localités de Kasindi et Lubilia.

Muhindo Wema affirme que la mesure du maire interdit aussi au journaliste qui a présenté le journal de prester dans aucune autre radio de Butembo.

Il estime que toutes ces décisions sont injustes, affirmant que c’est par souci d’équilibre que le  porte-parole du M23 a été interrogé.

« Nous avons fait notre devoir de journaliste normalement : vouloir donner l’information et l’équilibrer », explique-t-il.

Le fondateur de la radio Soleil rappelle qu’une autre radio de Butembo, Liberté, a été fermée il y a deux mois et demi pour la même raison.

« Si c’est comme ça que ça doit marcher, toutes les radios vont être fermées à part celles qui répondent aux ordres des politiciens », déclare-t-il.

Par ailleurs, Muhindo Wema dit être convaincu que le maire a été induit en erreur « par certains individus qui veulent discréditer sa radio ». « Il s’en rendra compte et lèvera cette mesure pour que radio Soleil reprenne ses émissions », espère-t-il.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • http://www.google.cd okok

    le journaliste a fait son travail de prendre les deux sons de cloche pour informer la population, ou est le problème?

  • riphin

    tant que les autorités de la ville de Butembo continuerons a agir de la sorte, un jour ils auront hautes de s’expliquer devant la population.Nul n’ignore que les autorités de ce pays veulent a tout pris faire taire les médias.

  • kong

    En ce genre de période, toutes les informations ne sont pas bonnes à publier sur les ondes. Pendant la guerre du Golfe, Seul CNN avait le monopole des infos. Vous pensez bien (ou vous ne le savez pas) une radio sérieuse d’un pays ne publie pas ce genre d’interviews sans consulter les “services” spécialisés. L’info, on la controle chers amis, on ne la livre pas ainsi à l’état brut aux auditeurs ! manque de professionnalisme. Dommage pour cette radio, le maire n’est pas à blamer.

  • jeanounou

    La RDC n’est pas un meilleur exemple en matiere de liberté de presse, mais dans ce cas spécifique, je pense que les journalistes sont condamnables. Comment pouvaient-ils passer un message de soulevement populaire, un message provénant d’un chef rebelle, un énnémi dont le gouvernement est ouvertement en guerre contre?

    Si on emprisonne un journaliste pour avoir interrogé un politicien de l’opposition, c’est autre chose, mais dans ce cas ici, je crois que les journalistes sont allés un peu trop loin, car ceci touche directement à la sécurité de l’état, et ils devaient s’attendre a des consequences.
    La sévérité de celles-ci peut etre discuttable, biensur, mais ils doivent subir quelques consequences.

    C’est une analyse personnelle qui n’engage que jeanounou.

  • EM2012

    Faire passer des message comme la désolidarisation de la population face aux FARDC n’est pas acceptable. Ces mêmes rebelles, pour qlq dollars Rwandais, sèment la mort au sein de la population et l’appellent à se joindre à eux .

  • bambino

    Soyons serieux, soyons élegants et ayons l´esprit patriotique.
    Pour moi, je trouve ça normal et juste que le gouverneur puisse autoriser la fermeture de cette radio.
    Car, on ne peut jamais accorder des interview a un groupe rebelle qui tue injustement la population et qui incite les habitants de Butembo à se désolidariser des Forces armées de la RDC. Ça c´est une acceptable.
    Et je me souviens que même les USA avaient prohibé la diffusion des videos de Bin laden à toutes les Télé et Journaux Americains.
    Donc, le gouverneur a belle et bien raison. Bravo!
    a bas les traitres !!!!!

  • troisiemevoix

    Monsieur Muhindo, votre radio sait joindre ceux qui sont de l’autre cote? Admettons que c’est par “souci d’equilibre” que vous avez relaye les decalarations du M23, vous etes-vous rassure de relaye aussi les declarations du gouvernement a la partie deja sous agression? Apparemment le M23 n’a pas de souci d’avoir les informations de Butembo voire de toute l’etendue du territoire national, car nous savons pas en ehange de quoi l’interview vous ete accepte.
    A mon avis ces genres declarations peuvent plutot paniquer la population au lieu de donner l’equilibre. QUE LE PEUPLE CONGOLAIS SOIT UNI A JAMAIS POUR UNE BONNE CAUSE.

  • kanuma

    Les mesures prisent par le Maire de la ville de Butembo prouvent de nouveau que la liberté de la presse et le droits des citoyens de savoir la réalité de ce qui se passe au Nord Kivu bafoué. C’est une honte pour la République. Une personne raisonnable ne peut soutenir cette sale guerre, mais ce ne pas aussi une occasion pour le pouvoir de faire une propagande et cacher une réalité aux citoyens ? La guerre est là, les citoyens ont droit de savoir la vérité, savoir l’évolution de la situation, et les solutions que le pouvoir entant mettre en place pour y apporter une solution adéquate. Ainsi cela ne peut pas empêcher les journalistes d’interviewer la partie rebelle pour que la population sache l’intention de ces derniers. Pourquoi le pouvoir ne veut pas que les choses se passent ainsi ? Pourquoi cacher à la population la version des rebelles ?

Sondages

Les députés de l’UDPS et l’UNC&alliés boycottent les plénières. Ils exigent notamment un calendrier et une loi électorale consensuels et l’engagement à ne pas modifier les matières irréformables de la constitution. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Surtout nuageux
25°C
Prévisions 24 septembre, 2014
jour
Orages
32°C
nuit
Nuageux
22°C
 

Avec le soutien de :