FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

RDC: Matata Ponyo et la Fec s’accordent pour libéraliser le secteur des assurances

août 3, 2012, | Denière mise à jour le 3 août, 2012 à 8:23 | sous Économie, La Une. Mots clés: , , , ,

De gauche à droite : Augustin Matata Ponyo, Premier ministre et Albert Yuma Président de Fédération des entreprises du Congo (Fec) le 3/08/2012 à Kinshasa, après une rencontre entre le chef du gouvernement de la RDC et le patronat. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDe gauche à droite : Augustin Matata Ponyo, Premier ministre et Albert Yuma Président de Fédération des entreprises du Congo (Fec) le 3/08/2012 à Kinshasa, après une rencontre entre le chef du gouvernement de la RDC et le patronat. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
De gauche à droite : Augustin Matata Ponyo, Premier ministre et Albert Yuma Président de Fédération des entreprises du Congo (Fec) le 3/08/2012 à Kinshasa, après une rencontre entre le chef du gouvernement de la RDC et le patronat. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Le Premier ministre Matata Ponyo et la Fédération des entreprises du Congo (Fec) ont eu leurs premières concertations, ce vendredi 3 août à Kinshasa, sur diverses préoccupations soulevées par les opérateurs économiques. Il s’agit notamment de la libéralisation du secteur des assurances et  l’extension des compétences de certaines anciennes entreprises de l’Etat.

A l’issue de cette rencontre, le président national de la Fec, Albert Yuma, a déclaré :

«Un des points soulevés, c’est la libéralisation des assurances. Le Premier ministre nous a assuré qu’il va accompagner la Fec pour que, au niveau de l’Assemblée nationale, on traite rapidement de ce secteur pour lequel il est d’accord pour qu’on l’ouvre à la concurrence

Selon la législation en vigueur, la Société nationale d’assurances (Sonas) exerce le monopole des assureurs en RDC. Mais, elle est confrontée à plusieurs difficultés depuis quelques années.

Les syndicalistes ont plusieurs fois déploré le non paiement de salaires et le détournement de fonds. De leur côté, certains assurés lui reprochent de ne pas indemniser correctement les sinistrés.

La rencontre du Premier Ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo et des membres de Fec le 3/08/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLa rencontre du Premier Ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo et des membres de Fec le 3/08/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
La rencontre du Premier Ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo et des membres de Fec le 3/08/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Un autre point abordé par le Premier ministre et la délégation de la Fec porte sur «la mise en route de la nouvelle loi agricole. Nous avons estimé qu’il y a des imprécisions et quelques difficultés », a indiqué Albert Yuma sans autres détails.

«Il y a des extensions des compétences pour certaines entreprises publiques, comme l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem) et l’Office national de café (ONC). Le chef du Gouvernement a confirmé qu’il avait déjà pris en compte les récriminations de la Fec», a-t-il poursuivi.

Les préoccupations des opérateurs économiques sont consignées dans un document appelé «Livre blanc», qui reprend le diagnostic par secteur de la vie économique en RDC. La délégation de la Fec a remis au Premier ministre un mémorandum synthétisant les priorités en dix-neuf points, selon la même source

En réponse, Matata Ponyo a assuré que toutes ces préoccupations seraient examinées soit par les ministères concernés soit par l’ensemble du gouvernement, selon les cas. «Mais, [le Premier ministre] a dit qu’en tout état de causes, la Fec sera associée au traitement de chaque dossier. Et les recommandations que nous avons faites, si elles sont pertinentes, seront adoptées par le Gouvernement», a rapporté le patron de la Fec.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • msdhubert

    Nous voici sur la voie du developement de ce secteur tres important mais encore rudimentaire dans notre pays. La SONAS ne fonctionne pas bien et en plus elle est encore a un stade embryonaire.

  • jskldm

    Les exportations des produits et sous produits agricoles d’exportation ont commencé depuis des decénies et que les documents de l’Office National du café n’ont jamais eu d’impact sur le marché international saut pour le café.
    Ces une de la tracasserie que l’ONC veut imposer auc opérateurs économiques de ce secteur. Les produits et sous produits d’exportations auront aussi les taxes élevées et plétoriques. D’où, les intéressements qui s’en suivront.

  • jskldm

    Il est important que le gouvernemen puisse aborder le secteur agricole pour certaine entreprises publiques comme l’Ogefrem et l’Office National du Café. Que le gouvernement puisse bien voir ce dossier concernant l’Office National du café qui cherche à tout prix à élargir son pouvoir sur les autres produits agricoles d’exportation. Si le café ne s’exporte plus comme par le passé, c’est l’ONC qui en est l’auteur avec les taxes non seulement élevées mais aussi pléthoriques (ex. avec le même produits de café il faut payer l’agrément usine, l’agrément antrepôt, carte d’acheteur, taxes sur le pesage, 4.5 % sur la valeur de licence d’exportation, taxe sur l’empotage). combien va revenir ce café à l’export ? Si le gouvernement va suivre les démarches que cet Ofiice est en train de mener, ces produits agricoles subiront le même sort que la café avait subi. Qu’il s’occupe seulement de son café qu’il a fait chuter à l’export. Que le gournement puisse laisser cette tache à l’OCC.

  • jeanounou

    C’est une decision qui devait etre prise depuis plusieures années!
    Comment peu-t-on donner monopole a la Sonas seule, dans un pays vaste comme le notre, avec pareille population???

    En plus de cela, la Sonas, en vraie crocodile, ne faisait qu’avaler.
    La soumettre a la competition va peut-etre la pousser a revoir un peu ses routines par rapport aux clients.

  • ngol

    Simple opération de communication. Le congolais lamda sait que Le monopole de la sonas, comme celle des entreprises publiques comme la snel ou la regideso(sociétés commerciales désormais) fait mal à notre économie et tue la concurrence. Là où les monopoles sont érigées, les capitaux s’enfuient. Rien de nouveau donc. C’est à ce genre de choses que nous devrions sincèrement commencer avant d’aller nous engouffrer dans l’OHADA. On ne peut pas harmoniser les droits des affaires pour des économies désintégrées et désarticulées. Une grosse erreur. Sans doute la maladie de la RDC, j’ai cité “la ratificatiite” (une propension à tout ratifier, à tout prendre, à tout accepter,…sans rationalité avec un taux d’applicabilité des plus bas, pour ne pas dire des plus médiocres. Prof. Rémy NgoL

Sondages

La RDC et l’Ouganda s’engagent à œuvrer ensemble pour combattre les groupes armés encore actifs dans la région. Selon vous, pour réussir la neutralisation de ces mouvements armés, il faudrait que:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Ensoleillé
22°C
Prévisions 31 août, 2014
jour
Orages
32°C
nuit
Nuageux
22°C
 

Avec le soutien de :