FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

RDC: les évêques catholiques s’interrogent sur « la pertinence » du dialogue avec le M23

décembre 6, 2012, | Denière mise à jour le 6 décembre, 2012 à 6:42 | sous Actualité, Kinshasa, La Une, Sécurité. Mots clés: , , ,

Des évêques catholique lors d’un point de presse le 4/12/2011 à Kinshasa, en rapport avec le déroulement des élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDes évêques catholique lors d’un point de presse le 4/12/2011 à Kinshasa, en rapport avec le déroulement des élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Des évêques catholique lors d’un point de presse le 4/12/2011 à Kinshasa, en rapport avec le déroulement des élections de 2011 en RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Les évêques et archevêques membres du comité permanent de la Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) s’interrogent sur « la pertinence » du dialogue entre le gouvernement et les rebelles du M23 à Kampala. Dans un communiqué publié ce jeudi 6 novembre à Kinshasa, au terme de leur session extraordinaire, ils attirent « l’attention de tous ceux qui se rendront à Kampala sur les pièges de ces négociations ».

Les prélats catholiques demandent aux représentants congolais à ces assises de ne pas « hypothéquer l’unité de la nation congolaise et de ne pas avaliser des accords qui consacreraient la balkanisation de la RDC », les invitant à « la vigilance et à la clairvoyance ».

Les évêques catholiques indiquent qu’un « schéma directeur fixant le degré et la nature des concessions possibles, acceptables et tolérables doit être établi et scrupuleusement respecté ». « Un accord qui hypothèquerait la souveraineté nationale est inacceptable », préviennent-ils.

Au sujet du contenu de ce dialogue entre le gouvernement et la rébellion, les religieux s’interrogent « sur la valeur juridique des accords du 23 mars 2009 » dont les rebelles affirment revendiquer l’application. Cet accord signé entre le gouvernement congolais et l’ex-rébellion du CNDP, dont sont issus la plupart des membres du M23, prévoyait notamment l’intégration des combattants rebelles dans l’armée et la police. Les cadres civils du mouvement devraient être intégrés dans les institutions politiques.

Protestations de la société civile

Dans un autre communiqué publié ce même jeudi, la Nouvelle société civile congolaise et la Coalition des organisations de la société civile de la RDC indiquent que « ce qui se passe actuellement à Kampala ne concerne pas la population congolaise ».

« Quel est le cahier de charge et quel est l’agenda des uns et des autres ? », s’interroge Jonas Tshombela, coordonateur de la Nouvelle société civile congolaise. « Nous sommes hostiles aux discussions qui sont organisées dans l’opacité totale », affirme-t-il.

Ces organisations protestent contre l’organisation du dialogue entre le gouvernement et la rébellion du M23 en Ouganda « qui est cité noir sur blanc dans différents rapports comme apportant un soutien » à ces rebelles.

« Le Rwanda comme l’Ouganda sont des pays dans lesquels nous ne pouvons pas tenir ce genre de dialogue. Pour nous, ce sont des pays agresseurs », dénonce Jonas Tshombela.

La RDC, l’Onu ainsi que plusieurs organisations accusent le Rwanda et l’Ouganda de soutenir la rébellion du M23.

Dans un rapport confidentiel publié au début de cette semaine dans la presse, des experts des Nations unies accusent ces deux pays d’avoir soutenu ces rebelles lors de la prise de la ville de Goma le 20 novembre dernier.

C’est à la suite de l’occupation de cette ville par le M23 que les chefs d’Etat des Grands lacs ont demandé au gouvernement congolais « d’écouter et d’évaluer » les revendications de la rébellion en contre partie du retrait des rebelles de la capitale du Nord-Kivu.

Ce dialogue entre le gouvernement et le M23 doit débuter ce vendredi 7 décembre à Kampala. Les rebelles étaient encore dans leur quartier général à Rutshuru ce jeudi dans la matinée alors que la délégation congolaise, conduite par le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda, a quitté Kinshasa mercredi.

Le porte-parole du mouvement rebelle, Bertrand Bisimwa, a déclaré à Radio Okapi que les membres de la délégation du M23 attendaient encore « que les organisateurs de la rencontre résolvent le problème de transport qui se pose ».

Indiquant que la frontière entre le RDC et l’Ouganda à Bunagana est fermée, il a argué qu’il n’y avait pas d’avion pour « prendre leur délégation ».

En outre, le cadre, l’agenda et le contenu des pourparlers divisent encore les participants aux assises de Kampala.

Le gouvernement ne souhaite dialoguer que sur l’accord du 23 mars 2009. Mais les rebelles souhaitent également parler des questions politiques et juridiques ayant trait à la défense et à la sécurité, à l’économie, aux finances, au social et au développement.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • http://twitter.com/TABALAYI TABALAYI

    L’EGLISE A TOUT MIS AU CLAIRE. POINT N’EST BESOIN DE TERGIVERSER. LE DIALOGUE DE KAMPALA N’ENGAGE QUE KABILA ET SES AMIS DU M23. ILS N’ONT QU’A Y ALLER SEULS. MALHEUREUSEMENT RAYMOND TSHIBANDA S’EST EMBARQUE SANS DISCERNEMENT. LE PEUPLE CONGOLAIS A ECOUTE LA VOIX DES EVEQUES ET IL RESTE UNI POUR CONTRER TOUTES CES MANOEUVRES DE DIVISION ORCHESTREES PAR RWANDA, OUGANDA, M23 ET LEUR AMI KABILA.

  • muchafuko

    On n est plus a ce niveau la mon frere

  • muchafuko

    Effectivement mon frere car toutes les tribus de rdc sont chacune minoritaire et donc on doit poursuivre sur cette logique

  • Hilaire MALOBO

    Voilà ce qui est bien dit et clairement… ça résume les aspirations du peuple congolais, merci excellences.

  • muchafuko

    C est une perte de temps car meme le retrait dont on parle n est pas effectif. A mon avis il faudrait que notrd Assemblee nationale se saisisse d office de ce dossier tres brulant qui prendra meme un siecle si on ne fait pas attention.

  • http://twitter.com/MUSMus79 VIEUX MUS

    Ces rebelles ne font que respecter ce que leur disent le rwanda et l’ouganda. Pendant ce temps la monusco et sa radio ne savent plus que nous informer, comme s’ils étaient là que pour cela. Nous informer!

  • Robert

    le communiqué de l’Eglise a été publié le 6 décembre et non pas le 6 novembre. Merci de corriger.

  • http://www.facebook.com/paul.malo.montserrat Paul Malo

    Le gouvernement congolais n’est pas à mesure de négocier avec les M23, car il se trouve coincer par la réalité de la faiblesse palpable. En plus, puisque le M23 a déjà maintrisé les sujets tabous de ce gouvernement, il va aucours de ce sommet Kampala 6 durcir les accords en imposant des contraintes immédiates qui ne permettra pas à l’Etat congolais d’accepter et ça sera pour lui une raison gravissime de continuer la guerre en RDC. par ailleurs, l’ouganda ne pouvait être nullement un pays qui devrait abriter ces négociations cruciales, pour la seule preuve qu’il est cité parmi les agresseurs du Congo. Donc, pour moi ce sommet est une construction dans l’eau. enfin, Kabila et sa bande des politiciens fantoches et moins rigides doivent cesser avec ces aventures qui ensanglantent la situation du jour le jour, sèment des séries des désolations au sein de la population, et met tout le pays en danger permanant.

  • Muganza Lumbu

    les préventions des évêques passent au bon point,que celui qui a des oreilles entende.
    cette société civile agit avec quel mandat public? qui les a demandé de parler au nom du peuple? nous pensons le cas échéant que les membre de la société civile mettent de l’ordre dans leurs structures,par ce que pour le moment nous avons au Congo plus de dix société civiles. à laquelle pouvons nous faire foi?

  • tina

    Pauvre Joseph…

  • lwakadia

    Merci de continuer à éveiller la conscience du peuple.

  • Congo Uni

    Kabila
    gère la RDC comme si c’était sa propriété privée, il signe des accords qui
    engagent toute la nation seul sans informer la population ni le parlement en bafouant les lois.
    Donc il est le seul responsable des négociations de Kampala si ces dernières ne
    ramènent pas la paix ou tourne au statuquo avec l’occupation prolongée de l’Est
    de la RDC par les M23 et les armées du Rwanda et Uganda. Il est préférable que
    le gouvernement prenne très au sérieux les recommandations des évêques et de la
    nouvelle société civile.

    • Muganza Lumbu

      vous vous basé beaucoup plus aux hommes qu’aux idées. le M23 ne fait la guerre contre Kabila, mais contre la rdc;le M23 ne tue pas les enfants de Kabila mais des paisibles citoyens, ils ne violent pas les femmes de la famille de kabila mais des misérables femmes des villages.ce pour dire que cette affaire nous concerne tous. tout ce que nous pouvons ce de donner des orientations positives.

Sondages

Après le MSR, le Scode un autre parti de la Majorité s’oppose à toute modification de la constitution qui viserait à accorder un troisième mandat présidentiel à Joseph Kabila. Selon vous, cette position:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
30°C
Prévisions 3 septembre, 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
32°C
nuit
Nuageux
22°C
 

Avec le soutien de :