FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

RDC : le dialogue entre le gouvernement et le M23 pourrait débuter d’ici « un ou deux jours »

décembre 5, 2012, | Denière mise à jour le 5 décembre, 2012 à 8:28 | sous Actualité, La Une, Nord Kivu, Politique. Mots clés: , , ,

(De g.à.d) Les présidents du Rwanda Paul Kagame, de l'Ouganda Yoweri Museveni et de la RDC Joseph Kabila à Kampala, mercredi 21 novembre, ont exigé au M23 de se retirer de Goma. Ph. Droits tiers(De g.à.d) Les présidents du Rwanda Paul Kagame, de l'Ouganda Yoweri Museveni et de la RDC Joseph Kabila à Kampala, mercredi 21 novembre, ont exigé au M23 de se retirer de Goma. Ph. Droits tiers
(De g.à.d) Les présidents du Rwanda Paul Kagame, de l'Ouganda Yoweri Museveni et de la RDC Joseph Kabila à Kampala, mercredi 21 novembre, ont exigé au M23 de se retirer de Goma. Ph. Droits tiers
Le ministre congolais de l’Intérieur, Richard Muyej, a déclaré, mardi 4 décembre à l’AFP, que  les discussions entre le gouvernement congolais et les rebelles du M23 vont commencer « d’ici un ou deux jours » à Kampala. Il a assuré qu’un premier groupe de négociateurs congolais devait quitter Kinshasa pour la capitale ougandaise mardi. Un autre devrait suivre mercredi.

Le ministre congolais a indiqué que le gouvernement s’est assuré que les animateurs de toutes les institutions allaient prendre part aux discussions. Des représentants de la société civile, de l’Assemblée nationale et du Sénat notamment auraient été invités.

Interrogé sur la participation des députés aux négociations de Kampala avec les rebelles du M23, l’élu de la majorité, Clément Nzau, se dit favorable à la présence des parlementaires dans la capitale ougandaise.

« Je crois que notre présence sera peut être un réconfort pour le gouvernement qui va se dire que nous sommes là avec ceux qui nous contrôlent, ça nous évitera des interpellations au Parlement au sujet de ces négociations », affirme-t-il.

Le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a déclaré sur RFI qu’il faut que les représentants des Congolais prennent part à ces négociations.

« Nous voulons la transparence pour éviter que la population soit manipulée par des contre-vérités », s’est-il expliqué.

De son côté, le député de l’opposition, Franck Diongo, estime que la présence des représentants de l’opposition, de la société civile, du gouvernement et des tous les groupes opérant en RDC est nécessaire. Selon lui, tous ces acteurs devraient participer activement à ces négociations et non pas être des simples observateurs.

Mais il s’oppose à l’organisation de ces négociations en Ouganda, « étant donné que ce pays est accusé d’être en intelligence avec ceux qui combattent le Congo militairement ». Il propose que les négociations se déroulent au Congo Brazzaville.

La RDC, les Nations unies ainsi que plusieurs organisations accusent le Rwanda et l’Ouganda de soutenir la rébellion du M23.

Un récent rapport confidentiel de l’Onu qui a été diffusé dans la presse accuse les deux pays d’avoir soutenu ces rebelles lors de leur offensive contre la ville de Goma.

Après s’être retirés de la ville de Goma et des localités environnantes qu’ils ont conquises depuis le 17 novembre dernier,  les rebelles du M23 attendent le début des négociations avec le gouvernement congolais, conformément aux résolutions prises par les chefs d’Etat des Grands lacs le 24 novembre dernier à Kampala.

Au début de leur mouvement, les rebelles du M23 réclamaient l’application de l’accord du 23 mars 2009 signé par le gouvernement et l’ex-rébellion du CNDP dont sont issus la plupart de ses membres. Cet accord prévoyait notamment l’intégration des combattants du CNDP dans l’armée et la police congolaise. Les cadres civils du mouvement devaient occuper des postes politiques.

Mais quand ils ont occupé la ville de Goma, ils ont élargi leurs revendications à des questions des droits de l’homme et de démocratie, portant à 21 le nombre de leurs revendications actuelles.

Lire la suite sur radiookapi.net:

  • danielpetit

    Il faut respecter la constituion de la RDC dans ce dialogue. “Dura lex Cede Lex”: ” La loi est dure mais c’est la loi” disait le latin… Il faut beaucoup de rigueur. Le dialogue avec les rebelles de M23 doit se réferer aux constitutions de la RDC. S’ils ont agit selon les constitutions ou bien s’ils ont trahit les constitution en assumé les conséquences et la responsabilité. Il faudra appliquer la rigueur de la loi sans pitié. Retribuer à chacun selon ses oeuvres.

  • DTM

    ils ont même le temps de rigoller… à croire finalement qu’ils se moquent de nous… c’est terrible ça!!!!!!!!

    • IMONKAMO

      LA photo témoigne d’une différence à la fois intrigante, paradoxale et en définitive attristante, du degré de jovialité. Car nos traditions bantoues sont généralement réfractaires à une telle manifestation de joie ou d’hilarité au milieu de cadavres hachés, dépecés, pendant que des survivants sont dispercés et livrés aux intempéries et à la cohabitation dangereuse avec des fauves animales – car il n’est pas besoin de démontrer l’existence sous nos yeux, des fauves à forme humaine -. Rigoler dans ces situations est non seulement se moquer de nous, mais c’est surtout faire preuve de cynisme à l’égard des victimes innocentes trucidées par les fauves à forme humaine, ainsi qu’à l’égard des familles de ces victimes, et pourquoi pas aussi un manque de délicatesse à l’égard de toute la Nation!

  • tinda

    Le projet de la balkanisation de la RDC ne passera pas vous pouvez négocier même milles fois avec les marionnettes du Rwanda; ça ne passera pas cher monsieur politique de tout coté (majorité et opposition). Nous congolais nous voulons l’intégrité du territoire de la RDC et non aux intérêts partisanes

  • Pasteur

    il est impérieux de passer aux négociations,car il s’agit d’une guerre aux contours très flous, il y a le Rwanda, l’Ouganda et le Burundi utilisés par les multinationales des pays dits de la communauté internationale, avec pour unique mission exploiter abusivement les richesses de la RD Congo à moindre frais que leur offre le Rwanda où ils ont même installer les usines de traitement des produits miniers de la RD Congo, pendant que le Rwanda n’a aucune carrière de ces minerais, et par ironie ce pays est même répertorié comme producteur des produits qu’il n’a pas sur son sol !
    Pour couvrir honte, les pays agresseurs en complicité avec leurs multinationales ont convaincus l’opposition congolaise, la diaspora et la société civile pour se ralier à une cause honteuse ..

  • Ouialavenir

    Négocier… c’est quand même un minimum pourvu que soient atténuer les souffrances de mon peuple. Mais il faudrait savoir que les attitudes comptes. Je suggérais aux représentants de mon pays de sourire devant nos agresseurs pendant que le pays est en feu.

Sondages

De nombreuses réactions ont été enregistrées après le décès, samedi dernier, du général Bahuma qui dirigeait la 8e région militaire au Nord-Kivu. Selon vous, cette disparition:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Clair
28°C
Prévisions 2 septembre, 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
30°C
nuit
Nuageux
22°C
 

Avec le soutien de :