FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

Nord-Kivu : plus de 264 civils dont 83 enfants « arbitrairement exécutés » en 5 mois à Masisi

novembre 14, 2012, | Denière mise à jour le 15 novembre, 2012 à 7:14 | sous Actualité, Justice, La Une, Nord Kivu, Politique, Régions, Sécurité. Mots clés: , , ,

Un milicien FDLR. Photo tlaxcala.esUn milicien FDLR. Photo tlaxcala.es
Un milicien FDLR. Photo tlaxcala.es
Plus de deux cents soixante-quatre civils dont quatre-vingt-trois enfants ont été arbitrairement exécutés au Sud du Masisi dans la province du Nord Kivu entre avril et septembre 2012, selon le rapport du Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’Homme (BCNDH) rendu public mercredi 14 novembre à Kinshasa. Ce document attribue la majorité de ces meurtres au groupe armé Raia Mutomboki et des groupes alliés Maï Maï.

« Nous avons fait un rapport qui documente des exactions très graves commises sur la population civile. Nous avons aussi relevé l’attaque de plus de septante-cinq villages. Ces attaques ont forcé un grand nombre de personnes de quitter leurs habitations mais aussi beaucoup de violations aux intégrités physiques », a déclaré le représentant de la Haute commission des Nations unies aux droits de l’Homme, Scott Campbell.

Il a également dénoncé «l’extrême violence» avec laquelle ces crimes ont été commis, désignant également les Maï-Maï Nyatura comme responsables de beaucoup de meurtres dans le territoire de Masisi. Ces violations des droits de l’homme, a-t-il dit, sont opérées en collaboration avec les rebelles rwandais des FDLR.

Scott Campbell a expliqué que ces actions tirent leurs origines des conflits ethniques liés aux disputes des terres.

« Nous déplorons que des leaders politiques et économiques alimentent ces conflits. Nous recommandons au gouvernent de traduire en justice les responsables de ces actes. Nous nous félicitons tout de même des actions prises par l’auditeur militaire du Nord-Kivu qui a déjà ouvert les enquêtes pour déterminer les auteurs de ces actes », a-t-il ajouté.

Des miliciens Maï-Maï FDC (Force de défense du Congo) ont tué, dimanche 11 novembre, deux hommes qui fabriquaient de la boisson alcoolique traditionnelle dans leurs champs, dans la localité de Ngote à Masisi. Ils ont aussi brûlé plusieurs maisons.

Vendredi 17 août dernier, les miliciens FDC s’étaient affrontés avec ceux de Nyatura dans le groupement Nyamaboko faisant un mort de deux côtés des milices et des blessés parmi les civils.

Lire aussi sur radiookapi.net:

 

  • phts

    Il en sera toujours ainsi tant que les autorités politico – militaires n’auront pas compris qu’elles doivent s’investir totalement pour mettre hors d’état de nuire tous ces groupes armées qui continuent d’agir en toute impunité.
    Messieurs les gouvernants, faites le nécessaire, le peuple meurt!

  • Muzee-Veritas

    ========= 264 CIVILS + 84 ENFANTS TUÉS EN 5 MOIS ? =====

    Insupportable / inacceptable de réaliser que Kinshasa fêtait en pompe la francophonie pendant que le peuple est entrain d’être massacré au Nord-Kivu!

    Et que fait MONUSCO en RDC? Oooh,…un touriste ne reste pas éternellement.

  • bape

    Les nations unies nous compliquer aussi. Hier c’etait M23 mais aujourd’hui Raia Mutomboki et des groupes alliés Maï Maï non on est fatigué de vous.

  • kanuma

    J’appelle solennellement les Congolais à prendre conscience !! Pourquoi tout ce millier des morts ? Que fait le pouvoir Kabila et les FARDC ? Que fait la MONUSCO au Congo ? N’est ce pas la protection de la population ? Mais pourquoi tout ce malheur ? La seule réponse à ma connaissance, c’est l’absence du pouvoir, c’est la défaillance de l’Etat ! Avoir un Gouvernement et le parlement à Kinshasa, des Gouvernements provinciaux n’est pas suffisant pour justifier qu’il existe un pouvoir fort capable de résoudre les problèmes que la Nation fait face. Nous avons tout simplement une bande des charlatans, capable de parloter, mentir au peuple et piller sa richesse, mais pas plus.

  • mtinta

    Au Secours!

    Au secours,

    Personne pour nous protéger, nous sommes en train d’être exterminés!

Sondages

Le bâtonnier du barreau de Kananga estime que le taux de criminalité chez les enfants a sensiblement augmenté dans le Kasaï-Occidental, passant de 14 à 53 pour 1000 enfants en un an. Pour endiguer ce phénomène, il faudrait que l’Etat:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Clair
21°C
Prévisions 29 juillet, 2014
jour
Surtout nuageux
32°C
nuit
Nuageux
21°C
 

Avec le soutien de :