FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Articles avec ces mots-clefs: UDPS

La Prospérité: Ni Opposition ni Majorité, voici l’appel de Kakese au changement fondamental

De droite à gauche, Kakese Malela Nicéphore, candidat à la présidentielle 2011, lors d’une rencontre avec des étudiants au siège de son parti politique URDC le 01/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDe droite à gauche, Kakese Malela Nicéphore, candidat à la présidentielle 2011, lors d’une rencontre avec des étudiants au siège de son parti politique URDC le 01/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

De droite à gauche, Kakese Malela Nicéphore, candidat à la présidentielle 2011, lors d’une rencontre avec des étudiants au siège de son parti politique URDC le 01/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de la presse du 3 octobre (Lire la suite…)

RDC: listes de candidats à la députation, l’UDPS accuse le PPRD de tricherie

Le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d'une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLe secrétaire général de l’UDPS, Jacquemin Shabani ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le secrétaire général de l'UDPS, Jacquemin Shabani ce 21/07/2011 à Kinshasa, lors d'une conférence de presse. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) accuse le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) d’avoir aligné dans certaines circonscriptions électorales plus de candidats que le nombre de sièges à pourvoir. Pour le secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi qui l’a dit à Radio Okapi, il s’agit d’une tentative de tricherie. Il affirme que l’affaire a été portée devant la Cour suprême de justice. (Lire la suite…)

Vive tension à Mbuji-Mayi à la suite d’une manifestation de l’UDPS

La ville de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental a connu, ce samedi 1er octobre, une vive tension à la suite de la  manifestation de l’UDPS. Un important dispositif policier a été déployé dans la ville pour empêcher la caravane motorisée prévue par ce parti. Mais, celle-ci s’est déroulée par la suite. (Lire la suite…)

Kinshasa: un cameraman de RFO agressé lors des marches du PPRD et de l’UDPS

Un cameraman de France Télévision-Radio France d’Outre mer (RFO), John Kikendu, a été tabassé jeudi 29 septembre, au cours des marches organisées simultanément à Kinshasa par les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ceux du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD). D’après les témoignages de sa collaboratrice et correspondante de France Télévision –RFO, Francine Mukoko, les bourreaux de John Kikendu étaient habillés aux couleurs du PPRD.

Selon la même source, la victime est touchée au crane. Il est admis aux soins intensifs dans une structure médicale de Kinshasa.

Francine Mukoko relate:

«John Kikendu se trouvait le long du Boulevard Lumumba pour filmer le début de la marche de l’UDPS. Lorsque la police a commencé à disperser les militants, il a vu un groupe de jeunes gens qui sont venus de la 6e rue et se sont dirigés vers lui.

Face au danger qui le guettait, John Kikendu a fui dans une maison. Mais celle-ci n’était pas clôturée. Ces jeunes l’ont poursuivi et l’ont tabassé, en utilisant les pierres et les barres de fer, raconte Francine Mukoko.

Il a juste eu le temps de remarquer que parmi ses agresseurs, il y avait des gens habillés en tenue du PPRD et il s’est évanoui.»

Francine Mukoko affirme que les agresseurs ont arraché et endommagé la camera de John Kikendu.

«Lorsque nous sommes descendus sur le terrain, nous avons été brutalisés par les sportifs trouvés sur place», affirme-t-elle.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Marches de l’UDPS et du PPRD à Kinshasa, l’autorité urbaine était prévenue

Une vingtaine de militants de l’UDPS et de partis alliés ont été arrêtés par la police, jeudi 29 septembre à Kinshasa, après que la police a dispersé la marche de ce parti de l’opposition à Kinshasa. Jacquemin Shabani, secrétaire général de l’UDPS, affirme que les militants de l’UDPS voulaient se rendre à la Ceni pour réclamer le démarrage de l’audit du fichier électoral. Selon lui, l’autorité urbaine était informée de l’organisation de cette marche. Francis Kalombo, le président de la jeunesse du PPRD (le parti présidentiel) affirme la même chose. Selon lui, on dénombre onze blessés dans les rangs du PPRD.

 Jacquemain Shabani affirme que son parti a déjà désigné les personnes pour l’audit du fichier électoral, mais que cette opération prend du retard. Il ne comprend pas pourquoi la marche a été dispersée.

«Nous avons informé l’autorité de la ville et elle nous a répondu par écrit positivement,» déclare Jacquemain Shabani.

Jacquemain Shabani indique aussi que le responsable de la communication et de l’information de l’UDPS, Raphaël Kapambu, figure parmi les militants arrêtés.

Pour sa part, le commandant de bataillon du groupe mobile d’intervention basé à l’échangeur de Limete, colonel Eddy Mukuna, assure avoir reçu les instructions de disperser les marches de ces deux partis. Il indique que seuls quatre militants de l’UDPS ont été arrêtés.

Le président du groupe des jeunes du PPRD, Francis Kalombo, explique, de son côté, que les militants de son parti voulaient se rendre au siège de l’UDPS déposer un mémo pour rappeler à ce parti sa responsabilité durant la période électorale.

Francis Kalombo affirme que le PPRD a informé, vendredi 23 septembre, l’Hôtel de ville de Kinshasa de la tenue d’une marche le jeudi 29 septembre.

«Mais après nous, l’UDPS a choisi cette même date pour manifester. L’Hôtel de ville nous a écrit hier pour nous informer qu’il ne pouvait sécuriser deux marches en même temps,» indique le député du PPRD avant d’ajouter:

« Les invitations étaient déjà lancées, nous étions obligés de marcher. On a vu que l’UDPS a marché aussi. Nous étions obligés de le faire aussi pour leur déposer le mémo. En essayant de contourner le dispositif de police sur notre passage, nous avons croisé les militants de l’UDPS qui avaient fait la même chose au niveau de la septième rue. Il y a eu des échauffourées et la police nous a dispersés. »

Il indique que onze militants du PPRD ont été blessés à la suite des ces échauffourées.    

Le Secrétaire Général de l’UDPS affirme, pour sa part, ne pas avoir vu les militants du PPRD mais plutôt  « une milice » de ce parti politique.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Kinshasa: la police disperse les marches de l’UDPS et du PPRD

Les éléments de la police du Groupe mobile d’intervention (GMI) ont dispersé, jeudi 29 septembre, les marches des militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ceux du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD).

Les militants de l’UDPS ont entamé leur marche aux environs de 9 heures locales à partir du siège de leur parti à la 10 ème rue, dans la commune de Limete. Les policiers les ont stoppés sur le boulevard Lumumba.

Selon le colonel Eddy Mukuna, commandant bataillon du Groupe mobile d’intervention Echangeur, ses éléments ont fait usage des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants.

Certains militants de l’UDPS ont affirmé que plusieurs manifestants dont Jacquemin Shabani, secrétaire général de l’UDPS, et Diomi Ndongala ont été victimes des effets de ces gaz.

Le colonel Eddy Mukuna a indiqué que les policiers ont arrêté quatre militants de l’UDPS.

Un reporter de Radio Okapi a vu un officier du GMI blessé légèrement au pouce gauche.

Mais des militants de l’UDPS ont assuré que plus d’une dizaine de leurs camarades ont été arrêtés.

Une partie de manifestants avaient tenté de contourner le dispositif policier à l’entrée de la 10 ème rue Limeté pour poursuivre la marche à la 7 ème rue.

Ils ont croisé les militants du PPRD qui projetaient, eux aussi, de faire une marche le même jour.

Les militants de l’UDPS comptaient se rendre au siège de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) pour réclamer plus de transparence dans le processus électoral.

Selon le député Francis Kalombo, président des jeunes du PPRD, les militants de son parti prévoyaient de déposer un mémorandum au siège de l’UDPS pour demander aux responsables de ce parti de s’engager pour un processus électoral apaisé.

Francis Kalombo a assuré que l’Hôtel de ville était au courant de leur manifestation. Cette marche aussi a été dispersée par les forces de police.

Lire aussi sur radiookapi.net:

RDC-Elections : la Ceni et l’opposition d’accord pour l’audit du fichier électoral

Pasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni, lors de la publication des listes provisoires des candidatures à l’élection présidentielle 2011 le 15/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoPasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni, lors de la publication des listes provisoires des candidatures à l’élection présidentielle 2011 le 15/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Pasteur Ngoy Mulunda, président de la Ceni, lors de la publication des listes provisoires des candidatures à l’élection présidentielle 2011 le 15/09/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) est d’accord pour que le fichier électoral soit audité comme l’exigeait l’opposition politique congolaise. Au cours d’une rencontre, lundi 19 septembre à Kinshasa, entre son bureau et les représentants de l’opposition, le pasteur Ngoy Mulunda a accepté la présence de cinq délégués de l’opposition et cinq de la majorité présidentielle pour cet audit. (Lire la suite…)

RDC-présidentielle 2011: l’UE appelle les candidats à assurer un processus électoral apaisé

L’Union européenne (EU) appelle tous les candidats à l’élection présidentielle à l’apaisement. Le représentant de l’UE en RDC, l’ambassadeur allemand Richard Zink, a lancé cet appel, jeudi 15 septembre, au sortir d’une réunion hebdomadaire des chefs des missions diplomatiques européennes accrédités en RDC. (Lire la suite…)

RDC: discours de Joseph Kabila, réactions de la MP et de l’UDPS

La Majorité présidentielle (MP), la plate-forme électorale qui soutient la candidature de Joseph  Kabila à la présidentielle 2011, est satisfaite du bilan du président de la RDC Joseph Kabila. Dans un discours prononcé mercredi 14 septembre à Kinshasa, le président Kabila a jugé positif le bilan de ses dix ans à la tête de la RDC. Ce que rejette l’opposition.

François Nzekuye, cadre de la MP, qualifie de positif le bilan du président Kabila, tout en reconnaissant qu’il reste encore à faire. 

Il affirme qu’avant l’avènement de Joseph Kabila, l’insécurité était généralisée en RDC et l’inflation avait atteint plus de 9600%.

“Les prix changeaient tous les jours, les salaires étaient dérisoires même si aujourd’hui ils ne sont pas encore parfaits. Il n’y avait pas d’infrastructures. Pour quitter Kasangulu et venir à Kinshasa [distant de 40 km] on pouvait mettre deux jours de route. Aujord’hui en matière d’infrastructures on peut relier toutes les capitales des provinces. En matière d’éducation, tous les enseignants des écoles primaires ont le même salaire. Ce qui prouve que nous avons réussi sur tous les fronts”, a déclaré François Nzekuye.

Il a tout de même reconnu que le pouvoir d’achat des Congolais reste encore faible mais, selon lui, des efforts sont fournis pour l’améliorer grâce notamment à l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE qui a abouti à l’annulation de la dette de la RDC et la mobilisation des recettes internes.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

«Le bilan de Joseph kabila est biaisé et loin de la réalité vécue par les Congolais», a déclaré pour sa part Serge Mayamba, secrétaire national de l’UDPS en charge des relations avec les autres formations politiques. Selon lui, Joseph Kabila se fonde sur les chiffres sans tenir compte de l’indicateur de référence qu’est le panier de la ménagère.

“Il parle du salaire du magistrat. Ce dernier ne touche pas 1.600 USD. Il parle du huissier qui touche 55.000 Francs congolais (environ 60USD). Que peut procurer 55.000 FC comme moyen de survie dans la situation actuelle de la RDC?”, a dit Serge Mayamba estimant que le président Kabila ne sait pas concilier ses propos avec la vie réelle des Congolais.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Kinshasa: l’UDPS accuse le pouvoir d’avoir dérobé les corps de ses deux militants

Des hommes en uniforme ont pris de force deux corps des militants de l’UDPS, tués par balles les 5 et 6 septembre 2011 à Kinshasa, aux morgues de la polyclinique Bondeko et de l’hôpital général de référence de Kinshasa. C’est ce qu’a indiqué mardi 13 septembre le secrétaire général de l’UDPS Jacquemin Shabani. Selon lui, ces corps ont été enterrés la nuit dans la clandestinité.

Au cours d’une oraison funèbre prononcée mardi au siège de l’UDPS à Kinshasa, Jacquemin Shabani a déclaré que son parti va saisir la justice. Il a qualifié cet acte de cynique et d’inhumain.

L’UDPS rendant hommage le 13/09/2010 à Kinshasa,  à  deux de  ses militants tués lors d’une protestation contre la police, à cause de l’attaque du siège de leur parti politique. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

L’UDPS rendant hommage le 13/09/2010 à Kinshasa, à deux de ses militants tués lors d’une protestation contre la police, à cause de l’attaque du siège de leur parti politique. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

«Nous avons organisé cette cérémonie en [mémoire de deux victimes], en attendant que nos avocats se saisissent de ces faits pour porter plainte en bonne et due forme auprès des instances judiciaires compétentes», a annoncé Jacquemin Shabani.

Il a indiqué que Ladi Elale Ngalela, militant de l’UDPS, a été abattu le 5 septembre sur le boulevard Swende. Des échauffourées ont opposé, à cet endroit, les militants de l’UDPS à ceux du PPRD, le parti présidentiel, après que le leader de l’UDPS a déposé sa candidature à la présidentielle de 2011. Le siège interfédéral du PPRD situé au même endroit avait été saccagé le même jour.

La même source a dit aussi qu’un autre militant de l’UDPS, Junior Gamake Folo, a été tué le 6 septembre au siège de l’UDPS. Ce jour là, la police a étouffé une manifestation des militants de l’UDPS qui devait partir de là.

Jacquemin Shabani a accusé le pouvoir d’être la base de ces deux meurtres:

«Non satisfait d’avoir arraché la vie à ces compatriotes, le pouvoir a poussé sa barbarie jusqu’à arracher puis enterrer nuitamment les dépouilles de nos regrettés frères. Voilà pourquoi, la chapelle dressée, ce jour, ne porte pas les corps de nos illustres disparus.»     

Le parti d’Etienne Tshisekedi a, néanmoins, réaffirmé sa détermination à poursuivre sa lutte pour une alternance politique en RDC.

Les autorités indexées n’ont pas encore réagi à ces accusations.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Sondages

Une frange de l’opposition parlementaire promet de boycotter la session extraordinaire au parlement si le projet de loi sur la répartition des sièges est maintenu au calendrier. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 200 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Ensoleillé
27°C
Prévisions 7 juillet, 2015
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
34°C
nuit
Clair
22°C
 

Avec le soutien de :