FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Articles avec ces mots-clefs: UDPS
Page 20 de 35« Première...10...1819202122...30...Dernière »

Kamina: le gouvernement provincial, le PPRD et l’UDPS appellent au calme après accrochages entre militants

Carte de Kamina au KatangaCarte de Kamina au Katanga

Carte de Kamina au Katanga

Les autorités provinciales du Katanga et les responsables du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD) et de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) ont lancé, ce vendredi 18 novembre, des appels au calme en direction de la population de Kamina, à plus de600 Kmau nord-ouest de Lubumbashi. Ces appels sont intervenus un jour après les accrochages qui ont opposé les militants de ces deux partis politiques dans cette cité.  (Lire la suite…)

Présidentielle-RDC: à Bukavu, Etienne Tshisekedi promet de se soumettre «à la volonté du peuple souverain»

Arrivée à Goma de Etienne Tshisekedi, candidat de l'UDPS à l'élection présidentielle 2011 en RDC , 14/11 2011. © MONUSCO/Sylvain LiechtiArrivée à Goma de Etienne Tshisekedi, candidat de l’UDPS à l’élection présidentielle 2011 en RDC , 14/11 2011. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Arrivée à Goma de Etienne Tshisekedi, candidat de l'UDPS à l'élection présidentielle 2011 en RDC , 14/11 2011. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Lors du meeting qu’il a tenu à Bukavu au Sud-Kivu, jeudi 17 novembre, Etienne Tshisekedi, candidat à la présidentielle de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) s’est dit prêt à se soumettre aux résultats des urnes. (Lire la suite…)

Kamina: le gouverneur du Katanga appelle au calme après des affrontements entre militants

Après des affrontements survenus jeudi 17 novembre dans la soirée  à Kamina, opposant  les partisans de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et ceux de partis de la Majorité présidentielle, dont l’UNAFEC et le PPRD, le gouverneur du Katanga Moïse Katumbi a appelé les habitants de la province au calme.

Selon un reporter de Radio Okapi, le premier incident serait survenu lors de la marche des partisans de l’UDPS, débutée vers 17h30 locales dans le centre-ville en direction de la cité, jeudi 17 novembre.

C’est au niveau de la rivère Kamina que des membres du cortège auraient croisé un homme qui portait un T-Shirt à l’effigie de Joseph Kabila et l’auraient battu.

Un responsable local de l’UDPS rejette les faits et affirme qu’un groupe de sympathisants du PPRD  auraient agressé  des membres de son parti à coups de machettes.

Plusieurs autres incidents, des bagarres et des actes de vandalisme, ont été reportés plus tard dans la soirée dans les quartiers 82, 52 et Bel-Air. Une dizaine de maisons de commerce en paille, des débits de boisson, ont été incendiées. 

Dans ce désordre, signalons qu’un hôtel qui sert aussi de quartier général pour le parti de majorité presidentielle , mouvement des indépendant réformateur (MIR ) a été mis à sac, puis incendié.

Plusieurs blessés par jets de pierre  ont été par ailleurs enregistrés.

La Police nationale congolaise s’est déployée dans les endroits stratégiques depuis ce vendredi 18 novembre dans la matinée et le ministre provincial de l’Intérieur est attendu sur place.

Réagissant à ces différents affrontements, le gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi a déclaré :

 «Je voulais vraiment appeler toute la population de Kamina au calme et je m’adresse particulièrement aux militants des partis politiques,” expliquant que les élections ne sont qu’un moment «durant lequel tous les Congolais pourront s’exprimer à travers les urnes».

Passée cette période, a poursuivi le gouvernement du Katanga, «tous les Congolais vivant au Katanga reprendront la vie normale tous ensemble entre frères. Par conséquent évitons les bagarres en tout genre».

La semaine dernière, l’Evêque du diocèse de Kilwa Kasenga avait déploré le manque d’éducation civique des militants. C’était à la suite des affrontements survenus à Lubumbashi, entre sympathisants de l’UDPS et de l’Unafec de Gabriel Kyungu wa Kumwanza. Ces incidents avaient fait plusieurs blessés et d’importants dégâts matériels.

Lire aussi sur radiookapi.net

Mbuji-Mayi : l’UDPS promet un séjour sans incident à Joseph Kabila

Le Chef de l'Etat Congolais Joseph Kabila à Mbuji-MayiLe Chef de l’Etat Congolais Joseph Kabila à Mbuji-Mayi

Le Chef de l'Etat Congolais Joseph Kabila à Mbuji-Mayi

L’UDPS, parti cher à l’opposant Etienne Tshisekedi, se dit prête à favoriser un séjour sans incident au chef de l’Etat, candidat à sa propre succession à l’élection du 28 novembre. Le secrétaire fédéral de l’UDPS/Mbuji-Mayi met en garde contre un plan ourdi par des inconnus pour discréditer son parti lors du prochain passage de Joseph Kabila.

(Lire la suite…)

Elections-RDC: 4 candidats à la présidentielle poursuivent leur campagne en province

Quatre candidats à l’élection présidentielle ont poursuivi, mercredi 16 novembre, leurs tournées de campagne électorale dans les provinces du Nord-Est de la RDC. Ils’agit d’Etienne Tshisekedi (candidat numéro 11), Joseph Kabila (numéro 3), Vital Kamerhe (numéro 5) et Léon Kengo (numéro 7).  (Lire la suite…)

Présidentielle-RDC : Joseph Kabila et Etienne Tshisekedi en campagne à Butembo

A gauche, Joseph Kabila, candidat de la Majorité Présidentielle et Etienne Tshisekedi, président de l'UDPSA gauche, Joseph Kabila, candidat de la Majorité Présidentielle et Etienne Tshisekedi, président de l’UDPS

A gauche, Joseph Kabila, candidat de la Majorité Présidentielle et Etienne Tshisekedi, président de l'UDPS

Joseph Kabila, président sortant et candidat indépendant à sa propre succession et Etienne Tshisekedi, candidat de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), se sont retrouvés simultanément, mercredi 16 novembre dans la ville  Butembo au Nord-Kivu. (Lire la suite…)

Présidentielle 2011: Etienne Tshisekedi est arrivé à Goma

Le candidat de l’UDPS  à l’élection présidentielle, Etienne Tshisekedi, est arrivé, ce lundi 14 novembre, à l’aéroport de Goma à 12h30 locales en provenance de Bunia (Province Orientale). (Lire la suite…)

Violences électorales: la majorité et l’opposition saluent l’appel lancé à la CPI

Les responsables de la Majorité présidentielle et de l’opposition ont salué l’appel lancé par la Commission électorale nationale indépendante à la Cour pénale internationale (CPI) pour enquêter sur les violences électorales. Le président de la Ceni, Daniel Ngoy Mulunda, a déclaré, vendredi 11 novembre, que les auteurs de troubles pendant la période électorale devraient être poursuivis par cette juridiction internationale.

Dans un communiqué publié le même jour, le procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo, a affirmé qu’il suivrait le déroulement du processus électoral en RDC.

Selon Emile Bongeli, secrétaire national chargé de la communication du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti de la Majorité présidentielle, l’invitation lancée à la CPIest une bonne chose «pour contrôler ceux qui se préparent à contester [les résultats des élections] et ceux qui appellent les gens à la violence».

Reconnaissant que la majorité et l’opposition sont accusées de recourir à la violence, il a déclaré:

«Je pense que la CPIcomme organe judiciaire saura dire qui a tort et celui qui a raison.»

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti d’Etienne Tshisekedi, a aussi salué l’appel lancé à la CPI et s’est dit victime des violences électorales.

«Il est vraiment intéressant que ces enquêteurs et cette juridiction internationale, en qui nous avons confiance, viennent rapidement enquêter sur toutes les violations dont nous sommes victimes,» a déclaré le secrétaire général de ce parti, Jacquemin Shabani.

Ce dernier a affirmé que l’UDPS ainsi que toute l’opposition est victime «des caprices d’un candidat à l’élection présidentielle qui a instrumentalisé le pouvoir judiciaire en RDC».

«Toute l’administration du pouvoir judiciaire et même l’administration publique, à son service, discrimine l’UDPS et l’opposition politique,» a-t-il ajouté expliquant qu’actuellement une trentaine de militants de l’opposition sont en détention arbitraire. Ils auraient subi des tortures et des sévices.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Elections: le candidat de l’UDPS, Etienne Tshisekedi appelle les Congolais à l’amour du pays

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et candidat à l’élection présidentielle, Etienne Tshisekedi, a appelé, vendredi 11 novembre au cours d’une conférence de presse à Kisangani, le Congolais à aimer son pays pour assurer son développement.

Selon Etienne Tshisekedi, le manque d’amour du Congolais pour son pays et pour ses compatriotes a fait tomber la RDC «plus bas que n’importe quel pays africain» durant cinquante et un ans.

Le président de l’UDPS a promis d’instaurer un «Etat de droit où tous les congolais sont gestionnaires du Congo», s’il est élu. 

«Ma vision est que la démocratie c’est la cogestion du Congo par tous les Congolais. Pour que tous les Congolais réussissent à gérer le Congo, à le faire parvenir au plus haut du développement, il faut que le Congolais apprenne à aimer le Congolais et le Congo,» a-t-il affirmé.

Etienne Tshisekedi s’est adressé dans la soirée à la population de Kisangani devant la grande poste de la ville. Il doit se rendre samedi au Nord-Kivu.

Il est arrivé à Kisangani le jeudi 10 novembre en provenance d’Afrique du Sud après une tournée en Europe et en Amérique.

A sa descente d’avion, Etienne Tshisekedi a affirmé qu’il n’était pas venu battre campagne à Kisangani mais plutôt pour «enlever la peur dans la population pour qu’il n’y ait plus de dictature dans le pays».

Lire aussi sur radiookapi.net:

La Prospérité: “Meeting à Kisangani: enfin, Tshisekedi en campagne!”

center,]Revue de presse de vendredi 11 novembre 2011

La Prospérité constate que l’attente aura été longue, jeudi 10 novembre à Kisangani, pour les partisans de l’UDPS et alliés à l’aéroport de Bangboka.

C’est au-delà des prévisions initiales, au-delà de 20 heures locales, précise le quotidien, qu’enfin, Etienne Tshisekedi wa Mulumba a posé les pieds sur le tarmac, à sa descente d’un Jet de sept places, un avion affrété, pour la circonstance, auprès d’une compagnie Sud-Africaine, juste pour de besoin de sa campagne électorale.

“Tout sera connu aujourd’hui, lors du meeting populaire, à Kisangani. Un autre meeting serait prévu dans la même journée d’aujourd’hui, au Stade des Martyrs, à Kinshasa, la capitale. Deux rendez-vous, un premier discours attendu du candidat numéro 11, depuis le début de la campagne électorale. Il lui reste deux semaines jusqu’au 26 novembre, pour se rattraper. Toutefois, à en croire le posting de Roger Lumbala qui remerciait ainsi tous ceux qui, de loin ou de près, ont facilité la tâche au lider maximo, depuis la République Sud-Africaine jusqu’à Kisangani, sur le fil d’actualité de facebook, Etienne Tshisekedi tient un meeting cet-avant midi devant les boyomaises et boyomais. Ce sera certainement en plein cœur de la ville-martyre, dans la commune référentielle de Makiso”, écrit La Prospérité.

L’Avenir remarque qu’Etienne Tshisekedi a été expulsé d’Afrique du Sud suite à ses propos qu’il a tenus sur Radio France Internationale et Radio Lisanga Télévision.

D’après le confrère, c’est un coup dur pour le candidat n°11 qui attendait encore les fonds pour le financement de sa campagne.

D’où le titre que choisit le confrère : “Campagne électorale : Etienne Tshisekedi expulsé d’Afrique du Sud”.

L’Observateur titre: “Tshisekedi, enfin, à Kisangani”.

Selon le confrère, le voile vient enfin d’être levé sur le controversé dossier que d’aucuns ont dénommé Affaire : ” Avions de Tshisekedi “.

Le quotidien soutient qu’aujourd’hui, la vérité est connue. L’UDPS a introduit mercredi seulement la demande d’autorisation de survol de l’espace aérien congolais et d’atterrissage d’un aéronef de 7 places de la Société sud-africaine Aéronautic Solutions.

Le Potentiel rapporte que pour le retour de Tshisekedi, il fallait une deuxième autorisation de survol à l’UDPS.

D’après le confrère, le secrétaire général de l’UDPS, a invoqué «des désagréments leur imposés par le cocontractant».

La demande d’autorisation de jeudi, précise le journal, concerne donc un nouveau type d’aéronef.

Concernant la mobilisation, Le Phare rapporte que c’était une mobilisation nocturne et spontanée qui a fait converger, vers l’aéroport de Bangboka, des milliers des personnes de tous les âges. Véhicules, motos et vélos étaient pris d’assaut par ceux et celles qui tenaient à vivre, de visu, le cérémonial d’accueil.

Selon les informations parvenues au Phare, les Boyomais refusent de « libérer » Etienne Tshisekedi pour Kinshasa, où il devait tenir un meeting au stade des Martyrs vendredi 11 novembre.

Compte tenu de la longue attente à laquelle ils étaient soumis, ils tiennent à ce qu’il épuise son agenda de travail et de visite avant d’aller ailleurs. Il s’agit notamment des villes d’Isiro, Buta, Bunia… prévues dans l’agenda de Tshisekedi. Ces populations ne veulent pas entendre parler d’un retour de Tshisekedi à Kinshasa dans l’immédiat, sans avoir rempli son contrat avec elles, précise le journal.

Page 20 de 35« Première...10...1819202122...30...Dernière »

Sondages

Les participants au dialogue social à Beni ont notamment recommandé l’ouverture d’une enquête internationale sur les massacres commis dans ce territoire du Nord-Kivu. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
En partie clair
24°C
Prévisions 24 décembre, 2014
jour
Orages
31°C
nuit
Surtout nuageux
23°C
 

Avec le soutien de :