FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

Articles avec ces mots-clefs: UDPS
Page 20 de 32« Première...10...1819202122...30...Dernière »

Joseph Kabila:«Ce ne sont pas les manifestations de l’opposition qui vont empêcher la tenue des élections»

Le chef de l’Etat, Joseph Kabila, assure que «la promesse d’organiser des élections apaisées sera tenue», en dépit de certains défis sécuritaires. «Ce ne sont pas les manifestations de l’opposition qui vont empêcher la tenue des élections», déclare-t-il, ce mardi 18 octobre, lors d’une conférence de presse au Palais de la nation. (Lire la suite…)

RDC-Elections: la Ceni publie la liste définitive des candidats députés

La Commission électorale nationale indépendante (Ceni) a  publié, vendredi 14 octobre, la liste définitive des candidats aux élections législatives nationales. Le nombre des candidats a baissé, soit environ dix-huit mille candidats contre plus de dix-neuf mille publiés sur la liste provisoire. 

La Ceni a affirmé avoir tenu compte des erreurs dénoncées sur les listes provisoires. A ce stade, selon elle, tous les contentieux exprimés ont bel et bien tous été évacués. 

Le premier vice rapporteur de la Ceni, Laurent Ndaye, a expliqué: 

«La Ceni a fait un travail en amont. Lorsqu’on a clôturé la période de réception et traitement des candidatures et qu’il y a eu des réclamations, la Ceni a mis en place une équipe [et élaboré] un formulaire de correction qui devait être remis aux partis politiques et candidats indépendants pour y apporter des corrections nécessaires. Ç’a été fait.»

La Ceni avait publié, mercredi 21 septembre, une première la liste d’environ 13.000  candidats, déclarés recevables, à la députation nationale dans sept provinces de la RDC:

  1. Bas-Congo
  2. Maniema
  3. Nord-Kivu
  4. Sud-Kivu
  5. Province Orientale
  6. Kinshasa
  7. Kasaï-Occidental
  8. Equateur

Deux jours après, elle avait publié la liste complémentaire pour les circonscriptions de trois autres provinces:

  1. Equateur
  2. Bandundu
  3. Kasaï-Oriental.

Ces listes avaient été transmises à la Cour suprême de justice (CSJ), seule compétente pour examiner les recours éventuels en contestation.

La CSJ avait rendu ses arrêts sur les contentieux pré-électoraux. Mercredi 5 octobre, elle a notamment déclaré irrecevable la plainte de l’UDPS demandant l’invalidation de certaines listes des candidats du PPRD présentant un nombre de candidats supérieurs aux sièges prévus dans la circonscription électorale, pour dépôt tardif du recours.

«Et pour la Ceni, la liste qui a été rendue publique [vendredi] est définitive», a conclu Laurent Ndaye.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Une nouvelle manifestation de l’UDPS dispersée par la police à Kinshasa

Les éléments de la police ont dispersé le rassemblement des militants de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) organisé, jeudi 13 octobre à la place de la Poste dans la commune de la Gombe à Kinshasa. Quatre personnes ont été blessées, trois militants de l’UDPS arrêtés et des journalistes violentés. A 9h45 locales, près d’une centaine des policiers munis de gourdins et de boucliers étaient déjà déployés sur la place de la poste, a constaté un reporter de Radio Okapi. Les piétons étaient interdits de passage et les journalistes qui essayaient de s'approcher du lieu étaient sommés de s’éloigner.[sthumbs=3489|3488|3487,144,3,n,center,] L’officier supérieur de la police présent sur le lieu a affirmé avoir exhorté ses troupes à ne pas céder à la provocation mais a ajouté n’avoir pas reçu l’ordre d’encadrer une quelconque manifestation. Les militants de l’UDPS dissimulés aux alentours attendaient l’arrivée des cadres du parti pour se regrouper. Le secrétaire général de ce parti est arrivé sur le lieu à 11h30, accompagné des cadres des partis alliés. Les militants qui commençaient à se rassembler ont tout de suite été dispersés à coups de matraque. Le secrétaire général de l’UDPS, Jacquemin Shabani, a déclaré que les policiers ont brutalisé, arrêté et tabassé les militants de son parti. Il a déploré cette répression et a accusé le gouvernement d’intolérance politique.  Il a expliqué que son parti manifestait pour réclamer la transparence et l’équité du processus électoral et dénoncer l’intolérance politique ainsi que les violations des droits et libertés des citoyens.  Jacquemin Shabani a en outre annoncé que l’UDPS allait maintenir la pression sur la Ceni jusqu’à obtenir l’audit du fichier électoral et la cartographie des bureaux de vote. Le jeudi 6 octobre, des échauffourées avaient opposé les militants du parti d’Etienne Tshisekedi aux policiers à la suite d’une marche organisée par ce parti pour exiger de la Ceni la transparence du processus électoral. Une autre marche de l’UDPS a été dispersée le 29 septembre. Les militants du PPRD qui avaient manifesté le même jour avaient aussi été dispersés. La Voix des sans voix (VSV), L’œuvre pour la santé et le développement (OSD) et les Amis de Nelson Mandela ont condamné, mercredi 12 octobre, la répression brutale des manifestations publiques par la police et le silence des autorités face à ces violences.

RDC: présidentielle 2011, Vital Kamerhe toujours dans la course

L’opposant Vital Kamerhe a confirmé, mercredi 12 octobre à Radio Okapi, qu’il est toujours candidat à l’élection présidentielle de novembre 2011. Une rencontre annoncée à Bruxelles entre lui et l’opposant Etienne Tshisekedi sur la question de la candidature commune de l’opposition ne s’est pas tenue.

Mardi 11 octobre, l’Union pour la nation congolaise (UNC), le parti de Vital Kamerhe, a indiqué dans un communiqué que son président n’a pas pu répondre à l’ invitation d’Etienne Tshisekedi en Belgique à cause de son agenda chargé.

Vital Kamerhe, est rentré à Kinshasa, le même mardi, après une tournée en Amérique du Nord, où se trouve Etienne Tshisekedi, et dans certains pays africains. Le président de l’UDPS, lui, continue sa tournée euro-américaine entamée en septembre.

Vital Kamerhe a réaffirmé à Radio Okapi sa disponibilité à rencontrer les autres candidats de l’opposition pour trouver un candidat commun à la présidentielle. Mais faute de trouver actuellement un accord autour de cette question, il propose aux partis de l’opposition de travailler ensemble pour désigner des témoins à déployer dans les bureaux de vote.

Selon lui, s’il n’y a pas de tricherie aux prochaines élections, il y aura une alternance au pouvoir.

Lorsqu’il a déposé sa candidature à l’élection présidentielle, mercredi 7 septembre, Vital Kamerhe avait déclaré qu’il continuerait de discuter avec les autres partis de l’opposition pour trouver un candidat commun.

En revanche, Etienne Tshisekedi avait indiqué, lors du dépôt de sa candidature, qu’il mettait un terme aux discussions pour la désignation d’un candidat commun de l’opposition. Mais il a rencontré l’opposant Léon Kengo à Bruxelles fin septembre. Les deux candidats rivaux de l’opposition à la présidentielle avaient alors plaidé pour une candidature commune mais avaient précisé que rien n’était encore décidé.

Rejet par la Cour suprême de justice de la requête de l’UDPS pour dépôt tardif.

Trois thèmes sont au centre de la tribune de la presse. Il s’agit de :

  1. La Cour suprême de justice rejette la requête de l’Udps pour dépôt tardif.
  2. Elections en RDC : concertations en cours à l’étranger, entre les candidats de l’opposition à la présidentielle de novembre 2011.
  3. Adoption mercredi dernier par la chambre haute du parlement, du rapport de la commission sénatoriale sur la gestion de la Société nationale d’électricité.

Invités:

  • Fidèle Musangu, Coordonnateur du Journal Le Phare, un quotidien qui parait à Kinshasa. 
  • Joel Kadet Ndanga, Editeur du Journal Impact News, un bi-hebdomadaire paraissant à Kinshasa.
  • Martial Kiza Byamungu, Correspondant de Digital Congo en Ituri en Province Orientale.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: dec@radiookapi.net

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

RDC-Elections: un collectif de soutien à la candidature de Kengo wa Dondo voit le jour

Une cinquantaine de partis politiques et associations qui soutiennent  la  candidature de Kengo wa Dondo  à l’élection présidentielle du 28 novembre se sont regroupés au sein de la plate-forme, dénommée: «Forces de l’opposition réunies au Congo (Foreco).» Ils ont signé l’acte constitutif de Foreco, samedi 8 octobre à Kinshasa.  (Lire la suite…)

Kinshasa: une dizaine de blessés lors de la marche de l’UDPS, selon Jacquemin Shabani

Les échauffourées ont opposé, jeudi 6 octobre à Kinshasa, les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) à la Police nationale congolaise (PNC). Le secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi, Jacquemin Shabani, parle d’une dizaine de blessés et de quelques arrestations. (Lire la suite…)

Elections 2011: la Cour suprême de justice rejette la requête de l’UDPS contre la Ceni

La Cour suprême de justice (CSJ) a déclaré irrecevable la plainte de l’UDPS demandant l’invalidation de certaines listes des candidats du PPRD à la députation nationale. Des listes présentant un nombre de candidats supérieurs aux sièges prévus dans la circonscription électorale. Dans son arrêt rendu mercredi 5 octobre, le greffe civil de la cour suprême de justice a affirmé que le parti d’Etienne Tshisekedi a déposé sa requête un jour après la date limite du dépôt des recours.

 

Pour Me Richard Bondo, l’avocat de l’UDPS, le dossier a été mal traité à la CSJ. Il a déclaré que l’UDPS a déposé son dossier dans le délai de quatre jours comme prévu dans la loi électorale.

«Les listes ont été publiées le 22. Les recours sont déposés dans les 4 jours qui suivent. Mais parce que les 4 jours sont, ce qu’on appelle en droit le délai préfix, qui sont des délais francs, les vrais 4 jours sont les 24, 25,26 et 27. Or, dans le dossier judicaire, le greffe a réceptionné le dossier de l’UDPS le 27», a expliqué Me Bondo.

Me Richard Bondo a appelé la majorité et l’opposition à s’unir pour convaincre le président Kabila à mettre en place la cour constitutionnelle, estimant que cette juridiction peut mieux trancher ces genres des contentieux.

L’expert en gouvernance démocratique, professeur Jean- Michel Kimbu, joint par Radio Okapi, a déclaré pour sa part que le délai est compté à partir du premier jour ouvrable qui suit la publication des listes des candidats.  A l’en croire, puisque les listes ont été publiées le 22 septembre, la date butoir de dépôt de contestation est le 26 septembre.

«Le délai en droit est très important. Si on dit que vous avez quatre jours pour réagir, il faut respecter le délai», a-t-il estimé.

Le droit a été dit, selon le PPRD

Pour l’avocat du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), un des partis accusés, la Cour n’a fait que dire le droit et ne peut aller au delà de la loi.

Me Lunda affirme que le plus important est que la Ceni ait reconnu les erreurs dans les listes provisoires.

Il appelé les acteurs politiques à préparer leur campagne électorale.

De son côté, la Ceni, organisatrice des élections, joue à l’apaisement.

«Les listes des candidats sont encore des listes provisoires susceptibles de contenir des erreurs d’omission, techniques ou de saisie», a soutenu le rapporteur de la Ceni, Matthieu Pita.

Il a rassuré qu’un travail de fond se fait de concert avec les candidats et les partis politiques au bureau de réception et de traitement de candidature, à la satisfaction de tout le monde.

Dans sa plainte, l’UDPS accusait certains partis politiques d’aligner plus de candidats que de sièges dans certaines circonscriptions électorales, contrairement à une disposition de la loi électorale.

Quid du délai préfix ?

Radio Okapi a joint le professeur de Droit constitutionnel de l’Université de Kinshasa (Unikin), Paul Gaspard Ngonda Nkoy. Il explique que le délai préfix ou délai franc, en droit, s’oppose au délai ordinaire.

Selon lui, les premier et dernier jours de l’acte ne sont pas comptés dans le délai franc, alors que dans le délai ordinaire, si le premier jour n’est pas compté, le dernier jour est lui compté. Le dossier devra donc être déposé au plus tard à minuit de la date limite, lorsqu’il s’agit du délai ordinaire.

Lire aussi sur radiookapi.net:

RDC: l’UDPS demande à la cour suprême d’invalider la liste des candidats du PPRD

«L’UDPS dans son projet de société prônant un Etat de droit ne peut pas accepter qu’un parti au pouvoir viole les lois de la République.» C’est en ces termes que s’est exprimé, mardi 4 octobre à Kinshasa, l’avocat conseil de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Me Richard Bondo.

Lors du procès opposant l’UDPS à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Me Richard Bondo demande à la Cour suprême de justice (CSJ) d’invalider la liste des candidats du PPRD.

«Pourquoi les autres partis sont respectueux de la loi ?», s’interroge-t-il, avant d’ajouter que le parti au pouvoir a aligné sur sa liste plus de candidatures que le nombre de sièges dans plusieurs circonscriptions, en violation de la loi électorale.

A partir de cette décision, l’opinion sera fixée par rapport à la fiabilité des résultats qui seront issus des urnes, déclare Me Richard Bondo.

Un recours introduit à la haute Cour contre la Ceni par l’Udps, a ouvert la voie aux plaidoiries, lundi 3 octobre entre les deux formations politiques.

Selon l’Udps, la Ceni a refusé de comparaître laissant la place au Pprd qui s’est présenté en intervention volontaire pour soutenir à contre courant que sa liste est légale.

Lire aussi sur radiookapi.net:

La Prospérité: Ni Opposition ni Majorité, voici l’appel de Kakese au changement fondamental

De droite à gauche, Kakese Malela Nicéphore, candidat à la présidentielle 2011, lors d’une rencontre avec des étudiants au siège de son parti politique URDC le 01/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John BompengoDe droite à gauche, Kakese Malela Nicéphore, candidat à la présidentielle 2011, lors d’une rencontre avec des étudiants au siège de son parti politique URDC le 01/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

De droite à gauche, Kakese Malela Nicéphore, candidat à la présidentielle 2011, lors d’une rencontre avec des étudiants au siège de son parti politique URDC le 01/10/2011 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Revue de la presse du 3 octobre (Lire la suite…)

Page 20 de 32« Première...10...1819202122...30...Dernière »

Sondages

Plusieurs députés congolais ont exprimé leur opposition au projet du transfert des eaux de la rivière Ubangi vers le lac Tchad. Ce projet serait soutenu par certains pays africains pour renflouer ce lac qui a perdu 90% de sa superficie en cinquante ans. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
28°C
Prévisions 21 avril, 2014
jour
Orages
32°C
nuit
Nuageux
24°C
 

Avec le soutien de :