FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Articles avec ces mots-clefs: LRA
Page 10 de 28« Première...89101112...20...Dernière »

Les FARDC et les casques bleus ratissent Dungu

Les troupes des FARDC appuyées par les casques bleus de la Monusco mènent depuis une semaine des opérations de recherche dans des zones du territoire de Dungu qui ont été la cible des attaques des rebelles de l’Armée de résistance du seigneur (LRA). Ces opérations se déroulent sans la participation des soldats de l’armée ougandaise pourtant présente dans la région.

Selon le bureau local de la Monusco qui cite des sources militaires des FARDC, certaines autorités militaires congolaises demanderaient le retrait des troupes de l’armée ougandaise de la région expliquant qu’il n’y a plus des rebelles ougandais à Dungu.

Ces militaires congolais indiquent que les rebelles ougandais des Forces de défense du peuple ougandais (UPDF) ont quitté leur base de Bangadi, à 129 km de Dungu-Centre pour se diriger vers Doruma.

D’autres sources indiquent que ces militaires ougandais sont actuellement localisés dans la localité sud soudanaise de Nzara.

Pour sa part, le commandant de la 9ième région militaire des FARDC, le général Jean-Claude Kifwa note plutôt une bonne collaboration entre les militaires congolais et leurs homologues ougandais.

Il indique que l’armée ougandaise opère sur le sol congolais sur demande officielle du gouvernement de la RDC dans le cadre de la coopération militaire avec l’Ouganda.

L’opération de ratissage menée conjointement par les FARDC et les casques bleus va durer deux semaines. Elle vise à sécuriser tout le territoire de Dungu pour permettre le retour des populations déplacées à la suite des attaques des rebelles ougandais.

Les autorités civiles et militaires ainsi que la communauté humanitaire basée à Dungu avaient affirmé, samedi 17 septembre, que la situation sécuritaire s’y était nettement améliorée durant les trois derniers mois.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Dungu: la situation sécuritaire s’améliore

La situation sécuritaire dans le territoire de Dungu en district du Haut Uélé (Province Orientale) s’est nettement améliorée durant les trois derniers mois. C’est ce qu’ont affirmé les autorités civiles et militaires ainsi que la communauté humanitaire basée dans ce territoire au cours d’une réunion organisée, samedi 17 septembre, par Henri Venant Kosi Palamu, l’administrateur de territoire.

“Depuis le mois de juillet, aucun cas de tuerie, d’enlèvement ou de pillage attribué aux rebelles ougandais de l’Armée de résistance du seigneur (LRA) n’a été signalé sur toute l’étendue de ce territoire”, a-t-il affirmé.

Selon lui, l’axe Banda-Bamangana-Duruma, autrefois réputés cibles des attaques récurrentes de ces rebelles observe à ce jour une accalmie.

Henri Venant Kosi Palamu attribue cette amélioration de la situation sécuritaire aux opérations militaires menées par les Forces armées dela RDCautour du parc de Garamba, jadis bastion des rebelles dela LRA.

Ce constat est également partagé par les humanitaires basés à Dungu.

Mais certains chefs coutumiers déplorent que de milliers de personnes dans certaines localités ne bénéficient pas jusqu’à ces jours de l’assistance humanitaire notamment de l’assistance en vivres.

Ils citent l’exemple de la localité de Sambia où vivent environ quinze mille personnes parmi lesquelles des déplacés de guerres.

Le responsable local du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (Ocha) indique, pour sa part, que parfois les conditions sécuritaires ne permettent pas aux humanitaires d’accéder à certaines zones malgré leurs efforts pour soulager les souffrances des populations.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Dungu : situation difficile pour plus de 10 000 déplacés de Sambia

Quinze mille personnes, essentiellement des déplacés de la localité de Sambia, à 135 kilomètres de Dungu centre, dans la Province Orientale,  sont dans une situation déplorable. Selon le président de la société civile de Dungu qui donne l’information, ces personnes n’ont jamais bénéficié de l’aide, depuis la dernière attaque de leur localité en janvier 2009 par des rebelles ougandais de LRA.

Dans une lettre adressée vendredi 16 septembre aux autorités civiles et militaires du territoire de Dungu, la société civile dénonce l’indifférence de ces dernières aux difficultés de ces déplacés.

Revenant de la localité de Sambia, le président de la société civile rapporte que ces personnes vivent dans la disette. Elles éprouvent des difficultés notamment pour les soins de santé, la vaccination de leurs enfants et l’eau potable.

Un rapport des agences des Nations unies renseigne qu’un seul centre de santé dessert une population de 15 mille personnes. Et le président de la société civile d’ajouter que ce centre de santé manque de médicaments.

Dans le domaine de l’éducation, les écoles fonctionnent difficilement. Un seul enseignement encadre 260 élèves, affirme-t-il.

Selon lui, cette population est abandonnée à son propre sort depuis l’attaque  de Sambia en janvier 2009 par les rebelles de LRA. Elle n’a reçu aucune assistance ni des autorités congolaises ni des humanitaires.

Contacté, Henri Venant Kosi Palamu promet de se rendre dans cette localité pour s’enquérir de la situation.

Lire aussi:

 

 

 

 

 

Dungu : 48 000 nouveaux déplacés enregistrés depuis janvier

Le district du Haut Uele, dans la Province Orientale, n’en  finit pas de recevoir des déplacés. Depuis janvier 2011, il a enregistré 48 mille nouvelles personnes, selon les chiffres communiqués vendredi 19 août par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) à Dungu centre, à l’occasion  de la célébration de la Journée mondiale de l’aide humanitaire.

La coordination des affaires humanitaires à Dungu déplore notamment les conditions sécuritaires précaires dans certaines  zones.

Plus de 300 mille déplacés se trouvent dans le Haut et Bas Uele.

Selon le bureau du HCR à Dungu, ces déplacés sont localisés principalement dans les territoires de Faradje et de Dungu. Ce mouvement de population est dû à l’insécurité créée par les rebelles ougandais de la LRA.

Le chef de bureau de Ocha à Dungu fait état d’au moins une attaque de cette rébellion chaque jour dans la région. Ce climat d’insécurité provoque le déplacement de la population.

Selon la même source, les personnes déplacées bénéficient d’une aide humanitaire suffisante constituée des vivres, non vivres,  des soins médicaux, dons de différents partenaires comme  le Programme alimentaire mondial (Pam),  l’Unicef,  l’ONG Médair, le Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR). Partenaires qui financent, entre autres, le projet de construction des abris pour les déplacés.

Cependant, le chef de bureau de Ocha constate que d’énormes défis restent encore à relever pour assurer une assistance régulière aux déplacés.
Il déplore l’insécurité et les difficultés d’accès dans certaines zones, dues au mauvais état des routes.

Les moyens sont également limités pour couvrir les besoins des déplacés dans ces deux districts sinistrés, souligne-t-il.

Lire aussi:

Controverse autour de la présence de la LRA en Province Orientale

Le commandant de la 9e région militaire, le général de brigade Jean-Claude Kifwa a annoncé la fin de la présence des rebelles ougandais de l’armée de l’armée de résistance du seigneur (LRA) en RDC.

Selon le général Jean-Claude Kifwa, la situation sécuritaire dans la zone opérationnelle de Dungu est rassurante. Il pense qu’aucun élément de la rébellion Ougandaise, LRA, n’est présentement en RD Congo. « Tous ont été boutés hors du territoire national congolais », affirme-t-il.

Une déclaration que rejette la société civile du territoire de Dungu. Pour le président de cette structure, Arrouna Sambia, les déclarations du général Kifwa sont contraires à la réalité sur terrain.

Un avis partagé par l’évêque du diocèse catholique de  Dungu-Doruma. Mgr Richard Domba recommande de son coté,  la relance des pourparlers de Juba pour que l’Ouganda négocie  avec sa rébellion.

  • Comment analyser cette contradiction ?

Invités:

  • Professeur Arsène Mwaka, enseignant des sciences politiques et coordonnateur du centre d’études politiques de  l’Université de Kinshasa.
  • Général Jean-Claude Kifwa, Commandant de la 9ème région militaire (Province orientale).
  • Arrouna Sambia, Président de la société civile de Dungu en Province orientale.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: dec@radiookapi.net

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

Dungu: un plan d’action de la société civile contre les exactions de la LRA

La société civile de Dungu a rendu public, samedi 30 juillet, à Dungu-centre, son plan d’action visant à faire face aux  conséquences  des attaques en répétition des rebelles ougandais de la LRA. Ce plan devrait être exécuté pendant deux mois, soit de juillet à septembre 2011. (Lire la suite…)

Province Orientale: les éléments de la LRA n’opèrent plus en RDC, selon le général Kifwa

Aucun élément de l’armée de résistance du Seigneur (LRA) n’est présent en République démocratique du Congo (RDC). Tous sont boutés hors du territoire national congolais, a affirmé samedi 30 juillet le commandant de la 9ème région militaire, Jean-Claude Kifwa. (Lire la suite…)

Province Orientale: le CICR a apporté l’assistance humanitaire à plus de 100 000 personnes

Piste de Dongo réhabilité par CICR, décembre 2010.Piste de Dongo réhabilité par CICR, décembre 2010.

Piste de Dongo réhabilité par CICR, décembre 2010.

Plus de cent mille personnes ont bénéficié de l’assistance humanitaire du comité international de la croix rouge (CICR) au cours des ces six derniers mois dans les districts du Haut Uele et de Bas Uele. Cette organisation a également  réhabilité deux pistes d’atterrissage d’avion dans la région et construit plus de quarante puits d’eau. Ce bilan a été rendu public, jeudi 21 juillet, par le chef de bureau de CICR à Dungu au cours d’une conférence de presse. (Lire la suite…)

Dungu : les incursions de LRA inquiètent les humanitaires

L’activisme des rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA), dans le Haut Uele, inquiète  la communauté humanitaire de Dungu. Celle-ci a exprimé sa préoccupation dans un rapport rendu public vendredi 15 juillet sur place à Dungu-centre. Ce rapport signale qu’en une semaine, ces rebelles ont commis plusieurs cas d’incursions et d’enlèvements des civils dans des villages.

Selon ce rapport, les forces armées ougandaises ont libéré mardi 12 juillet trois filles après des accrochages avec  un groupe de rebelles de LRA, à 65 kilomètres de Doruma, sur la route de Banda.

Les victimes étaient âgées de 13 à 15 ans. Elles ont passé plusieurs mois entre les mains de leurs ravisseurs.

Le lendemain, ces hommes armés ont tiré à bout portant sur cinq chasseurs. Ceux-ci se rendaient dans la forêt. Heureusement pour eux, personne n’a été atteint par balle, indique encore le rapport.

Les soldats des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et ceux de l’armée ougandaise présents dans la région ont pourchassé les assaillants.

Il y a une semaine, ces mêmes rebelles avaient pillé des vivres et des vêtements dans plusieurs ménages à Anaparka,  village situé entre les territoires de Dungu et d’Ango.

Pendant la même période, plusieurs habitants de Bandu dans le territoire d’Ango avaient  été enlevés puis relâchés.

Les opérations militaires se déroulent pour l’instant aux alentours du parc national de la Garamba,  pour détruire les campements des rebelles.

Lire aussi:

Traque contre les ADF/Nalu et la LRA, la RDC et l’Ouganda saluent l’appui de la Monusco

Véhicule blindé des forces armées sud africaines de la MONUC. Bukavu, 2004.Véhicule blindé des forces armées sud africaines de la MONUC. Bukavu, 2004.

Véhicule blindé des forces armées sud africaines de la MONUC. Bukavu, 2004.

Les autorités congolaises et ougandaises ont bouclé, jeudi 14 juillet, à Matadi, leur réunion axée sur l’évaluation des opérations conjointes menées par leurs armées contre les rebelles ougandais ADF/Nalu et la LRA. Elles ont apprécié le concours de la Monusco à ces opérations. (Lire la suite…)

Page 10 de 28« Première...89101112...20...Dernière »

Sondages

Une frange de l’opposition parlementaire promet de boycotter la session extraordinaire au parlement si le projet de loi sur la répartition des sièges est maintenu au calendrier. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 200 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Ensoleillé
31°C
Prévisions 7 juillet, 2015
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
34°C
nuit
Clair
22°C
 

Avec le soutien de :