FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Articles avec ces mots-clefs: Elections

Equateur: la formation des agents électoraux débutera le 19 novembre, selon la Ceni

Le secrétaire exécutif provincial de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni/Equateur), Jean-Pierre Makakaro, a déclaré à Radio Okapi, lundi 14 novembre, que les formateurs électoraux sont en train d’être déployés dans les chefs-lieux des territoires depuis deux jours. Selon lui, la formation des agents des centres de vote et de compilation des résultats va débuter le 19 novembre.

Jean-Pierre Makakaro a indiqué que compte tenu des contraintes temporaires, la Ceni organise rapidement ce déploiement par voie aérienne, terrestre et fluviale «quoi que cela ait déjà pris un retard d’un ou deux jours».

«Nous allons essayer de faire pédagogiquement des efforts pour réunir l’ensemble de matières et les donner rapidement,» a-t-il expliqué.

Par ailleurs, le secrétaire exécutif provincial de la Ceni/Equateur s’est dit préoccupé par la tension observée depuis le début de la campagne électorale à Mbandaka.

Il a invité les leaders politiques à conscientiser leurs partisans pour la tenue des élections apaisées.

«Battre campagne, ce n’est pas une chance donnée pour que les gens en viennent aux mains et démontrent des actes de barbarie ou des actes inciviques,» a-t-il indiqué.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Législatives 2011: l’insécurité empêche les candidats de battre campagne à Masisi

Les candidats à la députation éprouvent des difficultés pour battre campagne dans la circonscription électorale de Masisi au Nord-Kivu. La présence des groupes armés réfractaires et des rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) ainsi que le mauvais état des routes empêchent les candidats de bien battre campagne. (Lire la suite…)

Kindu: l’UNC dénonce la diffusion de tracts «xénophobes» visant Vital Kamerhe

L’Union pour la nation congolaise (UNC) a dénoncé, samedi 12 novembre, la diffusion  des tracts contre l’arrivée de son président Vital Kamerhe à Kindu. Selon le président fédéral de l’UNC/Maniema, Juvénal Kabwende, ces tracts développent un discours xénophobe.

Les autorités municipales ont confirmé la diffusion de ces dépliants et ont annoncé que les services de sécurité s’en sont déjà saisis.

«Nous disons que nous sommes contre ce discours là,» a déclaré Juvénal Kabwende indiquant que l’UNC avait droit de battre campagne au Maniema comme tous les autres partis.   

Il a ajouté que la province du Maniema était un patrimoine commun.

Juvénal Kabwende a appelé la population  au calme et déclaré que son parti ne participera pas à «tout ce qui peut amener le trouble et faire couler le sang».  

Le mercredi 9 novembre, le cortège du président de l’UNC et candidat à la présidentielle de 2011, Vital Kamerhe a eu du mal à entrer dans la ville de Kikwit (Bandundu).

La police a indiqué que des jeunes du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), ont brûlé des pneus à la hauteur du village Ndungi, à l’entrée de la ville de Kikwit obligeant le convoi à rebrousser chemin.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Le président sud-africain Zacob Zuma appelle à des élections apaisées

Le président sud-africain Zacob Zuma, a lancé un appel aux acteurs politiques congolais pour la tenue des élections apaisées. C’était lors de la signature du protocole d’accord entre son pays et la RDC sur la relance du projet hydro électrique du site de Grand Inga, samedi 12 novembre à Lubumbashi. (Lire la suite…)

Violences électorales: la majorité et l’opposition saluent l’appel lancé à la CPI

Les responsables de la Majorité présidentielle et de l’opposition ont salué l’appel lancé par la Commission électorale nationale indépendante à la Cour pénale internationale (CPI) pour enquêter sur les violences électorales. Le président de la Ceni, Daniel Ngoy Mulunda, a déclaré, vendredi 11 novembre, que les auteurs de troubles pendant la période électorale devraient être poursuivis par cette juridiction internationale.

Dans un communiqué publié le même jour, le procureur de la CPI, Luis Moreno Ocampo, a affirmé qu’il suivrait le déroulement du processus électoral en RDC.

Selon Emile Bongeli, secrétaire national chargé de la communication du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), parti de la Majorité présidentielle, l’invitation lancée à la CPIest une bonne chose «pour contrôler ceux qui se préparent à contester [les résultats des élections] et ceux qui appellent les gens à la violence».

Reconnaissant que la majorité et l’opposition sont accusées de recourir à la violence, il a déclaré:

«Je pense que la CPIcomme organe judiciaire saura dire qui a tort et celui qui a raison.»

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti d’Etienne Tshisekedi, a aussi salué l’appel lancé à la CPI et s’est dit victime des violences électorales.

«Il est vraiment intéressant que ces enquêteurs et cette juridiction internationale, en qui nous avons confiance, viennent rapidement enquêter sur toutes les violations dont nous sommes victimes,» a déclaré le secrétaire général de ce parti, Jacquemin Shabani.

Ce dernier a affirmé que l’UDPS ainsi que toute l’opposition est victime «des caprices d’un candidat à l’élection présidentielle qui a instrumentalisé le pouvoir judiciaire en RDC».

«Toute l’administration du pouvoir judiciaire et même l’administration publique, à son service, discrimine l’UDPS et l’opposition politique,» a-t-il ajouté expliquant qu’actuellement une trentaine de militants de l’opposition sont en détention arbitraire. Ils auraient subi des tortures et des sévices.

Lire aussi sur radiookapi.net:

RDC: 15 artistes s’unissent pour chanter «La jeunesse et les élections»

Papa Wemba lors d'un concert à la Halle de la Gombe, septembre 2010.Papa Wemba lors d’un concert à la Halle de la Gombe, septembre 2010.

Papa Wemba lors d'un concert à la Halle de la Gombe, septembre 2010.

Onze artistes musiciens et quatre comédiens congolais viennent de lancer une chanson sur les élections apaisées en RDC. A travers ce morceau de 10 minutes 55 secondes, ils lancent un appel au calme tout en sensibilisant la jeunesse à ne pas céder aux tentations de violences et toutes autres formes de manipulation.  (Lire la suite…)

Violences électorales: Ngoy Mulunda fait appel à la CPI

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Ngoy Mulunda, a mis en garde, vendredi 11 novembre, les auteurs des troubles pendant le processus électoral. Il a aussi invité la Cour pénale internationale (CPI) «à venir se saisir de toute personne qui fait ce qui est contraire à la loi».  

Pour Daniel Ngoy Mulunda, tous ceux qui se rendraient coupables de violence pendant cette période en RDC devraient aussi être poursuivis par la Cour pénale internationale. 

«Aujourd’hui, il y a des autorités kenyanes qui vont à la CPI parce qu’ayant provoqué des violences», a-t-il indiqué. 

«La violence a dépassé ses bornes. Et c’est inacceptable», a-t-il lancé avant d’inviter le ministère public à se saisir lui-même du dossier et à appliquer la loi contre ceux qui commentent des violences pendant les élections. 

Au cours d’une conférence de presse tenu vendredi à Kinshasa, à son retour d’Afrique du Sud, il s’est déterminé à combattre les violences pendant la campagne électorale. 

Il déclaré avoir été lui-même victime de ces violences en Afrique du Sud, sans plus de précision. 

Par ailleurs, le président dela Ceni a jugé positif, l’évolution de déploiement des matériels sensibles des élections dans les provinces. Selon lui, tous les efforts sont en train d’être déployés pour la tenue des élections le 28 novembre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Elections: le candidat de l’UDPS, Etienne Tshisekedi appelle les Congolais à l’amour du pays

Le président de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) et candidat à l’élection présidentielle, Etienne Tshisekedi, a appelé, vendredi 11 novembre au cours d’une conférence de presse à Kisangani, le Congolais à aimer son pays pour assurer son développement.

Selon Etienne Tshisekedi, le manque d’amour du Congolais pour son pays et pour ses compatriotes a fait tomber la RDC «plus bas que n’importe quel pays africain» durant cinquante et un ans.

Le président de l’UDPS a promis d’instaurer un «Etat de droit où tous les congolais sont gestionnaires du Congo», s’il est élu. 

«Ma vision est que la démocratie c’est la cogestion du Congo par tous les Congolais. Pour que tous les Congolais réussissent à gérer le Congo, à le faire parvenir au plus haut du développement, il faut que le Congolais apprenne à aimer le Congolais et le Congo,» a-t-il affirmé.

Etienne Tshisekedi s’est adressé dans la soirée à la population de Kisangani devant la grande poste de la ville. Il doit se rendre samedi au Nord-Kivu.

Il est arrivé à Kisangani le jeudi 10 novembre en provenance d’Afrique du Sud après une tournée en Europe et en Amérique.

A sa descente d’avion, Etienne Tshisekedi a affirmé qu’il n’était pas venu battre campagne à Kisangani mais plutôt pour «enlever la peur dans la population pour qu’il n’y ait plus de dictature dans le pays».

Lire aussi sur radiookapi.net:

Elections : Vital Kamerhe en tournée dans le Bandundu

Après son meeting à Kikwit mercredi 9 novembre, le candidat à la  présidentielle de l’Union pour la nation congolaise (UNC), Vital Kamerhe, poursuit sa tournée dans la province du Bandundu. (Lire la suite…)

Le comité national de sécurisation des élections commence sa tournée à Mbandaka

Charles Bisengimana, président du comité national de sécurisation des élections, en visite à Kisangani, décembre 2010.Charles Bisengimana, président du comité national de sécurisation des élections, en visite à Kisangani, décembre 2010.

Charles Bisengimana, président du comité national de sécurisation des élections, en visite à Kisangani, décembre 2010.

Une délégation mixte pour la sécurisation des élections a débuté sa tournée d’inspection jeudi 10 novembre par Mbandaka (Equateur). Elle est composée de la Police nationale congolaise (PNC), la Mission des Nations unies pour la stabilisation de la République démocratique du Congo (Monusco) et les Forces armées de la RDC (FARDC). (Lire la suite…)

Sondages

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), Abbé Apollinaire Malumalu a affirmé hier que le calendrier électoral est exécutoire et opposable à tous. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement nuageux avec des orages
24°C
Prévisions 19 avril, 2015
jour
Orages
32°C
nuit
Nuageux
24°C
 

Avec le soutien de :