FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Articles avec ces mots-clefs: CENI

La Prospérité: “Elections, la Ceni réfute la tricherie !”

center,]Revue de presse de jeudi 24 novembre 2011

La Prospérité annonce à la une de sa parution de ce matin que la Ceni réfute les allégations de tricherie que l’opposition impute à la Commission électorale nationale indépendate (Ceni).

La consœur indique que c’est Daniel Ngoy Mulunda, lui-même qui l’a souligné avec force au cours du point de presse organisé hier, au siège de son institution. Selon lui, “il n’y a pas de bureaux de vote fictifs”, mais plutôt des bureaux de vote mal localisés.

Ce faisant, note le quotidien, il n’y a plus de doute que le 28 novembre prochain, le peuple congolais accomplisse son devoir civique par le vote.

L’Avenir indique que le pasteur Daniel Ngoy Mulunda a dit que son institution ne va pas hésiter de fermer tous les bureaux de vote où seront constatés des troubles et des actes destinés à discréditer le processus électoral.

Cependant, répondant aux allégations portant sur l’existence des bureaux fictifs, un mot qui sonne très mal dans les oreilles du pasteur, le président de la Ceni a dit que son institution n’a pas l’intention de tricher.

Le Potentiel rapporte que la Ceni s’est expliqué, à propos des bureaux fictifs.

D’après les explications que donne le confrère, il y a ce rappel qu’a fait le président de la Ceni :

«Lors de la révision du fichier électoral, les électeurs choisissaient leur site de vote et chaque site choisi était imprimé sur la carte d’électeur», dixit Daniel Ngoy Mulunda in Le Potentiel.

Le Phare estime que le président du bureau de la Ceni ne convainc personne lorsqu’il tente de justifier l’existence des bureaux fictifs par des changements d’adresse d’écoles ou des sites retenus pour les bureaux de vote.

Il devrait dire aux Congolais, commente-t-il,  à quel moment s’était fait l’opération de repérage de ces écoles et sites, car il s’avère, après vérification, que certaines écoles reprises dans la cartographie de la Ceni ont cessé d’exister il y a deux années ou plus.

Si la Ceni avait réellement procédé aux vérifications d’usage avant de sortir sa cartographie, elle aurait certainement évité aux électeurs, aux candidats et aux partis politiques, les désagréments des vaines recherches de certains de ses bureaux de vote.

Dans la presse étrangère, Le Pays du Burkina Faso constate que c’est indigne d’une nation civilisée dont le toponyme a fait de la “démocratie” un axe fondamental de gouvernance.

En tout cas, écrit le confrère Burkinabè, “au regard de tout ce qui précède, il n’est pas exagéré de dire que les élections en RD Congo ressemblent à un amas d’explosifs qui, s’il n’est pas désamorcé, risque de plonger le pays dans un nouveau cycle de violences“.

De toute façon, ce serait à son honneur si la classe politique congolaise nous surprend agréablement par sa sagesse et sa grande maturité d’esprit. Mais en attendant, nous disons : “attention, danger !”, prévient Le Pays.

Campagne électorale à présent, L’Observateur constate qu’il ne reste que 4 jours pour les élections.

Pour le confrère, l’opposition a joué son rôle de pourfendeur critiquant l’action du président Kabila, tirant à boulets rouges sur tout ce qui bouge, au nom de la démocratie.

Quant au président, candidat à sa propre succession, ce deuxième exercice après 2006, pense L’Observateur, aura été une bonne chose parce qu’il lui aura permis de rencontrer réellement la base.

Le Potentiel note qu’à 2 jours de la fin de la campagne, c’est le quarté «Kabila-Tshisekedi-Kamerhe-Kengo» qui dévale toutes les pentes, mettant sens dessus-dessous toutes les provinces.

Les actions s’enchainent, se déchainent, s’entrecoupent même avec la présence de plusieurs candidats dans une même ville. C’est le cas de Kabila et Tshisekedi à Goma et à Butembo.

Parlant des soutiens, L’Avenir constate que Bemba ne soutiendra aucun candidat de l’opposition. Il s’agit d’une “décision égoïste”, note le confrère.

Et donc, l’effet Bemba tel qu’attendu de tout le monde, n’aura pas lieu pour cette législature, le chairman se contentant tout simplement de demander aux militants de voter le candidat pour lequel le programme reflète la vision d’un Congo plus beau qu’avant.

La Prospérité semble être plus tendre, en indiquant que le choix est difficile pour Bemba, d’autant plus qu’il a en face de lui Kamhere, Kengo et Etienne Tshisekedi.

Le Phare s’intéresse à la tournée d’Etienne Tshisekedi et constate qu’après Mbandaka et Gemena : Tshisekedi était hier à Mbuji-Mayi, où tout était à l’arrêt.

Fortement ému par cette foule en liesse, Etienne Tshisekedi n’a pas pu parler suite au débordement populaire.

Il a tout simplement remercié et rendu hommage à l’assistance avant de présenter les candidats députés de l’UDPS.

Kinshasa: le déploiement des bulletins de vote va commencer ce mercredi

Des agents déchargent des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniDes agents déchargent des kits électoraux à l’aéroport de N’djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Des agents déchargent des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Le déploiement des bulletins de vote va commencer à Kinshasa ce mercredi 23 novembre. Le chef de la division électorale de la Monusco, Matthieu Bilebua, l’a annoncé le même jour au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies expliquant que l’opération est déjà en cours à l’intérieur du pays. Il a aussi affirmé que tous les bulletins de vote commandés par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en Afrique du Sud sont déjà arrivés. Les derniers lots ont été acheminés par l’armée sud-africaine mardi 22 novembre dans la soirée. (Lire la suite…)

Bureaux de vote fictifs: Jacques Djoli invite la population à informer la Ceni

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John BompengoJacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Jacques Djoli. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Certains bureaux de vote repris sur la cartographie publiée par la Commission électorale nationale indéperndante (Ceni) n’existent pas. Radio Okapi l’a découvert lors d’une enquête menée dans les circonscriptions électorales de Funa et Mont Amba à Kinshasa. Près de 107 bureaux n’ont pas été retrouvés dans la seule commune de Selembao. (Lire la suite…)

Province Orientale : des électeurs protestent contre la suppression de certains bureaux de vote

Quelques personne regardent la liste des candidats. (Goma, RDC).  MONUSCO/ Ph.  Myriam AsmaniQuelques personne regardent la liste des candidats. (Goma, RDC). MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Quelques personne regardent la liste des candidats. (Goma, RDC). MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Les électeurs des districts du Haut Uélé et de l’Ituri (Province Orientale) accusent la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) d’avoir supprimé certains bureaux de vote dans les territoires d’Irumu, Mambasa et Watsa. Selon eux, cette situation pénalise plus de 40 mille électeurs, majoritairement des pygmées qui doivent parcourir entre 15 et 50 km pour aller voter. (Lire la suite…)

La problématique des bureaux de vote fictifs

Au Kasaï Oriental, quelques partis politiques et candidats à l’élection du 28 Novembre, dénoncent ce qu’ils pensent être une fraude électorale. Ils accusent la Ceni d’avoir inséré beaucoup de bureaux de votes fictifs sur sa cartographie. Les candidats disent ne pas comprendre par exemple, comment la Ceni affecte 15 bureaux de vote dans une école qui ne dispose que de 6 salles de classes.

La plupart d’établissements scolaires repris par la Ceni sont inexistants sur terrain, ajoutent-ils.  Autre cas relevé, c’est celui des bureaux de vote placés dans des résidences des candidats de certains partis politiques.

Pendant ce temps, à quelques jours des élections en RDC, une enquête de Radio Okapi confirme l’inexistence de plusieurs bureaux de vote à Kinshasa. Au moins 107 bureaux de vote fictifs ont été répertoriés dans la seule commune de Selembao. Ceci, après vérification de  la cartographie des centres de vote de la Ceni sur le terrain.

L’enquête révèle que de nombreuses adresses figurant sur la cartographie de la Ceni n’ont pas d’existence physique réelle sur le terrain. D’autres sites sont inaccessibles même par moto alors que dans certains centres les listes électorales sont absentes.

En réaction, la Ceni appelle tous les acteurs du processus électoral à plus de sérénité. Son vice-président, le professeur Jacques Djoli affirme s’atteler à la vérification des faits ainsi révélés pour corriger sa cartographie. Il  félicite également tous ceux qui ont pu dénicher ces bureaux fictifs et les invite à redoubler leur vigilance jusqu’aux élections.

  • Comment analyser cette situation?

Invités:

  • Franklin Tshamala, Cadre de la majorité présidentielle et vice-président national de l’Alliance des forces démocratiques du Congo (Afdc).
  • Me Serge Mayamba, Secrétaire national de l’Udps chargé des relations avec les forces politiques et sociales.
  • Professeur André Lubanza, Analyste et vice-doyen chargé de la recherche à la faculté des sciences sociales, administratives et politiques de l’Unikin

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Vous pouvez laisser votre commentaire ou poser une question en nous écrivant à l’adresse suivante: dec@radiookapi.net

Vous pouvez aussi nous appeler au numéro (+243) 818906678 ou nous envoyer un SMS  au (+243) 810515778

N’oubliez pas de joindre  à tous vos messages un numéro de téléphone (+ le préfixe du pays où vous résidez) pour que nous puissions vous rappeler en cas de besoin.

 

Elections-RDC: l’Asadho invite les présidentiables à accepter les résultats des urnes

L’Association africaine de défense des droits de l’homme (Asadho) appelle les 11 candidats à la présidentielle à accepter les résultats des urnes, qui devraint être proclamés le 6 décembre. Au cours d’une conférence de presse, tenue mardi 22 novembre à Kinshasa, le président de cette ONG, Me Jean-Claude Katende, a déclaré que cet appel faisait suite aux différentes irrégularités constatées tout au long du processus électoral. (Lire la suite…)

Sud-Kivu: 20 000 personnes inscrites à Idjwi omises des listes électorales, selon la société civile

Les habitants d’Idjwi, île située au milieu du lac Kivu au nord de Bukavu, ont encerclé mardi 22 novembre dans la matinée le bureau de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) à Bugarula avant d’organiser une marche pacifique. Ils protestaient contre l’omission de plus de 20 000 électeurs sur les listes électorales affichées la veille. (Lire la suite…)

Le dernier lot de kits électoraux pour l’Ituri et le Haut-Uélé réceptionné à Bunia

Un lot de 18 tonnes d’urnes et isoloirs, est arrivé le mardi 21 novembre en Ituri. Il s’agit du dernier lot de kits électoraux destinés aux bureaux de vote des districts de l’Ituri et du Haut Uélé dans la Province Orientale. La Ceni/Irumu a indiqué qu’il serait acheminé grâce à l’appui logistique de la Monusco.

 Mais les représentants de certains partis politiques restent sceptiques quant au déploiement dans les délais de ces matériels à cause de l’accès difficile de certaines zones suite au mauvais état des routes. Un membre de l’Union des démocrates mobutistes (Udemo) en Ituri par exemple, a affirmé qu’aucun matériel n’est encore arrivé dans certaines localités du territoire de Djugu au bord du lac Albert.

 Ces formations politiques sollicitent le report des élections présidentielle et législatives pour qu’elles se déroulent dans de bonnes conditions pour tous.

Les chefs d’antenne de la Ceni en Ituri, eux, restent optimistes quant au respect de la date du 28 novembre 2011.

 

Mbuji-Mayi : des candidats à la députation dénoncent des bureaux de vote fictifs

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut MabekiRévision du fichier éléctoral, centre de CEI à l’institut Mabeki

Révision du fichier éléctoral, centre de CEI à l'institut Mabeki

Au Kasaï Oriental, quelques partis politiques et candidats aux élections législatives du 28 Novembre 2011 accusent la Ceni d’avoir inséré beaucoup de bureaux de vote fictifs sur sa cartographie. Les candidats qualifient de fraude électorale le fait que des bureaux de vote soient placés dans des résidences des candidats de certains partis politiques. (Lire la suite…)

La Prospérité: “Bureaux de vote fictifs: l’UDPS accuse !”

center,]Revue de presse de mardi 22 novembre 2011

La Prospérité s’exclame à sa une de ce matin: ” l’UDPS accuse!”. En fait, l’UDPS dénonce les irrégularités constatées dans le processus électoral en cours et demande à la Communauté Internationale d’exercer une pression sur la Commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Parmi ces irrégularités, il y a le cas des bureaux fictifs que le parti d’Etienne Tshisekedi dénonce, sinon ses “témoins ne sauront pas par où commencer étant donné que la cartographie des bureaux de vote n’est pas claire“.

Dans la même logique des accusations de l’UDPS, Le Phare note que “la Ceni entretient d’une  façon consciente et au profit de l’actuel président sortant, Joseph Kabila, la fraude dans le processus électoral actuel“.

Cela est facilement perceptible à travers les multiples incorrections et tentatives de fraude que les partis politiques de l’opposition dont l’UDPS ne cessent de dénoncer sur terrain, indique le confrère.

Au nombre des accusations, il y a aussi, “la partialité dont fait preuve la Ceni lorsqu’elle nomme des membres actifs de PPRD dans les bureaux de compilation des résultats, en catimini, sans appel d’offres d’emploi dans les provinces concernées, a révélé l’UDPS“, cité par Le Phare.

A propos des bureaux fictifs, L’Avenir estime que l’erreur de la Ceni est d’avoir fait le «copier-coller».

Au lendemain de l’héritage des dispositifs administratifs de la Commission électorale indépendante (CEI) écrit le confrère, la cartographie électorale aurait nécessité une retouche profonde, au regard notamment du temps qui s’est écoulé entre deux élections et la taille géographique du pays.

Sur un autre registre, Le Potentiel avertit qu’il faut faire attention à la manipulation concernant la publication des résultats des élections.

Si les sondages ne font pas nécessairement le «vote», soutient le journal, la multitude des «centres de proclamation des résultats» risque de mettre la poudre au feu.

“Ce qui pourrait se passer au lendemain du 28 novembre avec cette probabilité que la voix de la Ceni sera étouffée”, craint Le Potentiel.

Avec cette analyse que vous pouvez lire intégralement dans ce journal, le confrère estime que “la pagaille” pointe à l’horizon.

A propos des candidats, L’Avenir se plonge dans l’imaginaire en proposant la candidature du feu le maréchal Mobutu.

De sa grosse voix autoritaire et imposante, indique le confrère, Mobutu parlerait de ce qu’il a fait du Congo, un pays qui lui doit tout – la paix- la souveraineté – l’intégrité territoriale – l’unité nationale – l’ouverture au monde, etc.

Il défierait quiconque de montrer une faille sécuritaire lors de son long règne de 32 ans. La suite de cette fiction est à lire dans la parution de ce matin.

De la réalité maintenant, Le Potentiel rapporte que Moïse Katumbi prouve sa loyauté et rassure Joseph Kabila sur sa réélection à la présidentielle de novembre 2011.

L’Observateur rapporte, pour sa part, qu’à quelques jours de la présidentielle, Mbusa Nyamwisi croit encore à un candidat unique de l’opposition. Le confrère tire cette information de l’interview qu’a accordée, lundi 21 novembre, le patron du RCD/KML à  RFI.

Jean-Pierre Bemba soutient Etienne Tshisekedi. C’est l’annonce que fait La Prospérité ce matin.

Le quotidien tient cette information de Jean-Claude Vuemba, Président national du Mouvement du Peuple Congolais pour la République, MPCR.

D’après la consœur, c’est demain mercredi que le Chairman du MLC va se prononcer, depuis La Haye où il se trouve sur le soutien à apporter à la candidature du président de l’UDPS.

‘‘Igwe’’ national ayant encore une influence politique non négligeable dans les esprits des Congolais, ce mot d’ordre longtemps attendu, ne manquera pas de faire tâche d’huile, constate le journal.

Sondages

Après avoir annoncé l’incursion des éléments de l’armée rwandaise au Nord-Kivu, le gouverneur du Julien Paluku a indiqué que les FARDC sont déployées pour sécuriser les frontières de la RDC et empêcher la déstabilisation du pays. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
32°C
Prévisions 27 avril, 2015
jour
Surtout nuageux
33°C
nuit
Surtout nuageux
23°C
 

Avec le soutien de :