FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

Caf: Mondial 2014, la RDC démarre par les préliminaires

mai 18, 2011, | Denière mise à jour le 21 mai, 2012 à 5:14 | sous Kinshasa, Sport. Mots clés: , ,

Les léopards de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John BompengoLes léopards de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
Les léopards de la RDC. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo
La Confédération africaine de football (Caf) a publié, sur son site, le nouveau mode de qualification pour la Coupe du monde 2014. Les pays les plus faibles dans le classement de la Fifa devront, d’abord, passer par le tour préliminaire. C’est le cas de la RD Congo. Classée 29e en Afrique et 115e au monde, la République démocratique du Congo serait engagée dans ce tour préliminaire dès le mois de novembre 2011.

En cas de qualification, les Léopards entameraient la phase des éliminatoires, prévue entre juin 2012 et septembre 2013.

En plus de la RDC, vingt trois autres pays africains sont concernés par ce tour préliminaire.

Les douze équipes sortiraient de cette phase pour rejoindre les vingt-huit qualifiées directement pour le premier tour.

Quarante sélections nationales seraient ainsi réparties dans dix groupes de quatre.

La première de chaque groupe serait qualifiée pour le tour final qui donnerait lieu, après tirage au sort, à cinq confrontations en aller-retour.

  • eddie

    Disqualification de Mazembe : Issa Hayatou très hostile aux clubs congolais
    Kinshasa, 19/05/2011 / Sport
    La Caf que dirige Issa Hayatou, exerce la politique de deux poids deux mesures dans sa gestion. Elle vient d’accepter la plainte de WAC pour disqualifier Mazembe alors qu’elle reste généralement sourde à la requête des clubs congolais si ces derniers sont victimes d’un acte antisportif orchestré par d’autres clubs africains.

    L’intention mal dissimulée de la confédération africaine de football (CAF) n’est plus à démontrer. La machine que dirige le camerounais Issa Hayatou fonctionne aux dépens des clubs congolais. Sans autre forme de procès, Issa Hayatou vient de disqualifier Mazembe, sans tenir compte de l’honneur de l’Afrique qu’il a défendu respectivement à la coupe du monde des clubs de 2009 et celle de 2010.

    Cette disqualification fait suite à la plainte déposée, au sujet de joueur Janvier Besala, par le club marocain de Wydad athlétic de Casablanca que le club congolais avait éliminé en huitième de finale.

    Dimanche, Mazembe est monté au créneau pour aller en appel contre la décision de la Caf. Alors que quelques clubs du nord, selon certaines indiscrétions, étaient tombés dans ce genre d’affaires dans le temps, mais la Caf ne les avait pas traités de la sorte. Ils auraient été protégés grâce à la forte représentativité des maghrébins au sein de la direction de la CAF.

    Fort est de constater que les plaintes des autres clubs sont recevables tandis que celles des clubs congolais sont délibérément étouffées, parfois rejetées. Sans peur d’être contredit, cette indifférence traduit simplement « la jalousie ».

    Pas plus que la semaine dernière, la Caf aurait émis son silence sur la plainte de Lupopo qui a accusé les joueurs congolais ayant des statuts des réfugiés de prendre part au match retour contre Sofapaka au Kenya. La plainte de cheminots de Lubumbashi était bien fondée. Pourtant, le club Kenyan qui savait bien que ces joueurs congolais étaient « non qualifiés », ne les avait pas alignés en match aller en Rdc, ils n’avaient même pas fait le déplacement de Lubumbashi.

    Les clubs congolais sont les mal aimés à la Caf

    Ce que Mazembe et Lupopo sont en train de vivre présentement, d’autres clubs congolais l’avaient vécu dans les années antérieures, même si le contexte se diverge. Mais, le dénominateur commun de cette affaire est que la Caf observe un grand silence sur le dossier des clubs congolais. Si ces derniers insistent, elle traite le dossier avec une bonne dose de complaisance.

    En 2010, la Caf a traité avec légèreté la plainte de V. Club contre Enyimba. Les dauphins noirs de Kinshasa ont étaient agressés dimanche 9 mai de la même année à Aba par les Nigérians d’Enyimba, avant, pendant et après le match et c’était en match retour de 8ème de finale de la coupe de la confédération.

    L’entraîneur Ouattara, le défenseur Bafuta, l’attaquant Romaric et autres joueurs s’en sont sortis avec des blessures. Le journaliste de Digitalcongo TV s’en était tiré avec une fracture au niveau du bras.

    Une année avant cet événement (2009), la Caf avait suspendu pour deux matches quatre joueurs-types de V. Club, Lofo Bongeli, Tshimanga Mutamba, Bafufa Yioko et Abengeya, sans raison valable. Issa Hayatou a prétexté qu’ils avaient tenu des propos discourtois à l’intention de l’arbitre. C’était un mensonge dans la mesure où le trio arbitral guinéen et le commissaire au match ne maîtrisait pas les langues nationales congolaises (Lingala, Tshiluba, Swahili, Lingala, voire le dialecte Mongo).

    Cette suspension est un arbre qui cachait une grande forêt et avait pour intention de protéger le club de son pays, Coton Sport, en vue d’une qualification au prochain tour.

    En début de la même année à Lubumbashi, lors de leur match contre les Congolais de Mazembe, les Marocains d’Ittihad Kemizhet ont posé un acte antisportif et dédaigné l’arbitre central. L’un des entraîneurs du club marocain s’en est pris aux officiels du match. Cette dérive est passée inaperçue à la Caf.

    Celle-ci était grandement absente lors du match V. Club contre Mamelodi Sundowns, au mois de février 2010 en Afrique du sud, où les joueurs visités n’ont pas brandi leurs licences en bonne et due forme. Ils ont, de surcroît, rejeté la proposition faite par V. Club, leur contraignant à prendre la photo avec l’arbitre central du match.

    Les années passées, les joueurs de V. Club ont été légèrement molestés au stade par des supporters au Burkina Faso lors de leur match contre Etoile filante.

    En 1998, les Nigérians de Eagle Cement ont fait jouer en match aller l’As V. Club dans un terrain sablonneux qui ne répondait pas aux normes requises par la Caf. Lors de match qualificatif Can-Mundial 2010, les Congolais ont vécu un véritable supplice au Malawi. Jusqu’à preuve du contraire, aucune sanction de la Commission de discipline de la Caf ne fut prise à l’endroit des équipes concernées.

    Au-delà des clubs, ce sont toujours les stades congolais qui sont menacés de fermeture à l’approche des rencontres contre les « grands » d’Afrique, alors que les équipes congolaises (sélections, clubs) sont accueillis, à travers le continent, dans des installations qui laissent à désirer et qui sont loin de rivaliser avec les stades des Martyrs et de la Kenya. Les exemples sont légions.

    Au regard de ce qui précède, les Rdcongolais ont tendance à dire que la Caf qui est sensée jouer le rôle de l’église au milieu de village, prend une certaine coloration au détriment des clubs congolais.

  • eddie

    La disqualification du T.P. Mazembe, un acte prémédité
    Kinshasa, 20/05/2011 / Sport
    Pour ceux qui suivent de très près le football africain et ses penchants sous-régionaux, pour ne pas dire sa ligne politique, il n’y a point de surprise à ce coup d’estocade administré au club le plus prestigieux de l’Afrique subsaharienne des trois dernières années.

    C’est avec consternation que tous les férus du ballon rond en Afrique et dans le monde ont accueilli la nouvelle annonçant la disqualification du TP Mazembe de la Champion’s League par la CAF.

    Pour ceux qui suivent de très près le football africain et ses penchants sous-régionaux, pour ne pas dire sa ligne politique, il n’y a point de surprise à ce coup d’estocade administré au club le plus prestigieux de l’Afrique subsaharienne des trois dernières années.

    Deux fois de suite champion d’Afrique, vice-champion du monde de football intercontinental à Abu-Dhabi, le TP Mazembe courait vers le troisième sacre avec cette assurance d’arracher définitivement le trophée continental et de le ramener au pays.

    C’en était trop pour ses adversaires qui se sont retrouvés sur le pavé depuis l’ascension du team noir et blanc. Le cas du joueur Besala, un transfuge du club tunisien d’Espérance de Tunis n’est ni plus ni moins qu’un simple alibi à un complot ourdi depuis belle lurette et qui a éclaté au grand jour après l’élimination du club marocain Wydad qui a courbé l’échine au match retour à Lubumbashi sur un score de deux buts à zéro en faveur du TP Mazembe.

    Ce score inattendu a retenti comme un hallali et précipité la mise en œuvre du plan B. Il s’agit de toutes les cartouches dissimulées par une commission de la CAF dirigée par une majorité de Magrébins à l’affut de la moindre opportunité pour couler le club congolais.

    Cela se savait déjà et se chuchotait sans cesse dans tous les couloirs de la CAF. Un club de foot au Sud du Sahara prendre définitivement le trophée constituait une humiliation dont ils ne se seraient jamais remis.

    La décision est tombée, il est vrai. Mais à examiner de très près les séquences d’exécution des procédures relatives au dossier, il ressort un arrière-goût amer apparenté à un coup fourré.

    Tous les experts du foot le reconnaissent. Pourquoi avoir attendu le match retour pour pouvoir brandir le dossier d’irrégularité ? N’est-ce pas là un signe évident de précipitation qui dénote le complot ? A voir la célérité avec laquelle la commission a statué, puis décidé de sanctionner l’équipe congolaise, il y a lieu d’affirmer sans crainte d’être contredit que celle-ci n’aurait pris connaissance de la liste des joueurs du TP Mazembe que sur le tard.

    Il a fallu que l’équipe marocaine apprenne aux membres de ladite commission de la CAF leur boulot en leur rappelant qu’une irrégularité trainerait telle part.

    Bref, la disqualification du TP Mazembe est et reste un acte prémédité aux relents régiono-xénophobistes. Cette discrimination ostentatoire risque de signer l’éclatement de l’Afrique sur le plan du football. Et les commanditaires de la disqualification du TP Mazembe Englebert alors qu’il avait du vent en poupe en accédant aux quarts des finales, en porteront la responsabilité historique.

  • paulkalur

    A part Lunda Bululu qui a demissionne en tant que Premier Ministre, avez-vous encore un autre congolais, fier de sa dignite qui a demissionne de ses fonctions. Quand un pays est pauvre et le peuple aussi miserable comme c’est le cas de notre pays et de notre peuple, rassurez-vous que personne ne peut demissionner de son juteux poste. Omari s’accoche a son poste et il y restera tant que la corruption nous collera a la peau comme une puce. D’ailleurs dans quel domaine occupons-nous un rang honorable? Quand il s’agit de bonnes choses, nous sommes derniers; quand il s’agit de mauvaises, nous sommes premiers. C’est ca la rdc, eloko makasi. Ekoma ndebeleeee. Potopoto sima.

  • kiri

    OMARI devait démissionner car considérer la RDC comme pays sans histoire en foot est une injure inacceptable, vraiment qu’il démissionne.
    Sans objet mon frère gisiwu, ce n’est pas cette démisssion qui ferait que la RDC soit directement qualifiée et quitter la zone réservée aux faibles car ici il s’agit des performances actuelles. L’Uruguay qui avait été la première nation à gagner la coupe du monde n’en a plus gagné, voir même l’Engleterre qui en avait gagné 36 ans après. Est ce que vous pouver comparer les atouts que possedent le brésil et l’argentine en matière de l’exéllence des joueurs par rapport à tous ces grands pays européens tels que l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne, la France et consorts qui sont trop riches en moyens et super organisés. Si vous suivez le foot européen vous verrez que rares sont les équipes qui gagnent les coupes; c’est pratiquement les mêmes qui mettent les moyens malgré les qlqs hasard comme furent le Danemrk en euro 1992 et STEUA BUCAREST en Champions ligue club. Connaissez-vous un joueur d’un de ces pays que je viens de citer qui joue en amérique latine ou en afrique? Non car tous les meilleurs du monde jouent en Europe où les moyens et l’organisation n’ont rien d’égaux ailleurs. Reflechissez bien et cessez d’accuser les autres car vous savez très bien que le Sieur OMARI seul ne ferrait rien et surtout essaie de faire ce qu’il pense le mieux. Faites des propositions constructives au lieu de calomnier les paisibles personnes qui osent créer quelques choses malgré leurs faiblesses naturelles que tout le monde n’ignore au sein de notre chère patrie depuis l’indépendance en 1960. Il nous faut toute une organisation (planification, budgétisation, moyens, réglémentation et application, suivi, etc). Ezali facile te. le passé c’est bien mais pour profiter de l’avenir il faut préparer le présent. Sinon le “hôtes-toi pour que je m’y mette” sera notre slogan perpétuel et ainsi nous continuerons toujours à croire que notre malheur c’est l’autre. Donc le bon résultat ne viendra pas suite à un manque de base solide et nous continuerons à implorer Dieu pour qu’il vienne à notre secours pour tenter des hold up qui nous ont parfois rejouits ces dernières années de petite réussite (voir participation des dernières CAN) mais très amères comme quand le petit Rwanda nous avait battu en Tunisie. Souviens-toi le mal que ça nous avait causé, olingi biloko ya bongo ezonga? Rwanda asili a’organisa ba grands rendez-vous, bongo biso? Est ce que toujours faute ya moto? Il est vrai qu’il faut tosala quelque chose mais na ndenge oyo yo ozokanisa te. Ayez une bonne mémoire et ne confondez pas le désordre et la réussite. Linga moninga na yo ndenge omilingaka yo mei. Ye mei nde aloba yango. Kanisa malamu mpe mpokwa elamu.

  • Félix

    C’est très honteux ça, on jouera les préliminaires avec la Somalie, le Djibouti, le Madagascar, Maurice, Mauritanie, etc. Bref avec les pays quasi antifoot en Afrique et quand on regarde notre fameuse histoire sur papier, j’ai de larmes aux yeux, sérieusement!!!!!! On méritait pas de jouer ces préliminaires.

  • gisiwu

    OMARI devait démissionner car considérer la RDC comme pays sans histoire en foot est une injure inacceptable, vraiment qu’il démissionne.

Sondages

La CPI a accordé la liberté provisoire à 4 proches de Jean-Pierre Bemba écroués à la CPI. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Surtout nuageux
26°C
Prévisions 24 octobre, 2014
jour
Nuageux avec des averses orageuses
31°C
nuit
Nuageux
23°C
 

Avec le soutien de :