FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

Transfert des eaux de l’Ubangi vers le lac Tchad, les précautions de la Comifac

novembre 15, 2010, | Denière mise à jour le 17 novembre, 2010 à 1:54 | sous Environnement, Kinshasa. Mots clés: ,

Rivière Ubangi à la frontière RDC-Congo Brazzaville

Le secrétaire exécutif de la Commission des forêts d’Afrique centrale (Comifac), Raymond  Mbitikon, a réagi vendredi 12 novembre à Kinshasa, sur le projet du transfert des eaux de l’Ubangi vers le lac Tchad. Selon lui, ces eaux constituent un bien commun et il faut tenir compte de la volonté souveraine de trois pays par où elles passent. «Les conditions scientifiques doivent être bien étudiées pour éviter une catastrophe», a-t-il estimé. 

Raymond Mbitikon a fait cette déclaration en marge de la 6ème session ordinaire de la commission des forêts d’Afrique centrale. Il a déclaré:

«Si les trois pays (la République démocratique du Congo, la République centrafricaine et la République du Congo) pensent que, techniquement, il est possible de pouvoir sauver des vies humaines, parce qu’il y a au moins trente millions des personnes qui dépendent du lac Tchad pour leur survie, et si sur le plan humanitaire ces trois pays propriétaires des eaux de l’Ubangi sont d’accord qu’ils peuvent donner un peu d’eau pour alimenter le lac Tchad, il n’y a pas de problèmes.»

Mais, cela n’est possible qu’à condition que les données scientifiques et autres soient bien réunies pour qu’on n’arrive pas à un autre fléau qui pourrait provenir de cette initiative, a-t-il poursuivi.

Ce projet demande, cependant, beaucoup d’argent et va nécessiter beaucoup d’appui des partenaires, selon la même source.

La recommandation de la mise en œuvre des opérations d’aménagement, de régulation du volume d’eau du lac Tchad et du transfert des eaux de l’Ubangi vers ce lac a été faite lors du 13ème sommet ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la commission du bassin du lac Tchad, tenu le 1er novembre à Ndjamena.

Le parti écologiste congolais se montre réticent à ce projet craignant une catastrophe écologique. Le ministre congolais de l’Environnement, José Endundo a spécifié que ce projet est encore en étude et qu’aucune décision n’est prise.

  • jodymbuilu

    Ceci sera une grande erreur !

  • biogaz

    je trouve ausi que donner notre eau aux chadiens , il n’ya pas des problemes environnementaux si et seulement si les etudes d’impacts sont pre-établies. et d’ailleurs cette affaire va cree pour nous congolais beaucoup de ressources monnaitaires. pour 1m cube qui se deverse chaque jours c’est du manque à gagner..

  • mobutu

    Cher Likute,

    J´ai apprécié l´analyse anthropologique de votre commentaire.

    Et pour confirmer cette menace de guerre liée à l´eau qui plane , j´ai relevé concernant le Nil sur internet ceci:

    http://www.lefigaro.fr/international/2009/09/08/01003-20090908ARTFIG00385-l-egypte-et-israel-menent-la-bataille-du-nil-.php

  • Likute

    Le projet de transfer d’eau de l’ubangi vers le lac tchad est un probleme que les congolais doivent considerer comme precurseur des futures problemes dont fera face la republique democratique du Congo.

    Le Congo kinshasa est dote’ des ressources naturelles dont sont prive’s la plupart de nos voisins proche ou lointains. Par instinct de survie l’homme est capable de tous faire pour rester en vie.
    A l’e'poque de nos ancestres quand la vie du village ou du royaume est menace’ par une catastrophe naturelle, le chef decidait apres avoir consulter les sages de deplacer la population vers des terres beaucoup plus vivable. Cela se faisait en faisant la guerre a la population qui se trouve sur la terre ou vous vouler vous deplacer.

    Ainsi se sont deplacer les bantu que nous sommes en envahisant les terres des pygme’s qui ont fuit dans des forets inaccessibles pour se proteger contre nos attaques en tant qu’envahisseurs.

    La republique democratique du Congo doit se prendre au serieux en construisant une economie puissante qui va nous permettre de batir une arme’e forte capable de defendre notre territoire et nos population.

    Bien que la vie des nos freres Tchadiens soit en danger nous devons d’abord voir nos interets avant de penser aux Tcadiens.

    Vive le Congo et vive la solidarite’ africaine.

    Benjamin Likute
    Cape Town / South Africa

  • beni1967

    L’éventuel transfert des eaux de l’Ubangi au lac Tchad appelle à beaucoup de prudence. Dans un monde à risque qui est le nôtre aujourd’hui, même les scientifiques n’ont pas le monopole d’orienter une telle décision. Certes, la science a un grand champ de vision dans cette affaire. Mais n’oublions pas que les découvertes scientifiques participent à accroître nos incertitudes sur la capacité de de la science et de l’homme à maîtriser les aléas de l’environnement. Les savoirs profanes doivent être aussi mis en contribution dans cette question. Cela dit, aucun dirigeant politique, quel que soit son rang n’aura la légitimité d’engager les peuples de trois Etats (RDC, Rép. du Congo, RCA) sous prétexte d’un rapport scientifique positif. Il n y a que les consultations populaires dans ces trois Etats qui peuvent légitimer une telle démarche.
    Nous sommes là en face d’un des derniers poumons du monde, pesons bien les risques. Aussi, le régime du fleuve Congo dépend en grande partie de ces deux grands affluent: le Kasaï et l’Ubangi. La RDC a trop souffert, les gens vivent plus par la faveur de la nature que par l’invention et l’intervention de l’Etat. Il faut éviter les décisions qui pourront plus faire payer le prix aux congolais, suite à un dérèglement de l’environnement.

    Le Lac Tchad est utile et demande d’être sauvé. Puisons de l’eau dans les embouchures pour plus de prudence. Willy Mbalanda

  • frkk

    En lisant les commentaires je suis un peu perplexe. Je suis surtout content de voir que nombreux sont congolais de chaire et de sang comme moi, et tienne a leur legs, que juste mere nature et le souverain de l’univers a bien voulu qu’il soit congolais.
    Cependant, en tant que scientifique, il faut essayer de depassione le debat. Laissons une etude scientifique etre faite, et on nous dira par la suite quelles sont les avantages et quelles sont les inconvieniants. Que va gagner le congo RD dans cette operation (bien entendu il est hors de question de faire ce transfert de maniere gratuite, sous pretexte humanitaire). Faut-il rappeler que tout ce que le congo recoit il le paie d’une maniere ou d’une autre. Et on vera dans quelle mesure se dresser comme un seul homme contre une decision qui ne donne aucun avantage au congo, en requerant 10.000.000 de signatures pour une petition conformement a la constitution (10 fois plus qu’elle ne prvoit), pourvu qu’on ne soit pas tuer comme Chebeya.

  • dipa

    En transferant l’eau de l’Ubangi sur lac Tchad le barrage d’Inga sera affaibli, la foret vierge sera detruit, le transport maritime sur le nord du RDC sera reduit. Non seulement l’ecology mais aussi l’economy de RDC sera devaster. Deja la RDC est vraiment pauvre. La RDC doit protegé l’interet national. C’est un projet qui detruira la puissance de la RDC. pourquoi nos dirrigeant participe dans ce genre conference. Le RDC doit rejeter cela immediatement.

  • legeantdeseoul

    J’ai vecu a Singapour ils n’ont pas des rivieres ni des lacs comment ils vivent?ils ont toujours importe de l’eau.Le tchad doit faire la meme chose.ce projet ne se passera jamais,il n’y aura meme pas les etudes a faire sur ca.

  • mobutu

    Venus du Tchad, chassés de la RCA et du Cameroun,la présence des Mbororo,aujourd´hui armés vivant en princes chez nous,est un signe avant coureur de la guerre de l´eau en RDC.

  • joss

    rien que l’idée d’y pensé parait stupide, le Congo ne partagera ni sont eau et ni sont ses minerait avec personne, aucun congolais n’acceptera cella, c’est une provocation pour ramené la guerre dans la région.
    sur ce sujet le gouvernement doit être ferme et sans débat ou négociation, il en va de sa crédibilité aupré de sa population, ou il est avec sont peuple ou il est contre.

    • jeanbitumba

      Est ce que le Ministre Endundo qui veut signer cet accord a-t-il parler avec les hydrologues des conséquences qu’un tel projet peut avoir sur la vitalité de l’Oubangui?
      De telle signature amènera aux petits fils des signataires de vivre le malheur jusqu’à l’extinction totale de cette race de vendeurs du pays! Après les forêts, il veut vendre les eaux!!!

  • Kilomba Adolphe

    Il ne faut pas deshabiller St Pierre pour habiller St Paul! Ce projet n’a pas d’avenir. Pourquoi devons-nous etre victimes des decisons qui ne feront qu’empirer nos conditions de vie? Est-ce que nous avons assez d’eau pour faire de dons. Oh mon pays! ca finira par changer un jour.
    Que Dieu benisse le Congo!

  • kongole

    L’eau est un produit et on ne le donne pas comme cadeau à un autre pays. Le Tchad est un producteur de pétrole, si un pays indépendant comme le Tchad veux protéger sa population. Il doit se servir des recettes qu’il a. Pas gratuit comme la Comifac nous le fait savoir.
    Prenons l’exemple de déplacements des eaux dans le monde. En faisant une recherche rapide sur Google. J’ai trouvé quelques projets intéressants. Retenons que les projets avec succès sont ceux dont le transfert se fait dans un même pays. Pour le transfert entre le Canada et les USA on parle même d’achat de l’eau par les Etats Unies.
    Les projets Algériens ressemble plutôt a l’idée des écologistes de retires les eaux vers l’embouchure (Apres Inga)

    Transfert des eaux du Rio São Francisco (Bresil)
    le projet de transfert des eaux d’Est en Ouest (Iles de la Réunion)
    Transfert des eaux du barrage de Tichi Haf (Algerie)
    projet de transfert des eaux à partir du barrage Taksebt de Tizi-Ouzou vers Alger
    Transferts du Columbia et du Mississipi : ou on parle d’achat d’eau Canadienne.

  • topmodel

    Perconne n’a déc?dé de ce transfert,ce sont des poss?bl?tés env?sageables dont l’étude de fa?sab?l?té n’est meme pas encore fa?te.la?sser ces gens réfléch?r sur un tel projet et nous donner les éléments de cette réflex?on,nous avons auss? des experts qu? vont vo?r les avantages et les ?nconven?ents.ayons conf?ance a nos d?r?geants.

  • yeneolanga

    L’Oubangui ne peut pas resoudre le problème du Lac Chad. On doit d’abrord comprendre pourquoi il y a perte d’eau. Et une chose est capitale: Le jour où la nature va se déchainer (le retour des eaux) et avec l’approvisionnement par l’Oubangui, la montée des eaux risque de tout emporter. D’ailleur cette théorie de la disparition du Lac a été battue en brêche par la montée des eaux due aux dernières pluies. C’est passé même à la télé. Il y a une solution politique et une solution Scientifique. Optons pour la deuxième. N’en deplaise aux politiciens

  • jeanne

    Oui, il faut aider les autres sans contre partie car il souffre. Mais le congolais n’a jamais souffert. Il a tout. Il faut l’obliger de donner pour sauver des vies. Lui le congolais, il est né pour souffrir afin que les autres s’enrichisse. Savez vous qu’à la saison sèche, l’Ubangui n’a plus d’eau? Comme vous choisissez les commentaires à afficher. Faites le. Merci

  • dadois

    L’impossible n’est pas Congolais. Comme avait dit qlq’un. Ce qui ne peut se faire dans d’autres cieux peut se réaliser en RDC. Les Hommes avertis savent déjà que les guerres à venir seront celles des eaux. Le Congo étant un scandale géologique, il n’est pas épargné.
    S’aventurier dans la gestion de la res publica n’est pardonnable.
    Réfléchissez 7×7 fois avant la réalisation de ce projet.

    La RDC n’est pas à vendre.

    God bless DR Congo.

    Dadois, London.

  • mobutu

    Le principe des vases communicants de l´hydrographie des eaux de l´Ubangi ,ce bien commun entre la RCA, le CONGO et la RDC avec le lac Tchad n´est pas évident.

    Dans ce projet “TRANSAQUA” on parle déjà la-bàs du bassin du Tchad comme poumon vert de l´Afrique centrale,comme s´il n´avait pas de poumon vert en Afrique Centrale!!!

    Messieurs, ne “déhabillez” pas l´Ubangi pour “habillez” le lac Tchad.

    Refusez la mise à exécution de ce projet au péril de nos économies,nos populations et de la stabilité géopolitique de la sous-région de l´Afrique Centrale déjà précaire.

    Ne jouez pas avec l´eau.

    • mobutu

      Le principe des vases communicants de l´hydrographie des eaux de l´Ubangi ,ce bien commun entre la RCA, le CONGO et la RDC avec le lac Tchad n´est pas évident.

      Dans ce projet « TRANSAQUA » on parle déjà la-bàs du bassin du Tchad comme poumon vert de l´Afrique centrale,comme s´il n´avait pas de poumon vert en Afrique Centrale!!!

      Messieurs, ne « déshabillez » pas l´Ubangi pour « habiller » le lac Tchad.

      Refusez la mise à exécution de ce projet au péril de nos économies,nos populations et de la stabilité géopolitique de la sous-région de l´Afrique Centrale déjà précaire.

      Ne jouez pas avec l´eau.

Sondages

L'As VClub joue demain son match-retour de la finale de la 18è édition de la Ligue des champions de la Caf contre l'Entente Sportive Sétif à Blida, en Algérie. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
En partie clair
28°C
Prévisions 1 novembre, 2014
jour
Orages
31°C
nuit
Orages
23°C
 

Avec le soutien de :