FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

Lubumbashi : le prix de la farine de maïs de 25 kg passe de 10 000 Fc à 25 000 Fc

décembre 20, 2012, | Denière mise à jour le 20 décembre, 2012 à 9:33 | sous Économie. Mots clés: , ,

Prix de maïs en hausse. fboizard.blogspot.comPrix de maïs en hausse. fboizard.blogspot.com
Prix de maïs en hausse. fboizard.blogspot.com
Le prix d’un sac de farine de maïs de 25 kg est passé de dix mille Franc congolais (11 $US) à vingt voire vingt-cinq mille francs congolais (21 ou 27 $US) en l’espace d’une semaine à Lubumbashi dans la province du Katanga. Selon le président de la FEC/Katanga, Félicien Yamba, cette hausse est due à une faible production locale et à l’interdiction de la Zambie d’exporter le maïs vers d’autres pays.

« Souvent, une bonne partie de la farine que nous consommons au Katanga vient de la Zambie. Quand ce pays ferme l’exportation, le prix augmente comme c’est le cas maintenant. Mais il s’avère aussi que l’année dernière, le récoltes ont été vendues à un prix inférieur que celui de revient. Ce qui a découragé les opérateurs économiques à investir beaucoup dans l’agriculture parce qu’ils ont vendu à perte », a expliqué Félicien Yamba.

Pour pallier à cette carence, le gouvernement provincial du Katanga a commandé la semaine dernière deux cents cinquante camions de 25 kg en provenance de l’Afrique du Sud. Cinquante camions sont cette commande sont arrivés depuis mercredi 19 décembre. Le prix de vente de ce stock est fixé à quinze mille Francs congolais (16$US) pour la première qualité et la seconde qualité est fixée à treize mille cinq cents Francs congolais (15$US).

Ce qui a poussé les vendeurs à revoir leur prix à la baisse. Un sac qu’ils vendaient à vingt-cinq mille francs a été rabattu à dix-huit mille Francs congolais (20 $US).

Jusque là il n’y a pas encore d’engouement. La population souhaite que le prix s’abaisse jusqu’à l’équivalent de 10$ comme par le passé.

« Ça c’est le premier lot nous attendons voir si le prix va encore baisser, c’est notre souhait d’ailleurs», a déclaré un acheteur rencontré dans un dépôt.

Le gouverneur de province avait recommandé aux entreprises minières d’emblaver plusieurs hectares de champs de maïs. Malgré cela, le stock reste insignifiant.

La FEC recommande au gouvernement provincial d’exonérer des intrants agricoles afin de promouvoir l’agriculture locale.

Suspendre la TVA et les frais de douane

Au regard de la hausse de prix de maïs au Katanga, la commission tarifaire-un organe technique du gouvernement-a recommandé mercredi 19 décembre que la perception des droits de douane et de la Taxe sur la valeur ajoutée soient suspendue à l’importation de la farine de maïs.

Cette commission a également proposé que le gouvernement prenne un décret pour exonérer l’importation des véhicules de transport en commun a l’état neuf.

Selon cet organe, ces mesures permettraient de contenir la flambée des prix du maïs.

« Comme vous le savez, au moment où le gouvernement a promis au moment où il a été investi d’améliorer l’offre du transport en commun. Aujourd’hui quand vous quittez la ville particulièrement le soir, vous allez constater qu’il y a beaucoup de citoyens qui vont vers Masina et Kingasani à pieds parce que l’offre de transport en commun n’et pas suffisante », a déclaré le président de la commission tarifaire, Gabriel Muepu Numbi.

Il a aussi proposé des allègements fiscaux pour les véhicules dont l’âge est inférieur ou égal à 7 ans.

« En prenant cette mesure, évidemment avec d’autres mesures d’encadrement, le gouvernement espère contenir la hausse de prix de la farine de maïs », a ajouté Gabriel Muepu.

La commission tarifaire est l’organe technique du gouvernement qui se penche sur les questions économiques. Elle est composée de la Direction générale des douanes et accises (DGDA), la Direction générale des impôts (DGI), la Banque centrale du Congo (BCC), la Fédération des entreprises du Congo (FEC) ainsi que de différents autres services, organismes et ministères.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • franck

    En réalité c’est le manque d’infrastructures routières ou d’évacuation des produits agricoles qui est à la base de cette pénurie constatée comme il en est le cas au Katanga ou aux Kasaï il ya peu.
    Tous les paysans cultivateurs préfèrent mieux se rabattre à l’auto-suffisance alimentaire quant ils ne sont plus en mesure d’écouler ou évacuer toutes leurs productions.
    Ainsi notre cher gouverneur doit il me semble mettre en exergue un vaste plan agricole qui peut inclure la participation de plusieurs ministère à savoir;
    l’agrider, le plan, l’économie,le transport,…
    Mais aussi les société telles que l’EX. ONATRA, LA SNCC,…
    Arrêtons cette politique de dépendance surtout en cette matière alimentaire.
    Nous risquons de ne jamais palper ce que c’est que la sécurité alimentaire en RDCONGO.

  • Akilimali

    Le probleme est national mes freres car notre pays peut nourrir toute l Afrique . Nous savons bien que nous congolais avons comme base alimentaire le manioc et le mais suivant les variantes culinaires d une province a une autre et puis vient le riz. Mais quelle est la strategie de culture a grande echelle de ces produits qui peuvent piussef partout en Rdc ? Il n y a aucune volonte dans ce sens et suis d accord a l instar des mines qu un apport etranger vienne appuyer les maigres efforts de nos cultivateurs de village . On peut tout manquer mais pas ces trois denrees et on doit avoir honte si on est Dirigeant dans ce pays rien que pour ce volet alimentaire.

  • onbazin

    Le “bon” gouverneur Katumbi ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Gouvernance au jour le jour. Pauvre Congo. Et dire qu’on le citait en exemple…

  • franck

    C’est plutôt curieux que l’on se résolve à prendre une telle décision gouvernementale au katanga après 5 ans de pouvoir pour repondre à une crise ou pénurie de maïs.
    Il est clair qu’on ne peut récolté que ce qu’aura semé!

Sondages

Les armateurs du Nord et Sud-Kivu sont en grève depuis la semaine passée pour protester contre l’institution d’une nouvelle taxe sur les produits agricoles transportés à bord de leurs embarcations. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
25°C
Prévisions 25 avril, 2014
jour
Nuageux avec averses
33°C
nuit
Orages
25°C
 

Avec le soutien de :

Live : TP Mazembe-V club     Suivez maintenant »