FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Archives pour la catégorie: Dialogue Entre Congolais

Evaluation de la décentralisation entre les gouverneurs et le gouvernement central

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Une réunion regroupe les differents gouverneurs des provinces et le gouvernement central à Kinshasa. Objet : évaluation de la décentralisation. Parmi les points abordés, il y a la territoriale, les finances ou la fonction publique. Sans oublier aussi des mesures à prendre pour épargner la Rdc de la crise alimentaire qui touche déjà plusieurs les pays en voie de développement. La question de la retenue à la source des 40% de recettes nationales a été évoquée au cours de cette réunion.

D’après le ministre de l’intérieur, il faut terminer l’élaboration et l’adoption des lois sur la décentralisation. En tout, il en faut 11.

Pour sa part, Jukien Paluku, gouverneur du Nord Kivu, appelle le parlement à accélérer le travail sur ces lois.

- Où en est-on avec la décentralisation après l’installation des Assemblées provinciales et des gouvernements provinciaux ?

- Qu’en est-il de la retenue à la source des 40% de recettes destinées aux provinces ?

Invités :

- Honorable François Kabala, président de l’Assemblée provinciale du Kasaï oriental

- Honorable Kyungu wa Kumwanza, président de l’Assemblée provinciale du Katanga

- Honorable Ghyslain Ngayo, vice-président de l’Assemblée provinciale de l’Equateurrn

La présence des éleveurs étrangers Mbororo et des rebelles Ougandais de la LRA en discussions à l’assemblée provinciale de la Province Orientale.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le phénomène des éleveurs étrangers Mbororo dans les districts des Haut et Bas Uélé ainsi que la présence des rebelles ougandais de LRA dans le Haut Uélé est au centre des discussions depuis samedi dernier de la session plénière de l’assemblée provinciale

Une délégation des députés provinciaux était en mission dans cette partie de cette province récemment afin de s’enquérir de la situation et poursuivre le recensement les Mbororo.

Cette délégation a depuis samedi dernier procédé à la lecture du rapport de mission .Un rapport qui dresse l’historique de la présence des Mbororo et l’insécurité qu’ils créent dans la population locale ainsi que l’insécurité causée par les rebelles ougandais de LRA. Des résolutions sont attendues à la fin des discussions.

Lundi 05 mai, le gouverneur de cette province a remis au président de l’assemblée nationale le rapport sur le recensement et les dispositions à prendre pour le rapatriement de ces étrangersrn- Quelle est la situation dans les zones occupées par ces éleveurs et rebelles étrangers ?

- Comment les autorités congolaises comptent résoudre ce problème ?

- Joseph Bangakia, vice gouverneur de la province orientale,

- Norbert Samaki, député provincial membre de la délégation parlementaire qui est descendu à Dungu en Province orientale

- Colonel Kabengele, directeur de cabinet du ministre de l’intérieur.

Affaire Bundu Dia Kongo : découverte des nouvelles fosse communes à Sumbi au Bas-Congo d’après un rapport de la commission parlementaire provincial d’information

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

L’affaire des fosses communes lors de l’opération de restauration de l’autorité de l’Etat dans la province du Bas Congo refait surface. Ceci à la suite du rapport de la commission parlementaire provinciale d’information auditionné vendredi dernier lors de la plénière de l’assemblée provinciale à Matadi.
Auditionné le 02 mai 2008, ce rapport fait état de quarante corps exhumés dans cinq fosses communes.

Selon toujours ce rapport, la visite du cimetière de Sumbi centre, à plus ou moins 165 Km à l’ouest de Matadi a permis à la commission parlementaire de constater deux enclos en bambou ; le premier de quatre mètres sur deux et le second de deux mètres sur un.

Le premier, selon le président sectionnaire de la Croix Rouge de Kinzoki Sumbi, cité dans le rapport, contient deux fosses communes dont l’une est plus grande que l’autre. Selon le rapport de la commission, cette fosse contenait 29 cadavres et l’autre cinq. Le président de la Croix Rouge de Kinzoki Sumbi a constaté que le sol est retourné, éparpillé et quelques ossements humains sont visibles. Toujours selon ce secouriste, la fosse commune du deuxième enclos est restée intacte.

- Que dit ce rapport ?

- Quelles conséquences sur l’affaire BDK après cette découverte ?

Invités :

-Dieudonné Pambu Ntima, ministre provincial de la justice, droits humains et information.

- Honorable Philippe Mwanda Vuidi, Rapporteur de l’Assemblée provincial du Bas Congo

- Me Fula, avocat de Bundu Dia Kongorn

Tribune de la presse : – Mandat d’arrêt de la Cpi contre Bosco Ntanganda; – Journée internationale du travail (cfr promulgation le mercredi 30 mai 2008 de la loi sur le Smig par le chef de l’Etat);- Journée nationale de l’enseignement

Tribune de la presse :
- Mandat d’arrêt de la Cpi contre Bosco Ntanganda;
- Journée internationale du travail (cfr promulgation le mercredi 30 mai 2008 de la loi sur le Smig par le chef de l’Etat);
- Journée nationale de l’enseignement

rnInvités :

- Belhard Mbuyi, journaliste d’Africa Tv de Kinshasa

- Albert Omba, du journal « Numerica » de Kinshasa

- Lumbu Lay Lay Bush, directeur des informations à la radiotélévision « Wantanshi »

- Bienvenu yay, rédacteur en chef de Radio Liberté Mbandaka rn

Mandat d’arrêt de la CPI contre Bosco Ntaganda, ancien chef de milice en Ituri

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Un mandat d’arrêt contre un quatrième chef milicien congolais.

Bosco Ntaganda dit, Terminator, actuel chef d’état major du CNDP de Laurent Nkunda, est accusé, par la Cour pénale internationale, d’avoir joué un rôle essentiel dans l’enrôlement et la conscription d’enfants âgés de moins de 15 ans, alors qu’il était chef adjoint de l’état major général de Forces Patriotiques de Libération du Congo, branche militaire de l’Union des Patriotes Congolais de Thomas Lubanga.

Selon la chambre qui délivre le mandat, les enfants ainsi recrutés étaient ensuite utilisés activement dans des hostilités.

Pourquoi est-il poursuivi ?

Quel est l’impact de ce nouveau mandat de la CPI sur le rétablissement de la paix à l’Est du pays ?

rnInvités :rn- Paul Madidi, chargé de communication à la cour pénale internationale.
- John Tinazabu, Président ad intérim de l’UPC.
- Valentin Senga, Sénateur AMP et rapporteur de la commission politique, administrative et judiciaire au sénat.

Tension diplomatique entre la Belgique et la RDC.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Mbuyu

Mbuyu

Je ne peux pas accepter que l’on puisse traiter notre pays comme s’il était encore une colonie”, a souligné le président congolais, Joseph Kabila, dans une interview exclusive au journal “Le Soir” de Belgique paru jeudi 24 AVRIL 2008. “Cela est inacceptable et je refuse qu’une sorte de tutelle continue de s’exercer sur nous”. Le président Kabila répondait ainsi aux propos tenus par le ministre belge des Affaires étrangères, Karel de Gucht, lors de sa visite de travail en RD Congo. Le chef de la diplomatie belge avait dénoncé mardi dernier, lors d’une réception à Kinshasa, “les privilèges fabuleux” dont jouissent certains responsables politiques congolais et a appelé le gouvernement à combattre les dirigeants “qui n’hésitent pas à sacrifier le bien-être de la population pour leur enrichissement personnel”.
Dans cette interview au quotidien “Le Soir”, le chef de l’Etat congolais a toutefois relativisé les propos de Karel de Gucht, estimant qu’”il ne s’agit pas d’un incident, mais d’un début d’incident, une provocation”.
Dans d’autres pays africains, a dit le Président Kabila, la délégation belge aurait été chassée sur le champ, ajoutant que “c’est la dernière fois que j’accepte de recevoir une délégation belge tenant de tels propos”.
Le ministre belge des Affaires étrangères a, en outre, manifesté la volonté de son pays d’avoir un droit de regard sur les contrats de plus de 15 milliards de dollars US que Kinshasa vient de signer avec Pékin.
En réponse, le président Kabila a affirmé que “l’option chinoise est tout à fait irréversible

- Qu’est ce qui est à l’origine de ce différend ?

- Quel avenir pour les relations entre la Belgique et la RDC ?

Invités :

-Bob Kambamba professeur des préventions des conflits à l université de Liègern-Maître Mbuyu député national PPRD rn-Jean Lucien Busa, député national MLC rn

Poursuite des affrontements entre différents signataires de l’acte d’engagement de Goma

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Les responsables de la 15ème brigade intégrée basée à Kanyabayonga, à environ 150 Km au Nord de Goma affirment que les FARDC ont lancé le dimanche 27 avril 2008 vers 4 heures du matin, une attaque sur des positions du mouvement politico-militaire “Patriotes resistants congolais”, Pareco, et des miliciens hutu rwandais FDLR à VUHOYO, une localité située à près de 5 Km de la localité de Kamandi. Pour l’armée nationale les FARDC, ces positions sont des poches de résistance des éléments du Pareco, qui seraient mêlés aux combattants hutus rwandais des FDLR du mouvement Foca, et qui depuis le 20 avril jusqu’au 23 avril dernier, n’ont cessé d’organiser des attaques sur des positions des FARDC à Kamandi, toujours au Nord-Kivu. Pour rappel, les signataires de l’acte d’engagement de Goma aient pris mercredi dernier à Goma, l’engagement ferme de cesser toute reprise des hostilités et de procéder au désengagement de leurs troupes sur le terrain, conformément au calendrier du programme Amani.

Invitésrn- Apollinaire Malu Malu, Coordonateur du programme Amani rn- Séraphin Mirindi, porte parole militaire du CNDPrn- Firmin Mathé, cadre du Pareco et conseiller politique des groupes armés dans le programme Amanirn

Tribune de la presse


Tribune de la presse

Mbala

Mbala

Les thèmes :

- Les combats ayant opposé cette semaine les mai-mai cobra aux troupes du Cndp de Laurent Nkunda

- La visite cette semaine en Rdc d’une délégation de 3 ministres belges

- La réunion tenue aussi cette semaine à Londres en Angleterre, sur la construction du barrage hydroélectrique « Grand Inga »rnInvités :rnrn- Luc Roger Roger Mbala, directeur de publication du journal « L’observateur » publié à Kinshasa

- Don Pierrot Ntukani, correspondant de Raga Fm au Bas-congo

- Francis Kalonga de la radio communautaire « Diku Dieto » de l’archidiocèse de Kananga au Kasai occidentalrn

Interpellation au sénat du ministre de la jeunesse et sport sur la politique générale du gouvernement en matière de Sport.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Kambayi Cimbumbu

Kambayi Cimbumbu

La Plénière du Sénat du mercredi 23 avril 2008 s’est penché sur la question orale avec débat adressée au ministre de la Jeunesse, des Sports et Loisirs. L’auteur de la question, la sénatrice Eve Bazaiba voulait s’enquérir sur la menace de suspension du stade des Martyrs de Kinshasa par la Fifa et la politique générale du gouvernement en matière des sports en RDC.

Cependant, les travaux de réaménagement du stade des martyrs de Kinshasa ont débuté le mardi 22 avril dernier. Ces travaux sont exécutés par une dizaine d’entreprises pour un montant de 3 millions 500 dollars américains.

La FIFA avait menacé à la fin du mois mars de suspendre le Stade des martyrs des compétitions internationales à cause de son état de dégradation très avancé. Les inspecteurs de l’organisation internationale qui avaient visité le stade plus d’une fois, ont conseillé aux autorités compétentes d’aménager les vestiaires et les installations sanitaires, de repiquer la pelouse, de renforcer les grillages pour mieux contenir les supporters, de séparer les tribunes et de numéroter les sièges.
rnLes inspecteurs de la FIFA reviendront quelques jours avant le démarrage le 30 mai prochain des éliminatoires jumelées Can /Mundial 2010 pour le contrôle d’usage….

- Quel est l’état de lieu du sport congolais aujourd’hui ?

- Quelle politique mener pour doter le pays d’installations sportives adéquates ?

Invités

- Willy Bakonga, Ministre des sports et Loisirs.

- Denis Kambayi Cimbumbu, Député national, Camp de la patrie et président des députés nationaux de Kinshasa

- Lufika Shambuy, trésorier à l’entente urbaine de basketball de Kisangani et ancien dirigeant des differents clubs de basketball de la Province Orientalern

Le projet du grand barrage d’Inga au centre d’une rencontre des bailleurs des fonds à Londres

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Munkokole

Munkokole

Il s’est tenu à Londres le lundi 21 avril 2008 une réunion comprenant 7 gouvernements africains et les plus grandes banques mondiales ainsi que des firmes de construction. Objet : planifier la construction du plus grand barrage hydroélectrique jamais construit dans le monde, le barrage dénommé Grand Inga. Ce barrage devrait coûter 80 milliards de dollars américains et pourrait alimenter des pays comme l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Egypte, voire l’Europe et Israël, avec une capacité de 300 mille giga watts. La réalisation de ce barrage pourrait débuter en 2015 et être opérationnel à partir de 2020. Le groupe de 8 pays les plus industrialisés au monde soutiennent ce projet.

Toujours dans le domaine hydroélectrique, la Banque africaine de développement a décidé le 10 avril dernier à Tunis capitale de la Tunisie, d’octroyer à la RDC un prêt de 58 millions de dollars américains. Pour cause : réhabiliter la centrale d’Inga et ses réseaux de distribution dans la ville de Kinshasa et ses environs. Ce projet vise la réhabilitation de 10 des 14 turbines du complexe hydroélectrique d’Inga, la construction d’une ligne haute tension entre Inga et Kinshasa, la réhabilitation et l’extension du réseau de distribution de Kinshasa dont la réalisation de quelques 50 mille branchements.

- Quels sont les enjeux de ce projet ?

- Qu’en est-il de la réhabilitation d’Inga 1 et 2, suite à un financement de 58 millions de dollars par la Banque africaine de développement ?

Invités

- salomon Banamuhere, Ministre de l’énergie

- Al Kitenge, analyste économique

- Martin Mukonkole, député national ODR rn

Emissions audio

  • Pas de catégorie

Sondages

L'As VClub joue demain son match-retour de la finale de la 18è édition de la Ligue des champions de la Caf contre l'Entente Sportive Sétif à Blida, en Algérie. Selon vous :

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Surtout nuageux
29°C
Prévisions 2 novembre, 2014
jour
Orages
31°C
nuit
Orages
23°C
 

Avec le soutien de :