FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Archives pour la catégorie: Dialogue Entre Congolais

5 chantiers du Président Joseph Kabila à Kinshasa : l’Office national de l’emploi recrute la main d’œuvre locale pour l’exécution des travaux

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Pierre

Pierre

L’office national de l’emploi procède depuis mardi 01 Avril 2008, à Kinshasa et à l’intérieur du pays, au recrutement de la main d’oeuvre devant travailler avec les investisseurs chinois.
Cette opération qui se fait à la suite de l’accord chino-congolaise pour la reconstruction de la RDC dans le cadre des cinq chantiers.
Jeudi 03 Avril 2008, le ministre des infrastructures, travaux publics et reconstruction s’est entretenu avec les ambassadeurs de la Chine et de la Grande Bretagne.
Il était question de la collaboration qu’entend apporter la Grande Bretagne dans le partenariat entre la Chine et la RDC principalement dans le domaine de l’évaluation de l’impact environnemental et en matière sociale dans l’exécution des différents projets des infrastructures contenus dans cet accord.

- Où en est on avec les travaux lancés par le président de la république ?

- A quand le début des travaux en province

rnInvités :

- Pierre Lumbi, ministre des infrastructures, travaux publics et reconstruction

- Franck Diongo, Président du mouvement lumumbiste progressiste/ opposition

- Al Kitenge Lubanda, Directeur Général de Synergie Group et consultant internationalrn

Affaire Bundu dia kongo: le leader de ce mouvement menace d’accuser le gouvernement à la cour pénale internationale.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Kabengele

Kabengele

Le leader du mouvement Bundu dia kongo va porter plainte à la cour pénale internationale et aux nations unies contre ce qu’il appelle le massacre des populations du Bas Congo de 2002 à 2008. Il a déclaré au cours d’une conférence de le samedi 05 avril dernier. Ne Muanda Nsemi accuse le gouvernement de ne rien faire pour punir les coupables de ces massacres. Concernant la table ronde attendue au Bas Congo, le chef du BDk souhaite voir ces assises aborder sans tabous toutes les questions qui se posent dans cette province.

-Pourquoi une telle décision après les recommandations de l’assemblée nationale?
-Où en est-on avec l’application de ces recommandations ?

rnInvités:

- Maitre Fula Matingu avocat conseil de Ne Muanda Nsemi et de Bundu Dia kongo

- Colonel Smith Kabengele Directeur de cabinet du ministre de l’intérieur

- Pamphile Mbuangi Mayimbi, Secrétaire exécutif du Réseau provincial des Ong des droits de l’homme du Bas Congo

Tribune de la Presse

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Mbala

Mbala

Thèmes : rn- La commission mixte RDC- RSA à Pretoria en Afrique du Sud

- Lettre du sénat à Jean Pierre Bemba concernant son absence prolongée

- Les recommandations des députés nationaux au gouvernement et au leader de Bundu Dia Kongo après les événements malheureux du Bas Congo

rnInvitésrn-Don pierrot Ntukani : correspondant de Raga FM au Bas Congo

-Francis Kalonda : journaliste de la radio communautaire Diku Dietu émettant à Kananga au Kasaï occidentale

-Luc Roger Mbala : directeur de rédaction du journal L’ OBSERVATEUR paraissant à Kinshasa rn

Conseil des droits de l’homme tenu à Genève :Suppression du poste de l’expert indépendant de l’Onu pour la RDC

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Olela

Olela

Le Conseil des droits de l’homme a supprimé le mandat de l’expert indépendant de l’ONU pour la République démocratique du Congo (RDC). Les 47 Etats membres du conseil ont adopté sans vote, la proposition de l’Egypte, au nom du groupe africain, qui s’abstient de renouveler le mandat de l’expert indépendant, Titinga Frédéric Pacéré. Le texte se contente de demander au gouvernement congolais de l’informer, lors de ses prochaines sessions, de l’évolution de la situation sur le terrain. Selon l’Egypte, Kinshasa ne souhaitait pas que ce mandat soit renouvelé.

- Pourquoi les états membres de ce conseil ont supprimé ce poste ?

- Quelles conséquences pour les droits de l’homme en RDC

Invités :

- Floribert Tchebeya, président de l’ong « la voix de sans Voix »

-Basile Olela, conseiller du vice ministre de Droits Humains

- Arthur Kepel, Analyste, Crisis Grouprn

Abrogation de la loi interdisant la circulation des étrangers dans les zones minières par le chef de l’Etat

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le président Kabila a signé le mercredi 26 mars dernier une ordonnance abrogeant la loi 086-007 du 27 décembre 1986 portant interdiction de séjour et de circulation des étrangers dans les zones minières. Désormais les exploitants miniers étrangers peuvent opérer librement dans les concessions minières ou ils déploient leurs activités. L’abrogation de cette loi était une option déjà levée au niveau de l’assemblée et du parlement l’année dernière.

- Pourquoi avoir abrogé cette loi ?
- Quelles peuvent être les retombées pour les provinces minières ?
rnInvités :

- Médard Mulangala, Député national UMR et Rapporteur de la commission économique et financièrern rn- Maître Placide Mukendi, Conseiller provincial des diamantaires du Kasaï Oriental

- Dory Mulong, Directeur administratif de Boss Mining rn

Absence prolongée de Jean Pierre Bemba au Sénat : cette institution invite le leader du MLC à se conformer au règlement d’ordre intérieur du senat pour ne pas perdre son mandat

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Le bureau du sénat a adressé un courrier à jean Pierre Bemba le lundi 31 mars 2008 le priant de se conformer aux prescrits de l’article 204-6 du règlement d’ordre intérieur du Sénat. Cet article stipule qu’un sénateur peut aussi perdre son mandat par l’absence non justifiée et non autorisée à plus d’un quart des séances d’une session.

- Qu’est-ce qui justifie cette prise position du bureau du sénat ?

- Cette option du sénat peut-elle persuader Jean Pierre Bemba à rentrer au pays ?

Invités :rn- Henry Thomas LOKONDO, sénateur AMP

- Thomas LOHAKA, député national et secrétaire exécutif du MLC

- Philippe BIYOYA, Analyste politique rn

Affaire Bundu Dia Kongo : les députés nationaux optent pour la tenue d’une conférence pour la paix et le développement économique dans le Bas Congo

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

kabengele

kabengele

Les députés ont adopté samedi dernier des recommandations à l’intention du gouvernement et du mouvement BDK sur les événements du Bas Congo. Il s’agit notamment de la nécessité d’organiser une conférence pour la paix et le développement économique du Bas Congo et une caravane de paix visant à sensibiliser les populations de cette province. Amener le BDK à définir son statut juridique soit un mouvement religieux, soit un parti politique ou encore une association culturelle, mais pas les trois à la fois. Le gouvernement doit en outre suspendre les camps d’entraînement des Makesa, jeunes de BDK, brasser ces derniers au sein du service national et assurer le retour des adeptes de BDK éparpiller dans la brousse. Enfin restaurer les services de sécurité à travers tous le pays.

- Les recommandations de l’assemblée nationale seront-elles prises en compte par le gouvernement central et provincial ?

- A l’instar de la conférence de Goma, celle du Bas Congo va-t-elle ramener la paix dans cette province ?

rnInvités :

- Maître Thomas Lwango, analyste politique

- Jean Claude Mvuemba, député national de l’Un

- Colonel Kabengele, directeur de cabinet ministre de l’intérieur

Tribune de la presse

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Mangala

Mangala

Les thèmes :

- Dossier Bundu Dia Kongo : Denis Kalume et Ne Muanda Nsemi devant l’Assemblée nationale

- Publication du rapport sur la revisitation des contrats miniers

- Coup d’envoi de grands travaux à Kinshasa sur les cinq chantiers

Invités :

- Louis d’or balekelayi, journaliste de Congo Web Télévision

- Mbuyal Mangala, Journaliste et analyste politique à la Télévision Nationale congolaise/Rtnc

- Nicaise Kibel Bel du journal « Les Coulisses » qui parait à Beni au Nord Kivurn

Denis Kalume, Ministre de l’intérieur et Ne Muanda Nsemi, leader du BDK devant les députés nationaux

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Buasa

Buasa

Lors de la plénière du 26 mars 2008, le ministre de l’intérieur a accusé, aux moyens d’une projection télévisuelle, des documents et plusieurs correspondances de notables et autorités religieuses du Bas Congo, les adeptes du Bundu dia Kongo. Il leur a reproché plusieurs faits ; notamment celui de saper l’autorité de l’Etat dans cette province en instaurant les tribunaux pour BDK, en perpétuant des attaques et des menaces des morts a l’égard de certains pasteurs et prêtres catholiques.

Ne Muanda Nsemi a, quant à lui, balayé du revers de la main toutes les accusations du ministre de l’intérieur. Pour lui, il s’agit tout simplement d’un montage dont le but est d’écraser le mouvement BDK ainsi que de désorienter l’opinion sur les vrais problèmes posés par ce groupe.

Ne Muanda Nsemi pose le problème des injustices dont sont victimes les ressortissants du Bas Congo dans la gestion de la chose publique, le sous-développement dont fait montre la province alors qu’elle produit des centaines des millions des dollars chaque année.

- Quelle analyse faire de leurs versions des faits respectives ?

- Que peut-on attendre de l’Assemblée Nationale pour ramener la paix au Bas Congo ?

Publication du rapport sur la revisitation des contrats miniers

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Mukasa

Mukasa

C’est depuis le jeudi 20 mars dernier que le rapport de la commission de revisitation de contrats et conventions minières a été publié sur le site internet de la cellule technique de coordination et de planification minière. Sur les 61 contrats revisités, 37 sont classés à renégocier et pour les 24 autres, la commission préconise une résiliation pure et simple. C’est le cas de Banro qui exploite l’or à Kamituga au Sud-Kivu. Banro devra payer près de 5 millions de dollars us au gouvernement congolais. Résiliation recommandée aussi pour la Sengamines qui exploite le diamant au Kasai oriental. La sud-africaine « First African Diamond » qui détient 90% des parts de la Sengamines devra verser 198 millions de dollars us à la Miba.

La raison de ces résiliations en est simple : ces contrats ne profitent pas au gouvernement congolais, mais à ces entreprises privées.
Ce travail de revisitation qui a commencé en juin 2007 a été publié avec 10 mois de retard.

- Que dit ce rapport ?

- Que peuvent attendre concrètement les congolais de ce travail ?
rn Invités:

- Valery Mukasa, Conseiller juridique du Ministre des mines

- Simon TUMAWAKU, Ministre honoraire des mines et Hydrocarbures et Président du conseil d’administration de DRC Cooper and Cobalt Project (DCP)

- Jean-pierre Muteba, Président du conseil consultatif de l’initiative pour la transparence dans la gestion des industries extractivesrn

Emissions audio

  • Pas de catégorie

Sondages

Condamné à 10 ans de prison ferme pour viol sur mineure, l’opposant Diomi Ndongala a porté plainte contre la RDC au comité de droits de l’homme de l’ONU estimant que son procès a été inéquitable et injuste. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
29°C
Prévisions 2 octobre, 2014
jour
Partiellement ensoleillé avec orages
33°C
nuit
Partiellement nuageux avec des orages
22°C
 

Avec le soutien de :