FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8
Archives pour la catégorie: Dialogue Entre Congolais

Impact des vacances parlementaires sur les populations. A quoi servent-elles ? Et que deviennent les rapports qu’établissent les parlementaires pendant leurs vacances ?

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Mukonkole

Mukonkole

Les députés et sénateurs se trouvent, depuis le 15 juillet 2008, en vacances parlementaires. Une trêve qu’ils observent après avoir pris part à la session ordinaire de mars ainsi qu’à la session extraordinaire convoquée en juin 2008.
Selon les coutumes parlementaires, ce temps de « repos » est accordé à chaque élu du peuple pour lui permettre d’entrer en contact direct avec sa base. C’est dire qu’il s’agit d’une occasion offerte à chaque député et sénateur, en vue de recueillir les desiderata de ses électeurs.
Il ne fait l’ombre aucun doute que chaque coin de la République a ses problèmes spécifiques. En dépit de cela, nombreuses sont des réalités qui sont communes à toutes les provinces du pays.
rn- A quoi servent ces vacances ?
- Que deviennent les rapports que les députés établissent pendant leurs vacances?
rn Invités :

-Martin Mukonkole, député national du rassemblement des congolais démocrates et nationalistes. Rcdn

-Vicky katumwa, députée nationale du front Social des Indépendants Républicains. Fsir

-Jean kayenga Bandakela député national Parti lumumbiste unifié , membre d’une des commissions qui a eu à examiner les rapports des vacances parlementaires des députés. rn

Année scolaire 2008-2009 : les enseignants menacent d’aller en grève. Pourquoi leurs revendications ne trouvent toujours pas de solution ? Et comment faire pour que l’éducation redevienne une priorité en RDC ?

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

fournitures scolaires

fournitures scolaires

Une mesure de non reprise de travail a été prise vendredi dernier par les enseignants des écoles publiques réunis en assemblée générale à Kinshasa. Par conséquent pour les enseignants et leurs syndicats, il n’y aura pas de reprise des cours le 1e septembre prochain comme prévu. Mais seulement voila, cette situation se répète chaque début d’année depuis maintenant quatre ans. Des enseignants, avec leurs syndicats, posent des préalables avant de reprendre la craie. Le gouvernement tente de résoudre le problème en donne des promesses. Finalement les cours commencent après quelques jours de grève.
Les premiers à être touché par cette situation à chaque début d’année scolaire ce sont les parents d’élèves qui déjà ont du mal à assurer avec sérénité la rentrée scolaire des enfants. Ainsi, ils ne demandent qu’une chose. Que l’employeur s’entende bien avec ses employés pour éviter de leur faire revivre les scènes des années antérieures.

- Pourquoi leurs revendications ne trouvent toujours pas de solution ?
- Comment faire pour que l’éducation redevienne une priorité en RDC ?
rnLes invités :rn- Jean pierre Kimbuya, Secrétaire général du syndicat ses enseignants du Congo (SYECO)

- Andre Malasi Muba Président du syndicat national des écoles conventionnées catholique (SYNECAT).

- Thadee ONOKOKO, président de l’association des parents d’élèves du Congo (ANAPECO).

Tribune de la presse: Polémique autour du riz importé par Congo futur. Grève des médecins: le Synamed signe un accord avec le gouvernement. Sommet de la Sadc : création d’une zone d’intérêt commun et élévation de Joseph Kabila au poste de vice président.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Musangu

Musangu

3 thèmes :

- Polémique autour du riz importé par Congo futur.

- Grève des médecins : le Synamed signe un accord avec le gouvernement

- 28 ieme sommet de la Sadc : création d’une zone d’intérêt commun et élévation de joseph kabila au poste de vice président de cette organisation régionale africaine.

Invités :rn rn – John Ngombwa, journaliste du magazine Geopolis paraissant à Kinshasa.

– Fidel Musangu du journal le phare.

– Thadée Hyawe Hinyi, journaliste indépendant. Il fait partie de Syfia Grands Lacs à Bukavu au Sud Kivu .

Polémique autour de 120 000 sacs de riz importés par la société Congo Futur. Quelle est la position de l’Office Congolais de Contrôle (Occ) et celle du gouvernement sur cette question qui touche à la santé de la population.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

N'samputu Elima

N'samputu Elima

Il s’agit de 120 milles sacs de 50 kgs marque riz long chinois débarqué sur le port de Boma par le Navire Solvenia depuis le 8 juin. Selon l’office Congolais de contrôle deux constats sont faits: premièrement, le riz serait périmé selon le certificat d’origine et deuxièmement après les analyses il y a vieillissement, ainsi le riz a une mauvaise couleur, une mauvaise odeur et un mauvais goût. D’ou, la cargaison sera saisie et consignée sur ordre du parquet dans les entrepôts. Notifiée, l’entreprise propriétaire du riz a sollicité l’intervention d’un deuxième contrôle auprès du ministère de l’économie. Cette charge sera confiée au centre de recherche agro alimentaire du katanga. CRAA, va finalement déclarer le riz propre à la consommation humaine. Selon des informations en notre possession, une correspondance qui proviendrait du ministère de l’économie adressée à l’ADG de l’OCC, depuis le mois de juillet, lui demande d’autoriser la mise sur marché de ce riz.

- Quelle est la position de l’Office Congolais de Contrôle (Occ) et celle du gouvernement sur cette question qui touche à la santé de la population.

Invités

- Jean-Claude Vuemba, Député national du groupe parlementaire de l’opposition : Ordre des Démocrates Républicains.

- Maitre Serge Lukanga, Avocat de la société Congo Futur.

- Bavon N’samputu, directeur de cabinet de ministre de l’economie et commerce.

3ème jour de la grève des médecins, un conseil des ministres extraordinaire s’est tenu à ce sujet ce mercredi à Kinshasa. Qu’est-ce que le gouvernement propose aux médecins ? Et Comment reformer le secteur de la santé en RDC ?

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La grève des médecins déclenchée depuis lundi entre dans son troisième jour. Ce mercredi, d’autres chefs-lieux des provinces emboîtent le pas à Kinshasa, Matadi, Bandundu et Kisangani. C’est le cas de Kananga et Lubumbashi.
Coté négociations entre le Gouvernement le Syndicat national des médecins, Synamed, la rencontre d’hier n’a pas permit de décanter la situation. Le Conseil des ministres qui s’est tenu ce mercredi matin s’est entre autres penché sur ce dossier. Selon nos informations, à l’issue de ce Conseil, le ministre du Budget a été chargé de poursuivre les négociations avec les médecins.
En ce moment même, on apprend que ministre et délégués des médecins grévistes vont débuter les pourparlers d’ici-là au ministère du Budget.

- Qu’est-ce que le gouvernement propose aux médecins ? rn- Comment reformer le secteur de la santé en RDC ?

Invités:

-Mankoyi Badjoki, secrétaire général du syndicat des médecins . Synamed rn rn-Vicky katumwa Mukalayi, Députée nationale AMP et 1iere vice presidente de la commission socio culturelle de l’assemblée Nationale.

Détournement de plus de 1,3 milliard USD. Quelles sont les personnes citées? Que compte faire le gouvernement ? Et comment compte t-il récupérer ses biens? Godefroid Mayobo repond.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Mayobo

Mayobo

Le ministre près le premier ministre a fait le bilan d’une année de travail de deux commissions interministérielles visant à rétablir l’Etat dans ses droits. Il s’agit de la commission d’audit et de bonne gouvernance, et de la commission de récupération des immeubles et terrains de l’Etat. L’audit a porté sur 3 régies financières, Dgi, dgrad et Ofida et sur 6 entreprises dont l’Onatra, l’OCC, la Regideso, la Snel, la Sonas et la RVA. Selon le ministre près le premier ministre, les ministres de finances et de portefeuille mènent déjà des actions disciplinaires d’une part et de remboursement d’autre part à l’endroit de 53 personnes coupables de ces actes. Toujours selon lui, le ministre national de justice a versé au parquet général de la république des dossiers de 17 personnes physiques et 10 personnes morales. Par ailleurs, en ce qui concerne la récupération des immeubles de l’Etat, Godefroid Mayobo a évoqué 153 dossiers concernant les immeubles et 94 terrains dans le domaine privé de l’état et une quarantaine des dossiers dans le domaine public, de l’Etat bien entendu. Les deux commissions poursuivent leur travail, a précisé Godefroid Mayobo.

-Quelles sont les personnes citées dans ce rapport et comment s’est passé ce détournement ?

-Comment le gouvernement compte t-il faire face à la fronde sociale actuelle après de tels détournements ?

– Et comment le gouvernement congolais compte t-il récupérer l’argent et les biens détournés ? rnrnInvté:rnGodefroid Mayobo, Ministre prés le 1ier ministre.

La RDC refuse de s’engager immédiatement à la zone de libre échange lors du Dernier sommet de la SADC en Afrique du Sud. Quelles en sont les raisons ? Quels bénéfices pourrait-elle tiré en y adhérant ?

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Une zone de libre-echange en Afrique Australe, visant à supprimer toutes les taxes douanières d’ici 2012, a été officiellement lancée dimanche dernier lors d’un sommet régional à Joannesbourg. Progressivement mis en place depuis Janvier entre 11 et 14 pays membre de la communauté de développement d’Afrique australe ( SADC ), l’accord prévoit que 85% des taxes douanières seront supprimées à la fin de l’année dans une région largement dominée par l’Afrique du Sud, première puissance économique du continent.
« Le travail n’est pas achevé », a déclaré le president sud africain Thabo Mbeki, lors de la cérémonie de lancement. « Il nous reste à libéraliser 15 % des échanges d’ici 2012 et à faire en sorte que tous las pays membres soient en mesure d’atteindre ensemble cette étape »

- Quelles en sont les raisons ?
- Quels bénéfices pourrait-elle tiré en adhérant à cette zone de libre échange ?

Invitésrn-Philippe Biyoya, professeur des relations internationales a l’université de kinshasa et de lubumbashi

- Lems Kamwanya Chargé de projet au comité de pilotage pour la reforme des entreprises publiques

- Musenga Tshimpangila, Professeur d’économie a l’université de kinshasa rn

Tribune de la presse -Congrès national sur le pétrole et le gaz -Annulation des arrêtés du maire par le ministre Dénis Kalume. -Participation congolaise aux Jeux Olympiques Pékin Beijing 2008.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

rnInvités : rn-John Ngobwa, journaliste à la télévision Antenne A, émettant à Kinshasa.

-Fidel Musangu du journal Le Phare

-Thadée Hyawe Hinyi, journaliste indépendant. Il fait partie de Sifia Grands Lacs à Bukavu.

Administration parallèle tenue par le CNDP. En quoi consiste t-elle? Qu’en est-il du rétablissement de l’autorité de l’état?

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Une administration parallèle a été établie par le Congrès National pour la Défense du Peuple, CNDP, dans la partie Est du territoire de Rutshuru au Nord Kivu.
Cette situation a été déplorée lors de la réunion territoriale de sécurité, Mardi dernier, au chef lieu du territoire de Rutshuru, à plus de 70 kilomètres au Nord de Goma.
Le ministre provincial en charge de l’administration confirme avoir déjà cette information et qu’il espère trouver une solution à travers le projet de restauration de l’autorité de l’Etat du programme Amani.
Mais pour sa part, René Abandi, porte-parole du CNDP souligne que son mouvement a une organisation et des représentants à tous les niveaux et non une administration parallèle.

- En quoi consiste t-elle?
- Qu’en est-il du rétablissement de l’autorité de l’état dans les zones occupées par les groupes armés congolais au Nord Kivu ?
rnLes invités

- Charles Kasereka Kalwaghe, ministre provincial de l’administration du territoire du Nord-Kivu.

- René Abandi, porte parole du Cndp.

- Philippes Buyoya, Analyse politique, professeur des relations internationales à l’UPN et l’UPCrn

Bilan du Congrès national sur le pétrole, gaz et exposition. Quelles interventions sociales des sociétés pétrolières ?

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

Basala

Basala

Les interventions sociales des entreprises produisant du pétrole dans les zones de production sont aussi à revisiter au cours du premier congrès national sur le pétrole qui prend fin ce Mercredi. C’est ce qu’a fait savoir Mardi dernier le ministre congolais des hydrocarbures. Les populations des zones de production pétrolière se plaignent le plus souvent de voir les compagnies pétrolières tirer de gros bénéfices de l’exploitation sans pourtant s’investir dans l’amélioration de leurs conditions sociales dont la santé, et la formation des jeunes. Mende Omalanga parle du changement qui doit intervenir au niveau des interventions de ces entreprises en faveur des populations locales.

- Qu’est-ce qui ressort de ces assises ?
- Comment faire de la RDC un grand pays producteur de pétrole ?

Invités :

- José Basala, directeur de cabinet adjoint du ministre des hydrocarbures

- Pasteur Jacques Bakulu, coordonnateur de l’Ong centre pour la promotion et l’éducation des communautés et point focal du réseau ressources naturelles dans le Bas Congo,membre de Initiative pour la transprance dans la gestion des Industries extractives.ITIE.

- Professeur Wola Mbale, chef de département adjoint de communication et presse du comité organisateur du congrès de l’UDPS et Secrétaire national au pétrole électricité, eaux et forêts.

Emissions audio

  • Pas de catégorie

Sondages

Des ténors de l'opposition ont élaboré un calendrier électoral qu'ils comptent proposer à la Ceni et aux institutions nationales. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement ensoleillé
33°C
Prévisions 4 mars, 2015
jour
Orages
33°C
nuit
Orages
23°C
 

Avec le soutien de :