FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3

Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8

Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0

Mbuji-mayi 93.8

Kampala: le M23 exige la signature d’un cessez-le-feu avant la poursuite du dialogue

décembre 19, 2012, | Denière mise à jour le 20 décembre, 2012 à 8:23 | sous Actualité, La Une, Politique, Sécurité, Société. Mots clés: , , ,

Le M23 se dirgeant ce dimanche 9 décembre vers la salle de conférence de Munyonyo à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.Le M23 se dirgeant ce dimanche 9 décembre vers la salle de conférence de Munyonyo à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.
Le M23 se dirgeant ce dimanche 9 décembre vers la salle de conférence de Munyonyo à Kampala/ Photo Innocent Olenga-Radio Okapi.
Le gouvernement congolais et les rebelles du M23 ont suspendu leurs discussions à Kampala, mercredi 19 décembre, quelques heures après le début de la séance. Les deux parties ne se sont pas accordées au sujet de la signature du cessez-le-feu. Des sources proches de la médiation indiquaient dans la matinée que les pourparlers pourraient reprendre l’après-midi. Ce qui n’a pas été fait. Le facilitateur, ministre ougandais de la Défense, Cripsus Walter Kiyonga, n’a pas réussi à rapprocher les vues des protagonistes. Aucun communiqué n’a sanctionné la fin de la réunion de ce jour contrairement aux habitudes.

Les discussions ont achoppé sur la signature d’un cessez-le-feu dont la délégation rebelle fait un préalable avant la poursuite des pourparlers.

«Si on ne signe pas d’abord un accord de cessez-le-feu, il est difficile de continuer les négociations », a déclaré à l’AFP le chef politique du M23, Jean-Marie Runiga, qui ne participe pas aux discussions.

« Nous sommes ici pour la paix et nous devons commencer par signer un cessez-le-feu », a pour sa part déclaré Bertrand Bisimwa, porte-parole du M23 à Kampala.

De son côté, la délégation gouvernementale ne veut pas aborder la question de la signature du cessez-le-feu qui, selon elle, n’est pas reprise dans l’agenda de la Conférence internationale de la région des Grands lacs (CIRGL).

Ce sont les chefs d’Etat de la sous-région qui ont obtenu l’organisation de ce dialogue entre le gouvernement et le M23 en échange du retrait des rebelles de la ville de Goma.

Pour la partie gouvernementale, la question du cessez-le feu devait être traitée au niveau du mécanisme de la vérification conjointe initié par la CIRGL et installé à Goma (Nord-Kivu).

« Cessez-le-feu, qu’est-ce ça veut dire : leur accorder l’espace qu’ils occupent anarchiquement aujourd’hui ; espace tampon ; leur accorder l’administration. Ça ce sont des techniques intelligentes d’occupation des terrains. Nous ne sommes pas prêts, nous qui sommes venus dans la délégation, cautionner une démarche qui tend à la partition, à la balkanisation. On ne peut pas signer le cessez-le-feu avec une force négative », a déclaré un délégué gouvernemental.

«Comment aller poser pareil problème devant une structure qui n’implique que les Etats », rétorquent les négociateurs rebelles qui ont introduit une autre motion informative accusant le gouvernement de la RDC de recruter des rebelles des FDLR et de réarmer les FARDC sur différents fronts pour attaquer les positions rebelles.

Au cours de la séance de mardi, le gouvernement et le M23 avaient adopté et signé le règlement intérieur des négociations. Ce document comprend vingt-deux articles fixant les règles de jeu et les modalités des discussions pendant toute la période du dialogue.

Lire aussi sur radiookapi.net:

  • Jan Grotius Kunyambe

    Le M23 étant le bras armé du Rwanda en RDC, il est bon que le cessez-le-feu soit signé entre le Rwanda et la RDC et non entre cette dernière avec un prétendu mouvement rebelle dont on sait qu’il est fabriqué de toutes pièces par le Rwanda.

  • iustitiaomnibus

    pas de cesser le feu tant que les troupes rwandaises et ougandaises occupent notre pays. Il faudrait donc officialiser l’occupation avant même les discussions!!!! ?????

  • brother68

    Que veulent-ils nos chers amis du M23? J’estime a mon humble avis que ce groupe ne sait pas ce qu’il veut. D’ou,cela me pousse a conclure que le M23 n’est qu’une mascarade. Que la delegation gouvernementale ne cede pas a ce chantage.

  • http://www.facebook.com/gregfaustin.tshakatumba Greg-Faustin Tshakatumba

    Je crois que le gouvernement ne devrait accepter la signature d’aucun cessez le feu.

  • http://twitter.com/MUSMus79 VIEUX MUS

    Tout d’un coup, il est question de signer un cessez-le-feu! qu’est-ce que cela veut dire, occuper et administrer tranquillement la partie qu’ils occupent. ça, il ne faut pas l’accepter à mon avis.

  • Guysha

    c normal, le cessez le feu est un préalable pour toute négociation liée à une guerre.

  • imhotep2

    Le gouverne-et-ment de Kinshasa lui n’exige rien? Ils sont la-bas seulement pour reagir a ces caprices rwandaises?
    Distraction: rentrez a Kinshasa le plus vite possible.

  • http://www.facebook.com/phelyomega Phely Omega Omega

    on ne moissonnes pas la ou tu n’as pas seme´ ,
    Appellonz donc l’aide de notre Dieu et ils les sauvera

  • brother68

    Mais enfin,que veulent-ils nos amis du M23? Ils cherchent a tout prix le blocage. Je viens de me rendre compte que le M23 et ses dirigeants,ne savent pas ce qu’ils veulent.

  • le rwandais

    vous ne faites qu’enrichir les hotel ugandais, vs, les chef perdus!!!! mettez vs ensemble et donner les droit aux sans droit,

  • http://twitter.com/JKANGOY Jérôme KANGOY

    inème aventure de M23,on vera si c’est ça Comme revendication légitime de M23,ils ont un autre objectif, c’est jeu de cashe-cache

  • NgoL

    Toutes les raisons deviennent bonnes pour stopper les négociations dont l’issue est connue d’avance!

  • mboni

    on marche sur la tete;ces rebelles ne savent pas pourquoi ils ont pris les armes.ce sont les FARDC agressés qui doivent demander le cessez le feu.le M23 sont des assaillants au service du rwanda et c’est eux qui doivent déposer les armes pour un cessez le feu

  • http://www.facebook.com/Chana.Uzele Chana Uzele Chotum Chrétien

    Un accouchement difficile qui doit tuer la maman ou l’enfant ou soit les deux.

Sondages

Le bâtonnier du barreau de Kananga estime que le taux de criminalité chez les enfants a sensiblement augmenté dans le Kasaï-Occidental, passant de 14 à 53 pour 1000 enfants en un an. Pour endiguer ce phénomène, il faudrait que l’Etat:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Ensoleillé
20°C
Prévisions 27 juillet, 2014
jour
Ensoleillé
31°C
nuit
Clair
20°C
 

Avec le soutien de :