FM: Kinshasa 103.5 | Bunia 104.9 | Bukavu 95.3 | Goma 105.2 | Kindu 103.0 | Kisangani 94.8 | Lubumbashi 95.8 | Matadi 102.0 | Mbandaka 103.0 | Mbuji-mayi 93.8

Accusé d’avoir insulté une journaliste, le député Yves Kisombe nie tout

août 25, 2011, | Denière mise à jour le 26 août, 2011 à 8:33 | sous Actualité, Kinshasa. Mots clés: , , ,

Yves Kisombe, député national, à la tribune de l'Assemblée nationale de la RDCYves Kisombe, député national, à la tribune de l’Assemblée nationale de la RDC

Yves Kisombe, député national, à la tribune de l'Assemblée nationale de la RDC

«Je n’ai jamais insulté cette journaliste. Cet enregistrement est un montage grossier», a déclaré Yves Kisombe, mercredi 24 août, à Radio Okapi niant être l’auteur des injures proférées contre Eugénie Ntumba, journaliste de la chaîne de Radiotélévision RTVS1 émettant à Kinshasa. Selon lui, l’enregistrement sonore posté sur le réseau social en ligne Facebook depuis le week-end dernier ne vise qu’à nuire à son image. 

Le député Yves Kisombe se dit victime d’un lynchage médiatique de la part d’un groupe de journalistes qui lui en veulent.

« Je n’ai pas intérêt à me mettre la presse à dos. Je suis victime d’un acharnement d’un groupe de journalistes qui veulent me faire la peau à tout prix », a déclaré Yves Kisombe.

Vendredi 19 août, un enregistrement sonore attribué à Yves Kisombe a circulé sur Facebook. L’auteur des propos enregistrés insultait Eugénie Ntumba de la RTVS1 qui lui aurait raccroché au nez.

La journaliste cherchait à obtenir au téléphone une réaction du député Yves Kisombe sur un sujet d’actualité. Elle ne se serait pas présentée au téléphone mais aurait directement introduit son propos en posant la question à son interlocuteur. Ce qui a suscité la colère de ce dernier. Un flot d’insultes s’en est suivi contre la journaliste.

Tout en niant les propos qui lui sont attribués, Yves Kisombe estime que les sanctions prises contre l’auteur des insultes sont excessives. Il a déclaré:

«Nous sommes dans un état de droit. En démocratie on ne peut pas punir quelqu’un, quel que soit le domaine, plusieurs fois pour la même faute. Ils mettent ça sur bluetooth, on décrète un embargo, on va déposer un mémo auprès du président de l’Assemblée nationale. Donc, on veut frapper quelqu’un jusqu’à ce que mort s’ensuive ».

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

La RTVS1 persiste: c’était Yves Kisombe

Joint au téléphone, mercredi, le directeur général de la RTVS1, Clément  Nzau, a confirmé que c’est le député Yves  Kisombe qui s’est exprimé dans  l’enregistrement.

Dans l’enregistrement sonore, affirme Clément  Nzau, Yves Kisombe avait promis de se rendre à la rédaction de la RTVS1 pour chercher la journaliste qui lui avait raccroché au nez. Il raconte :

«Le même jour Yves Kisombe est venu à la rédaction. Il ne s’est pas limité à discuter avec le journaliste qu’il a rencontré là-bas, il est entré dans le box d’enregistrement. Et avec son téléphone, il a appelé le numéro de téléphone de la rédaction pour se rendre compte que c’était bien ce numéro là qu’il avait appelé. A la rédaction, il a encore insulté une journaliste qui lui demandait d’avoir de la retenue vis-à-vis des femmes ».

Clément Nzau indique que le secrétaire national chargé de la communication au Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Emile Bongeli, a appelé la journaliste victime d’insultes pour lui présenter des excuses au nom du parti.

Emile Bongeli aurait déclaré  qu’Yves Kisombe devait assumer seul ce qu’il a fait et que son comportement n’engage pas le parti.

Embargo

Mercredi 24 août, Journaliste en danger (Jed), l’Observatoire des médias congolais (Omec), l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC), l’Association des Editeurs Congolais (Aneco), quatre organisations de la presse congolaise ont décrété un embargo de six mois sur Yves Kisombe dans les médias.

Selon ces organisations, l’objectif de cette mesure est d’amener le député à respecter les journalistes.

«Quelle que soit la faute commise par la journaliste victime des insultes et des menaces, les propos d’Yves Kisombe ne peuvent pas être justifiés », a déclaré Donat Mbaya, le président de Jed.

Les quatre organisations ont décidé d’organiser, vendredi 26 août, une marche de protestation et de déposer un mémo au bureau de l’Assemblée nationale pour demander la déchéance du député Yves Kisombe.

Fichier audio : téléchargez Flash pour écouter.

  • dieudo1

    C’est dommage à son rang ,il ne devrait plus mentir la nation congolaise?Il doit savoir qu’il represente le peuple congolais?0 ce titre il devrait ne fut ce que presenter ses excuses à la nation et demissionner.

  • jonathan001

    Même si la journaliste ne s’était pas présentée au téléphone, cela ne donne pas le droit d’être si immorale jusqu’à profaner la dignité des femmes et prononcer des paroles obscènes sans aucun retenu. Même la deuxième république n’était pas de la sorte car il y a eu un slogan disant « otumoli XXX otumoli ba mamans, c’est vraiment l’époque où la femme Congolaise était respectée, protégée et s’habillée décemment » Un pareil cas enregistré était sévèrement puni.

    Aux violeurs !!! Nkunda viole physiquement les femmes à l’Est du Congo et voilà encore Mr Yves Kisombe député de son état viole la femme Congolaise moralement à l’Ouest. On pouvait entendre la voix de la victime pleurant au bout du son. Pourquoi la femme Congolaise doit-elle souffrir jusqu’à ce niveau c’est dans quel monde !!!

    Un chef est un père, un éducateur et tolérant « le chef pour le peuple et le peuple pour un chef » Si c’était un Médecin une sanction allait se suivre dans toutes les instances ; Mr Yves Kisombe est un Juriste, je souhaiterai que justice soit faite pour ces chefs d’accusation à son égard:

    1. Comme défenseur de Droit, il a porté atteinte à la personnalité de quelqu’un ceci est vérifiable par le réseau de communication et le procureur a le plein droit de demander l’impression sonore de cette conversation. Dire que c’est un montage, le Congo ne dispose pas encore de matériels pour la reproduction et le montage de la voix de quelqu’un en temps réel ;
    2. Voulant nous montrer qu’il est Kisombe (comme il le déclare dans ses dires sonore), il a fait la violation de l’espace médiatique de la RTVS en s’introduisant sans autorisation jusqu’à toucher les appareils;
    3. Etant une autorité du pays comme il le déclare toujours (qui est synonyme à tout faire au Congo même tuer), il a menti tout le peuple congolais, pour qui veut-il se prendre. Une autorité qui ment en dépit des évidences palpables, c’est plus que grave !!! Le faux malade : « Aucun vice n’est beau mais le plus laid de tous c’est de mentir» Mr Yves Kisombe apprendra-t-il cette récitation à ses enfants lorsque lui-même n’est pas un model? Lorsqu’une autorité nie même en présence de l’évidence, il est plus que dangereux, il n’est pas digne de l’être, aucune intégrité de la part de celui-ci.
    4. Etant conscient de son forfait il clame tout haut «… je crois que tu ne fais pas la manie en m’enregistrant … » donc il était conscient de ce qu’il faisait. C’est faute délibérée.

    Comment une autorité peut manifester une immoralité publiquement affichée, avec un ton aigri et une arrogance démesurée. Il nous a montré qu’il est Kisombe comme il le dit au téléphone. Tout un officiel entouré des dames comme il le dit peut se réduire en plate couture avec un langage dégoutant aux oreilles humaines.

    Le représentant du peuple a une moralité un peu supérieure à son peuple si Mr Yves Kisombe (dont je ne sais pas en quoi il est honorable) le représentant de la population de Lukuga se comporte de la sorte, je pense qu’il reflète la population de là, et si tel n’est pas le cas alors il doit être déchu de ses fonctions car il n’est pas digne de représenter son peuple et d’être une autorité (Bill Clinton était pardonné parce qu’il avait reconnu sa faute lors de l’affaire Monica Lewinsky et que le mensonge allait tout gâcher comme il était précédemment avisé). Le secrétaire de son parti Mr Emile Bongeli a reconnu les bavures commises par un membre de son parti jusqu’à demander pardon mais le concerné le nie.

    Peuple Congolais voici comment les officiels se comportent. Le Congo doit se dépouiller des immoraux, on n’a plus besoin de leur service, on est franchement déçu, il a bien montré sa couleur et nous sommes deux fois averti « un homme averti en vaux deux ».

    Cette fois-ci on va voir si le Congo est un Etat de droit comme les autres penses car Mr Yves Kisombe est un juriste il doit être puni sévèrement selon qu’il est Citoyen Congolais, juriste et députe pour les chefs d’accusation relevés à son endroit et nous sauront que le Congo est en train de changer s’il est vrai que tout le monde est égal devant la loi alors voyons voir la suite. Si politique veut dire malhonnêteté alors maintenez-le sinon, il doit partir et quitter la majorité

    La Radio okapi qui fait la couverture de cet événement, je souhaiterai qu’au jour où Mr Yves Kisombe se présentera à vos antennes demandez-lui s’il apprendra à ses enfants la vertu de dire la vérité quelque soit le prix.

  • kamikanga

    Au dela des rumeurs, j’ai personnellement deja assisté à une violente altercation entre Kisombe et un jeune homme sur le boulevard du 30 Juin à Kinshasa. Et les propos correspondent au personnage, un fils à Papa qui veut se batir sans effort sur le nom de son pere. Et en plus d’etre un opportuniste: comment peut on aller dans la majorité parcequ’on se fait virer de l’opposition? Au dela de l’appartenance il y a la conviction. Ce type est malheureusement sans envergure, son vision. Il est incapable de travailler honnetement alors il va dans la politique, c’est honteux.

  • enmu

    Eugénie Tumba est un fille qui se respecte ,c’est regretable que cela lui est arrive,mais la plupart des journalistes dames harcellent les hommes surtout les politiques , voilà qu’ils ne vs respectent plus ! 1 femme journaliste sur 30 se comporte bien,le reste là ,si j’étais Yves Kisombe j’allais ire ce qu’elles sont!

  • enmu

    Si c’était pendant la Deuxième République on allait encore comprendre, Monsieur le des honorable yves Kisombe , va à l’école des bonnes manières et de la politesse .et vous habitant de lukunga allez vs encore lui donner une seule voix?dans ce cas ci le ministère public ne se saisirait il d’office vous procureur qu’attendez vous pour initier des poursuites contre lui,n’est c pas une flagrance ou c’est parce qu’il est Kisombe comme il l’a dit! c’est triste !!!!le ministère de la santé occupez vs de cet homme ,il doit être un malade mental

  • La Rédaction

    @Tous:

    En accordant la parole à Yves Kisombe, Radio Okapi n’a pas violé l’embargo que les journalistes ont décrété contre lui.

    Nous avons annoncé l’embargo et avons donné la parole à Yves Kisombe et aux responsables de la RTVS1 pour respecter le principe journalistique d’équilibre dans le traitement de l’information.

    Il était de notre devoir de couvrir ce fait d’actualité de manière complète et impartiale. Ce que nous avons fait.

    L’embargo est entré en vigueur, mercredi 24 août, mais vous pouvez constater qu’en rapport avec ce sujet la presse kinoise de ce vendredi 26 août, soit deux jours après l’entrée en vigueur de l’embargo, annonce une marche de protestation et le dépôt d’un mémo à l’Assemblée nationale.

    La Rédaction

  • Muzungu

    Les embargos médiatiques ne sont pas digne d’une attitude démocratique. Ce n’est pas aux médias de juger, mais de faire le constat en donnant la parole à tous les acteurs.

    Vous avez déjà constaté des embargos médiatiques ailleurs dans le monde par l’ensemble des médias d’un pays? Peut-être en Chine ou en Syrie.

    La Radio Okapi dans ce sens respecte le droit de réponse, sans oublier de donner la parole à tous, comme cet article le démontre.

    Aux lecteurs de trancher ensuite. Dans ce sens, je suis content de lire ce que l’honorable avait comme justificatif.

    Pour info, il n’y a pas une charte d’éthique journalistique, mais plusieurs.

  • http://nono.pmdesign.com arts NOMAQ

    Je crois que prochainement ceux qui s’amuserait à faire ces genres des propos bien qu’étant politiciens sauront se tenir convenablement, il est temps de punir tout ceux qui semble nous représenter et qui se comporte comme des…

  • diantezwa

    A la Radio Okapi,

    Je constate que mon commentaire de cet avant-midi n’a pas été publié justement parce que je regrettais que cette radio n’ait pas respecté l’embargo avant de se demander combien des journalistes de cette radio ont été assassinés. Où n’ai-je pas respecté la charte pour que mon commentaire ne soit pas publié?

    C’est bien de critiquer les autres mais quand on vous critique, vous n’en voulez pas.
    Ce qui est arrivé à Eugénie Ntumba pouvait arriver à un journaliste de votre radio. Et si quelqu’un avait brisé l’embargo? Que diriez-vous?

    C’est dommage.

  • alexthem

    En plus, il nie ! Mais bizarrement, je ne suis pas étonné car cela est en accord avec le profil psychologique du personnage: hautain, arrogant condescendant, incapable de reconnaître ses fautes et de s’humilier.
    Sous d’autres cieux, il se serait non seulement excusé mais aurait également remis sa demission. Mais malheureusement nous au Congo au pays du “Tout possible”, nous oublions vite, nous pardonnons tout, meme l’impardonnable .
    Alors Yves, tu as raison, d’ici qlqs mois les congolais vont oublier et tu seras réelu.

  • bodzungu

    Une fois il semble que Sarkozy a dit a un citoyen francais qui lui aurait resiste: “Casse-toi pauvre con” et cela a naturellement fait scandale…
    Kisombe nous l’invitons a l’humilite et les journalistes au professionalisme. Nous savons comment se comportent certain(e)s journalistes qui se croient tout permis… Kisombe sois courageux. Pour ta campagne imprime plus de t-shirts et kepis et cela pourrait contourner cet embargo… Cela devrait marcher…Vas!
    Cultivons la temperance, la moderation et l’humilite!

    Bodzungu LePatriote

  • bibiche76

    Au lieu de s’humilier il s’entete

  • c1r2x3

    Incapable d’assumer ses actes , il nie comme un petit enfant et il se dit autorité …enfin on a les autorités qu’on peut .
    Si c’est un montage pourquoi ne porte-t-il pas plainte contre cette radio ?

  • bukavu

    Pourquoi la radio Okapi ne respecte cet embargo. J’ai reçu ce message, c’est dégoûtant pour un élu du peuple. Vous ne devriez pas lui offrir une tribune de nous insulter deux fois. En effet, en niant les faits, pour qui il prend les auditeurs qui connaissent bien sa voix? Comment peut-ils réfuter des faits aussi précis? Même les dames qu’il a pris à témoin au bureau du premier ministre peuvent témoigner contre lui.

    • Muzungu

      Dans une démocratie, et dans la charte d’éthique du journalisme, chacun à un droit de réponse. Le journaliste se doit d’offrir les deux versions d’un fait. C’est aux lecteurs de trier.

      C’est dans le choix des sujets que les journalistes sont ultimement subjectifs.

      Dans ce cas, Yves Kisombe s’est défendu. À vous de le croire ou pas.

  • mawaplein

    Je vois que cet Yves Kisombe tient encore la vedette sur le site de Radiookapi; est-ce que l’embargo médiatique décrété contre lui ne concernerait pas Radiookapi ?

    Par ailleurs, si notre “TRES HONORABLE” député pense que ses propos ont été déformés, pourquoi ne porte-t-il pas plainte pour diffamation, afin de permettre aux sociétés téléphoniques de pouvoir fournir des preuves irréfutables au tribunal ????

    Franchement, la politique congolaise est descendue bien bas pour voir des tels individus siéger parmi les représentants du peuple. Degueulasse !!!!

  • http://www.kabila.eu henri

    je conseil à ” l’honorable” de plaider l’ivresse ! ça passe toujours dans les procès !
    c’est prouvé scientifiquement que les personnes ayant été sous l’emprise d’alcool ou de la drogue se souviennent rarement de leurs actes.

    • http://N/A masumbe

      Honorable!!!!!!!
      Quelle sorte de democratie chez nous? ce soit disant honorable qui se croit au dessus de la loi doit subir les consequences de ses actes.
      Je crois que tous ses partisans devront aller le conseiller quand il sera emprisonné à makala.On en a assez des trafiques d’influences car nous avions beaucoup souffert.Emile Bongeli a déjà demander pardon,pourquoi nier?

  • gisiwu

    Et des hommes amnésiques comme ceux-ci veulent encore solliciter un mandat auprès du peuple.

    Heureusement que ça sera le peuple congolais qui oublie très vite s’il est face à l’argent, casquette, t-shirt …

    Ailleurs c’est la mort politique définitive, sans espoir d’une résurrection même au dernier jour.

  • kumabora

    Je me demande bien si au Congo très démocratique il existe des “Honorables”!

  • objectif2011

    A la place de demander les excuses monsieur kisombe veut nier alors qu’il y a des preuvent que c’était lui c’est ça le genre de politicien dont le congo n’a pas besoin

  • diantezwa

    Je constate malheureusement que la Radio Okapi n’a pas respecté cet embargo. Elle vient d’interviewer Yves Kisombe. C’est dommage.
    A la place d’Eugénie Ntumba ça pouvait être un journal de la radio Okapi. Combien de journalistes de cette radio ont été assassinés ces dernières années? Pourquoi n’avoir pas été solidaire avec les journalistes congolais? Parce que c’est la radio onusienne?
    Dommage.

  • congolaisebis

    Devenez plus professionnels et objectifs, vos cauchemars ne peuvent finir que par cette voie chers journalistes. Je vous assure qu’il y en a plus d’un qui se retient. Vrai ou pas vrai cet incident, mon conseil reste de mise

  • narcisse

    C’est bien domage…

  • uncongolais

    Je condamne les propos tenus par Yves Kisombe, il devrait se retenir mais la RTVS1 doit aussi former ses journalistes ou recruter les competents.

    • Muzungu

      Je suis d’accord. Avec ce genre de traitement, la RTVS1 a fait un coup.

      Mais aux yeux des futurs interviewés de cette chaîne, il y aura forcément un manque de confiance.

  • betalisolo

    Mr Yves kisombe, tu n’as qu’affiché ton nom et le nom de ton père sur le devant des t-shirt et les noms des histoires de nos mamans que vous avez gentille ment cité au téléphone derrière tes t-shirts, pour que nous vous donnons encore nos voix. Merci Honorable, tu aura encore nos voix cette fois ci, au lieu même de vous humilier en demandant pardon, vous niez tout en bloc. hi hi hi hi hi hi bandela lisusu scene wana kooo Mr deshonorable. kitokoooooooooo, kitoko makass

    • jboenga

      C’est juste parcequ’il a été mal élévé par un père qui a eu de la chance et non étudier pour être une personne respectueuse .

  • mawaplein

    Normal, bcp de gens ne se souvienent plus de leurs actes commis sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue…..

  • biguskabamba

    Il parait qu’ Yves ne serait pas a son premier forfait. L’honorable ne doit pas se faire de soucis. D’ici Novembre, les gens auront deja oublie. Il n’a qu’a imprimer plus de Tshirts a distribuer que la fois passee. Et comme il le dit dans l’enregistrement, il n’aura qu’a rappeler qu’il est enfant de Kisombe. (comme si tous les kinois devaient leur survie a AMASCO/Kisombe, sic !) et il sera vote et redevenir honorable.

Sondages

La plate-forme de l’opposition « Sauvons la RDC » a lancé à Kinshasa une nouvelle campagne contre la révision constitutionnelle qui viserait l’article 220. Selon vous:

Voir les résultats

Loading ... Loading ...

Publicité

Articles les plus partagés

Commentaires : mode d’emploi

Pour mieux vous servir, nous avons adopté un nouveau service de commentaire qui vous permet de réagir plus vite aux articles et de profiter des avantages liés aux réseaux sociaux comme Facebook et Twitter.
Si vous n'êtes pas encore abonnés à ce nouveau service, Cliquer pour lire le mode d'emploi.

Offres d’emploi

Inscrivez-vous pour recevoir les offres d'emploi dans votre boîte email.
Votre adresse email:


Service par FeedBurner

Votre connexion est trop lente?

N'attendez plus et recevez toutes les nouvelles dans votre boîte mail, comme presque 40 000 personnes déjà inscrites.

Tapez votre email:

Service par FeedBurner

Ou cliquez ici pour vous abonner seulement aux sports, culture, économie ou politique.

Podcasts.
Les journaux, Dialogue entre Congolais, Okapi service et Parole aux auditeurs directement dans votre lecteur! Je m'inscris.

Interactions

Participez.
Il suffit de vous inscrire pour laisser un commentaire. Faites vivre le débat et les échanges en suivant la charte de bonne conduite.

Facebook.
Plus de 100 000 fans suivent l'actualité Okapi sur Facebook!
Rendez-vous sur notre page Facebook et devenez un fan.

Radio Okapi



Nos photos.
Retrouvez les photos de Radio Okapi dans notre album Picasa. Des photos de plus grandes tailles y sont disponibles.

Le temps à Kinshasa

 
Partiellement nuageux avec des orages
25°C
Prévisions 24 novembre, 2014
jour
Orages
32°C
nuit
Orages
24°C
 

Avec le soutien de :